Culture

L’intégration des nouveaux arrivants vue à travers un livre pour enfants


Bouton d’or Acadie publie un livre jeunesse intitulé « Éli Labaki et les gouttes de pluie ». Il raconte le parcours d’un enfant libanais et de son père, immigrés au Canada. Les bénévoles du programme Lire et faire lire Acadie en feront la lecture dans les écoles.

_______________________
Damien Dauphin
IJL – Réseau.Presse – Le Moniteur Acadien



Mauricienne d’origine, Diya Lim vit au Canada depuis 23 ans. Elle n’a jamais mis les pieds au Liban, mais elle a des amies natives de ce pays du Proche-Orient dont la situation géopolitique est très instable. Son livre raconte l’histoire d’un petit garçon qui a suivi son père dans son parcours migratoire au Canada. Le récit est écrit à la première personne du singulier. Le personnage d’Éli Labaki en est le narrateur. Les vicissitudes de l’intégration dans un pays étranger, les peurs, les espoirs et les réussites y sont abordées avec ses yeux d’enfant.

Bénévoles LFLA Small
(Les bénévoles de Lire et faire lire Acadie ont rencontré l’autrice Diya Lim vendredi 22 septembre pour se préparer à faire la lecture de son livre aux enfants du DSFS. Photo : Damien Dauphin)

« Ce livre ne représente pas seulement des immigrants libanais, précise l’autrice. Il représente la difficulté de tous les immigrants dans des situations précaires qui perdent leurs repères et leur sentiment de sécurité quand ils arrivent dans un pays étranger. Je l’ai écrit pour donner de l’espoir aux petits immigrants et à leur famille en créant des liens entre leur vécu et l’histoire, et pour que les jeunes Canadiens s’ouvrent aux autres cultures et accueillent les nouveaux arrivants dans la classe et la communauté. »

Le livre a été lu à des enfants et à leurs parents samedi 23 septembre lors d’un lancement à la Bibliothèque publique de Dieppe. « Quoi de plus beau qu’un livre pour la jeunesse ? Celui-ci est un produit merveilleux et j’espère qu’il ira dans le plus grand nombre d’écoles possible grâce à Lire et faire lire Acadie », a dit au public Ghislaine Foulem, présidente du conseil d’administration du Conseil pour le développement de l’alphabétisme et des compétences des adultes du Nouveau-Brunswick (CODAC NB), qui chapeaute dorénavant le programme Lire et faire lire Acadie.

« Au Canada, tout le monde aide tout le monde »

Leadeur pédagogique en littératie au sein du District scolaire francophone Sud (DSFS), Gisèle Bérubé a reconnu le travail des bénévoles dans l’apprentissage de la lecture aux jeunes enfants dans les écoles du district. Les élèves provenant de pays étrangers, comme le héros de l’histoire de Diya Lim, y sont de plus en plus nombreux. « Ce n’est pas toujours facile pour les nouveaux arrivants de surmonter les défis, mais grâce à la collaboration de la communauté, ils peuvent y arriver », a mentionné Mme Bérubé.

Arij Small
(Arij El Fekroun est arrivée au Canada en 2020. Son fils Yasser Rihane y est né. Aujourd’hui, elle travaille comme animatrice d’ateliers de formation chez CODAC NB. Photo : Damien Dauphin)

Arij El Fekroun en est un exemple parfait. Elle et sa famille sont arrivées du Maroc en pleine pandémie, en 2020. Ils sont arrivés avec un vol spécial pour ne pas rater leur résidence permanente en cas de fermeture des frontières. Ils ont connu la quarantaine et ne pouvaient pas sortir faire des courses, mais grâce à l’entraide communautaire, ils ont traversé ce moment particulier. Elle a assisté au lancement avec son petit garçon, Yasser, né au Nouveau-Brunswick.

« C’est ça qui est beau au Canada : tout le monde aide tout le monde, témoigne-t-elle. Ce genre d’histoire est bien pour les enfants. Ils savent qu’ils ne sont pas les seuls à passer par cette épreuve. En fin de compte, ils la surmontent et on se retrouve tous dans la même école, avec les mêmes activités. »

Diya Lim
(Lancement du livre « Eli Labaki et les gouttes de pluie » à la Bibliothèque publique de Dieppe. Diya Lim lit l’histoire à des enfants et à leurs parents. Photo : Damien Dauphin)

Diya Lim plussoie. « Lorsque les enfants d’immigrants liront ce livre, ils vont se dire qu’ils ne sont pas seuls dans ce nouveau pays. Ils vont s’identifier dans le personnage principal. Et en même temps, les petits Canadiens vont se dire qu’ils reconnaissent des enfants de leur classe. »

L’impression d’être dans le livre

La veille du lancement, un groupe de bénévoles de Lire et faire lire Acadie se sont retrouvés à la Bibliothèque publique de Dieppe en présence de l’autrice pour une séance de formation. Afin d’interagir avec les élèves à la fin de la lecture, une fiche technique d’animation a été rédigée à leur attention. Celle-ci comprend dix questions pour susciter une discussion avec les enfants. Nouvelle au sein du groupe, la Dieppoise Raymonde Boulay-LeBlanc est venue se former avec enthousiasme.

« Lorsque mes filles étaient petites, j’adorais leur faire la lecture, se souvient-elle. Je leur ai donné le goût de la lecture en venant à la bibliothèque de façon régulière. Maintenant qu’elles sont adultes, je me suis dit que je pouvais recommencer en faisant du bénévolat. »

Alban Melanson, également de Dieppe, a six ans d’expérience derrière lui. Il s’est mis à faire la lecture dans les écoles lorsque son petit-fils est entré en 1ère année. Avec « Éli Labaki et les gouttes de pluie », il s’attend à faire vivre une expérience magique aux élèves.

« L’année passée, j’avais une vingtaine d’élèves. Je personnalisais les histoires avec leurs noms et les enfants aimaient ça, ils avaient l’impression d’être dans le livre. »

Lire et faire lire Acadie est un programme de CODAC NB dans lequel des bénévoles de 50 ans et plus vont lire à haute voix des histoires dans les écoles francophones de la province. Ils font la lecture à des groupes d’enfants de la maternelle à la 3e année afin de les aider à s’ouvrir au monde de la lecture.