Sports

Les Matadors ont démontré leur supériorité


Normand A. Léger
Le Moniteur Acadien


Les joueurs des deux équipes avaient naturellement des réactions différentes à la fin de la partie annuelle du Bowl de l’Acadie au football des écoles secondaires entre les formations des deux équipes francophones du Sud-Est.

Selon l’entraîneur des Matadors, Philippe Long, « contre Tantramar la semaine dernière, notre jeu n’a pas bien été. Aujourd’hui, on a eu de belles chances, on en a pris avantage et cela a été en notre faveur. Je suis heureux de cette victoire, on prend cela un match à la fois. On devait absolument gagner pour se qualifier pour les séries. On a maintenant deux semaines pour prendre un petit congé et se concentrer et raffiner des détails. Notre défensive, notre offensive et nos équipes spéciales doivent bien jouer comme les Matadors savent le faire. »

Cédrick McLaughlin Small
Cédrick McLaughlin

Le rapide Cédrick McLaughlin, élève de 12e année, était heureux de son sort après la joute. « C’est mon dernier bowl de l’Acadie et aujourd’hui, on a voulu tout donner pour nous prouver devant cette foule et performer. On avait mal joué lors de nos trois premières parties. On a commencé fort comme l’an dernier et notre but était de frapper fort et ensuite continuer. On a beaucoup travaillé le jeu de courses aux entrainements. Je suivais mes blocs et tout fonctionnait. On va s’entraîner fort pour deux semaines avant d’entreprendre la partie contre McNaughton. »

Jacob Léger Small
Jacob Léger

En défensive, les Matadors ont réussi à ralentir l’attaque des Olympiens et pour Jacob Léger, élève de 12e année, « c’est l’une des plus grosses parties de la saison. On était prêt et on est content de ce qu’on a pu accomplir ce soir. La défensive s’est concentrée sur leur plan de match. On a regardé des films, réalisés de beaux plaqués et on n’a pas trop manqué nos jeux. On a intercepté quatre passes. C’est toujours le fun de gagner l’Acadie Bowl en 12e année. »

Les joueurs de L’Odyssée n’ont pas abandonné tout au long de la rencontre. Malgré l’absence de leur quart Taylor Boudreau, ils ont quand même réussi de beaux jeux avec le jeune André Ouellette aux commandes. Pour le joueur de sureté en défensive, Alexei Ouellette, « notre objectif était d’arrêter Mathieu-Martin le plus possible, Malheureusement, le jeu n’a pas été dans notre direction. On a donné ce qu’on pouvait et cela n’a pas marché. Ils ont marqué vite et cela a affecté notre jeu. Mais, notre majeur a boosté le moral vers la fin de la première demie. Le majeur nous a donné de l’énergie et dans le vestiaire, on était gonflé pour la deuxième demie. Sans notre quart régulier, et mon frère aux commandes, on savait qu’on pouvait continuer et on espérait en marquer d’autres. Contre les Highlanders cette semaine, il faudra arrêter leurs élans sur la course et notre défensive devrait marcher mieux. »

Alexei Ouellette et Lienzo Nimat Small

Alexei Ouellette et Lienzo Nimat

Le grand Lienzo Nimat est joueur polyvalent, évoluant à la défensive et à l’offensive, sur la ligne. « Notre défensive a certes moins bien fonctionné ; on avait une faiblesse et on a fait des ajustements, a-t-il expliqué. On a pu les ralentir dans la deuxième demie parce qu’ils ont moins avancé pour marquer. Je suis déçu qu’on a perdu comme capitaine de l’équipe, mais heureux pour les gars. On se doit de démontrer sur le terrain ce qu’on est capable. Contre McNaughton, on va s’ajuster pour mieux jouer. L’équipe va visionner du film des Highlanders. Offensivement, on a pris des punitions qui nous ont frappé dur avec des pertes. C’était aussi la première partie pour notre quart-arrière André Ouellette, un jeune. C’était sa première fois sur le terrain et à l’Acadie Bowl en plus de cela. Il a bien fait. On n’a pas pu connecter pour nos jeux. »

Les Olympiens ont pu analyser leur jeu et les joueurs promettent de revenir plus fort cette semaine.