Opinion

Un phare de richesse culturelle et de respect mutuel


En tant que francophone né et élevé dans une communauté bilingue au Nouveau-Brunswick, je comprends et apprécie les complexités entourant le débat sur le changement de nom de l'Université de Moncton. L'histoire de notre province, y compris les douloureux événements de la déportation des Acadiens en 1755, fait partie intégrante de notre mémoire collective. Bien qu'il soit crucial de reconnaître et d'apprendre de notre histoire, il est tout aussi important de regarder vers l'avenir avec un esprit d'unité et de progrès.

Le nom de l'Université de Moncton se trouve à la croisée de notre passé et de notre avenir. Le rôle de Robert Monckton dans cette histoire ne peut être négligé. Cependant, en tant que personne fière de notre héritage et de notre croissance en tant que communauté, je crois que se concentrer sur notre avenir partagé est plus constructif que de revisiter notre passé douloureux.

Notre province bilingue et joyaux multiculturelle a certes fait face à des défis, mais ces expériences ont renforcé notre détermination et enrichi notre compréhension mutuelle. Nous avons grandi ensemble, respectant et apprenant de la culture de chacun, ce qui témoigne de notre résilience et de notre tolérance.

En considérant le changement de nom, je vois les mérites des deux perspectives. D'une part, un nouveau nom pourrait symboliser un pas en avant, un geste de guérison et d'inclusivité. D'autre part, conserver le nom pourrait représenter notre capacité à transcender les griefs passés et à nous concentrer sur un avenir partagé et inclusif. Quelle que soit la décision, elle devrait provenir d'un lieu de compréhension et de respect mutuels, reflétant notre engagement à continuer de construire une province qui valorise son héritage diversifié et aspire à un avenir harmonieux et prospère.

Utilisons cette opportunité non pas pour nous attarder sur le passé, mais pour engager un dialogue significatif, apprendre de notre histoire et travailler ensemble vers un avenir qui honore la force et la diversité de notre communauté. En nous concentrant sur les aspects positifs de nos expériences partagées et les progrès que nous avons réalisés, nous pouvons garantir que notre province reste un phare de richesse culturelle et de respect mutuel.



Jean Dubé
Dieppe