Culture

Le Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie-Vie décerné à Rose Després


Cindy Roy est récompensée par le prix quinquennal


Le Moniteur Acadien


Le Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie-Vie a célébré son quart de siècle avec une cérémonie à la fois grandiose et presque intime dans le lobby de l’hôtel de ville de Dieppe, samedi 21 octobre. L’événement se tenait dans le cadre du Salon du livre de Dieppe.

Un spectacle interactif, dont Isabelle Cyr a assuré la direction artistique, a été joué sur trois scènes installées dans le hall de la mairie. Des comédiens, des chanteurs, des danseurs, des choristes et des auteurs se sont succédé pour y présenter des œuvres emblématiques, la plupart signées Antonine Maillet. L’auteur et comédien Gabriel Robichaud animait la soirée qu’il a conclue, avant la proclamation des résultats, en déclamant un texte citant les titres des 81 œuvres finalistes de ce prix littéraire depuis 25 ans.

Choeur Louisbourg Small
(Sous la direction de Monique Richard, des membres du Chœur Louisbourg, dont sa fille Marie-Pier Arseneau (à gauche) ont interprété deux titres. Ici, Les Aboiteaux, de Calixte Duguay, qu’ils ont chanté en canon. Photo : Damien Dauphin)

Originaire de Cocagne, Rose Després est l’heureuse lauréate du prix annuel qui lui est décerné pour Séjour à Belle-Côte, un recueil de poésie publié aux Éditions Prise de Parole. Le jury a souligné la force de sa plume remarquable, tant au niveau de la langue très imagée qu’à celui de la sincérité et de la générosité de l’autrice. Absente pour raison de santé, Mme Després était représentée par sa fille, Nathalie Mercure.

Nathalie Mercure Small
(La fille de Rose Després a encouragé les femmes acadiennes à créer leur première œuvre. Photo : Damien Dauphin)

« J’encourage les gens, surtout les femmes, à écrire et à prendre leur place, surtout en Acadie, a-t-elle déclarée. Levez votre crayon ou votre pinceau et faites votre première œuvre ! »

Neila Selouani Small
(La lauréate du Prix Volet Jeunesse Richelieu écrit depuis son enfance. Photo : Damien Dauphin)

Le Prix Volet Jeunesse Richelieu a été remis à Neila Selouani, de Bathurst, également pour un recueil de poésie. Le jury a félicité la jeune femme, âgée de 18 ans, pour le sérieux de son écriture, sa recherche et la réflexion philosophique qui traverse les vers de son recueil intitulé Folies qui somnolent. Elle a reçu une bourse de 1000$.

Connue pour son personnage de Féeli Tout, Cindy Roy a été couronnée du Prix Quinquennal qui, comme son nom l’indique, récompense tous les cinq ans l’ensemble d’une œuvre. Il faut être un auteur francophone se réclamant de l’identité acadienne.

Cindy Roy Small
(La créatrice de Féeli Tout s’est déclarée très touchée de la reconnaissance de son œuvre importante auprès du jeune public. Photo : Damien Dauphin)

L’œuvre prolifique de Cindy Roy, Dieppoise originaire du nord de la province, joue un rôle important dans la littéracie auprès du jeune public. Ces dix dernières, elle a publié 27 livres dont 21 albums de Féeli Tout. Sensible aux enjeux du français en situation minoritaire, Cindy Roy alias Féeli Tout est une passeuse culturelle auprès des enfants comme de leurs parents afin de leur donner le goût de la lecture. Elle est d’autant plus touchée par sa récompense qu’Antonine Maillet est pour elle une grande source d’inspiration.

« C’est comme recevoir le Prix Nobel en Acadie ! », s’est-elle exclamée peu après sa victoire.