Opinion

Message aux signataires de la demande de changement du nom de l’Université


Le Comité citoyen sur le nom de l’Université est heureux de vous présenter une brève mise à jour du travail réalisé et des démarches en cours dans le projet de changement du nom de l’Université afin de mieux refléter la mission et la nature réseau de notre Université.

Plusieurs étapes très importantes ont été franchies afin de faire cheminer de façon progressive et constructive le processus de changement. La première étape déterminante est l’appui de plus de 1400 personnes qui ont accepté de signer la demande de changement de nom et ce, dans une très brève période de sollicitation. Les signataires proviennent de toutes les régions et de tous les milieux professionnels et communautaires. Cette solidarité communautaire est vraiment impressionnante.

Nous sommes également reconnaissants au Moniteur Acadien et à l’Acadie Nouvelle d’avoir ouvert leurs pages à la population afin de permettre un débat public de haut niveau sur la question du nom de l’Université. Le nombre, la qualité et la diversité des opinions exprimées sont un gage de santé démocratique. Nous souhaitons certes que la discussion se poursuive au cours des prochains mois.

Le Comité citoyen a rencontré et échangé avec les dirigeants de l’Université afin de leur présenter la demande de changement et de discuter des démarches pour faire cheminer le projet. Nous l’avons affirmé clairement dès la première rencontre : nous sommes des amis de l’Université et nous voulons la voir grandir.

L’Université a accepté de mandater deux chercheurs de réaliser un état des lieux sur les enjeux du changement de nom de l’Université. Elle a par ailleurs choisi de favoriser une démarche indépendante et sans consultation dans la réalisation de cet exercice. Nous avons respecté cette décision tout en demandant d’éviter de faire traîner le débat, reconnaissant la nature très sensible de la question.

Dès sa mise sur pied en mars dernier, le Comité citoyen a reconnu la nécessité de bien documenter les différents aspects et les précédents liés au changement de nom, à la fois au sein même de l’Université de Moncton et ailleurs. Un historien spécialisé dans l’histoire acadienne, André-Carl Vachon, a manifesté l’intérêt à produire un livre sur cette question au sein de l’Université de Moncton, tout en situant le mouvement dans un contexte national et international plus large.

Le Comité citoyen a choisi d’appuyer et de collaborer avec les deux projets d’état des lieux. Nous avons facilité lorsque nécessaire l’accès par André-Carl à divers documents historiques liés aux différentes démarches de changement du nom de l’Université depuis sa fondation.

Nous avons par ailleurs soumis un mémoire au Comité des chercheurs de l’Université. Nous avons également partagé un document original sollicité par le Comité citoyen sur les coûts possibles du changement de nom, produit par André Leclerc, économiste et professeur émérite de l’Université. Et bien entendu, nous remettrons une copie du livre de André-Carl Vachon au recteur M. Prud’homme et aux deux chercheurs retenus par l’Université.

Le livre produit par André-Carl Vachon, qui fait aussi un état des lieux pour les citoyens sera dévoilé lors d’une conférence de presse le 15 septembre prochain à 11h00 au Centre Aberdeen à Moncton. Vous êtes les bienvenus.

De son côté, l’Université doit recevoir le rapport des chercheurs à la fin octobre et s’est déjà engagée à le rendre public. Le Conseil de l’Université sera appelé à se prononcer sur la pertinence de poursuivre la réflexion et d’impliquer la communauté.

Nous vous invitons à prendre connaissance du livre «Histoire des changements de nom : le défi de l’Université de Moncton», et à vous intéresser au cours de la prochaine année à l’enjeu tellement important du nom de l’Université. Vous pourrez vous procurer ce livre dans une librairie près de chez-vous ou le commander directement auprès des Éditions de la Grande Marée (506-395-9436) à partir du 15 septembre 2023.

Le changement du nom de l’Université est une décision très majeure qui aura à moyen et long un impact structurant sur l’avenir de l’Acadie et de la francophonie au N.-B. et au-delà. Le Conseil de l’Université doit avoir le courage de prendre cette décision, somme toute de base.

Merci pour votre appui.



Les membres du Comité :

Jean-Marie Nadeau, co-porte-parole
Lise Ouellette, co-porte-parole
Ginette Duguay
Mylène Ouellet-Leblanc
Rino Morin-Rossignol
Bernard Richard