Culture

Une collection impressionnante sur les murs du CACD


Michel C. Belliveau
Le Moniteur Acadien


Depuis quelques semaines, les murs du Centre des arts de la culture (CACD) de Dieppe sont décorés de couleurs vives alors qu'une exposition collective de cinq artistes est présentée jusqu'au 4 octobre prochain.

20230731 171025 Small
(Jacques Tremblay devant son oeuvre de la piste Brunswick Downs ici même à Dieppe. Photo : Michel C. Belliveau)

Le CACD nous offre un voyage dans l'univers de ces peintres aux styles très distincts: Guylaine Cyr, Denise Cormier Mahoney, Jacquie Savoie, Jacques Tremblay et Marie-Claude Williams.

20230731 171648 Small
(Tableau de Jacques Tremblay,  les patineurs au marais au printemps où habitre présentement la place Champlain. Photo : Michel C. Belliveau)

"Les expositions de cette série racontent l'histoire de nos régions respectives à travers l'imagerie fantastique et pittoresque, mais également à travers le portrait humain remarquable de la croisée des âmes", souligne Guylaine Cyr, artiste et directrice du développement et de la programmation des arts visuels au CACD.

Autodidacte et créateur passionné de peinture depuis plus de quatre décennies, Jacques Tremblay puise son inspiration dans le bassin culturel qui a bercé son enfance. Dans ses tableaux, il peint ses souvenirs et les paysages de sa belle jeunesse lors de ses séjours au nord-ouest de la province pendant les saisons estivales.

20230731 170738
(Marie-Claude Williams devant ses tableaux. Photo : Michel C. Belliveau)

Lors du vernissage, je me suis entretenu avec Marie-Claude Williams. Fièrement Acadienne, elle me confia être beaucoup influencée par la mer et nos rivages. Dans ses œuvres, elle traduit la fascination qu’elle éprouve pour le littoral avec des objets en relief.

De son côté, Guylaine Cyr ajoute une touche personnelle à l'exposition avec un genre unique sous les yeux d'une photographe. Pour sa part, Jacquie Savoie déploie des représentations intéressantes de la femme. Enfin, Denise Cormier Mahoney soutient que sa collection assez originale est une célébration de son enfance.