Sports

Début des entraînements au football universitaire et de cégep


Normand A. Léger
Le Moniteur Acadien


Les sessions d’entraînement pour les équipes de football universitaires et des Cégeps arrivent à grands pas, et plusieurs joueurs de la région prennent la route cette semaine vers les campus qui les accueilleront.

Les frères Julien et Alexandre Athens-Léger, Nik Platis, Benoit Cormier et Patrick Johnson figurent parmi l’élite de football de la région, et ils vont débuter ou poursuivre leur carrière universitaire ou dans un Cégep au Québec.

football 1600 x 1200
(Des joueurs de football de la région prennent la route cette semaine vers des sessions d’entrainements d’équipes universitaires et cégeps en vue de la campagne d’automne. On aperçoit de gauche à droite, Benoit Cormier, Alexandre Athens-Léger, Nik Platis, un joueur des Trojans, Julien Athens-Léger, Patrick Johnson et l’entraineur Michel Johnson. Photo : Normand A. Léger)

Julien Athens-Léger va se rapporter aux Axemen de l’université Acadia à Wolfville (Nouvelle-Écosse) le 10 août au Sport universitaire de l’Atlantique. « Je suis excité pour ma première année, de dire l’ancien membre des Olympiens de L’Odyssée. Je m’entraîne depuis un bon moment et même si je ne suis pas garanti de voir le terrain, j’ai hâte de rencontrer mes nouveaux coéquipiers et entraîneurs. J’ai aussi hâte de m’entraîner avec l’équipe. Cet été, j’ai fait beaucoup de cardio vasculaire, malgré la chaleur. Je me dois d’être en bonne condition physique et d’améliorer ma vitesse et mes routes. Je veux être en meilleure forme physique possible. » Receveur, il espère jouer quelques parties. Étant une recrue, il veut prendre le temps d’être capable de se rendre à ce niveau-là. « Je verrai ce que les entraîneurs diront, poursuit l’athlète de 6 pieds 3 pouces, 190 livres. Je me sens bien et je vais étudier en kinésiologie. »

Frère jumeau de Julien, Alexandre Athens-Léger prend une route différente et ce sera la première fois que les deux seront séparés depuis leur naissance. « C’est une première séparation et ce sera un gros changement, a dit celui qui se rendra à Lennoxville (Québec) pour poursuivre son éducation et parfaire son football au Cégep de la localité. Je vais l’appeler régulièrement. Je suis un joueur de ligne en défensive. Mon effort et mon énergie sont mes forces. » Alexandre pèse 280 livres et mesure 6 pieds 3 pouces. Il s’est entraîné cet été avec le programme de Michel Johnson afin d’améliorer sont cardio et sa musculation. Ses entraînements débutent samedi. « Je suis excité, j’ai aimé ma visite au Cégep en mai. Ce sera un ajustement avec un environnement différent. Ce sera très intense, mais j’ai hâte. » Il va étudier en affaires.

Nik Platis, de Shediac Cape, entreprend sa 4e année à Acadia et sa troisième avec l’équipe de football. Ne mesurant que 5 pieds 7 pouces, 195 livres, le porteur de ballon s’attend de voir bien de l’action cet automne. « Je suis super excité, j’ai fait beaucoup de travail sur le terrain et amélioré ma musculation cet été, a dit le principal intéressé. Je suis en meilleure forme physique depuis quatre ans. Je vais leur montrer ce que je peux faire sur le terrain, individuellement et avec l’équipe. J’espère porter le ballon dans alignement de départ. Je suis super excité de mes habiletés. » Il dit avoir plus de confiance en ses capacités, s’est amélioré à chaque année sur le terrain et dans chaque catégorie. Il terminera ses études en kinésiologie cette année. Il verra ce qui se passera par la suite. « On a de bons vétérans et recrues avec l’équipe et tous sont capables. On n’a pas connu l’année qu’on voulait l’an dernier, mais j’ai confiance dans cette édition. »

Benoit Cormier, de Moncton, pourra enfin jouer à sa deuxième saison avec les Gaëls de l’Université Queens, en Ontario. « J’ai hâte de jouer et de contribuer à l’équipe, a-t-il expliqué. C’est spécial et je suis en forme de jouer. » Cormier a joué deux saisons avec les X-Men de l’université St. Francis Xavier avant de transférer à Queens pour compléter son baccalauréat en ingénierie. Il n’a pu jouer l’an dernier parce qu’il avait changé d’université et les règles d’U SPORTS ne lui ont pas permis de jouer. Il a bien hâte de vivre le calibre du football en Ontario qui est souvent bien plus élevé que celui en Atlantique. Il entreprend sa 4e année en ingénierie et espère démontrer aux entraîneurs qu’il est capable. « Je me suis amélioré comme joueur de football et je veux performer à chaque partie. Je me suis entraîné avec l’équipe l’an dernier et tous les postes sont libres. Je veux être un des meilleurs joueurs qui contribuent à faire gagner l’équipe. J’ai beaucoup de confiance et j’espère que je serai un de ces joueurs partants comme receveur. » Ancienne vedette des Olympiens, il mesure 6 pieds 3 pouces.

Le joueur de ligne offensive Patrick Johnson vient de compléter son séjour au secondaire avec les Olympiens et se dirige au Cégep de Lévis au Québec. « La ville et les entraîneurs m’ont attiré, d’affirmer celui qui sera en première année. J’espère jouer quelques parties. J’ai eu de bons entraînements et je me suis bien préparé cet été sur le terrain et au gymnase. Je me sens prêt et je connais le football. Ce sera un nouveau langage au Québec, mais j’ai hâte. » Il va poursuivre des études en sciences de la nature et espère jouer et étudier au niveau universitaire plus tard.