Culture

« Je libère ma parole » : le témoignage d’une femme libre


Damien Dauphin
Le Moniteur Acadien


Jeanne d’Arc Gaudet est libre et indépendante. Son parcours au sein de la société civile est exceptionnel. La militante acadienne vient de publier ses mémoires aux Éditions de la Francophonie. Elle y témoigne de la manière dont les valeurs d’équité, d’égalité et de justice sociale ont façonné ses engagements dans les causes qui lui tiennent à cœur, notamment les droits des femmes et des minorités linguistiques.

Gaudet Small
(Liane Roy, présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada, et Mireille Cyr font partie des quelque 80 personnes qui ont assisté au lancement du livre de Jeanne d’Arc Gaudet à l’Université de Moncton. Photo : Damien Dauphin)

«La somme des écrits relatifs à l’histoire des femmes acadiennes n’est pas volumineuse. Dans ces conditions, j’estime que nous, les femmes et les filles de ma génération, avons, à l’endroit de celles qui vont venir, la responsabilité de multiplier les traces écrites de nos réalisations», écrit-elle en substance dans son avant-propos. Une bonne partie du livre est consacrée au récit autobiographique de la vie de l’autrice. Vient ensuite une partie « réflexion » qui est la trace que Mme Gaudet laisse pour les générations futures.

C’est Jeanne d’Arc Gaudet qui a poussé Aldéa Landry à se lancer en politique. Grande amie de l’autrice depuis des décennies, l’ancienne vice-première ministre du Nouveau-Brunswick fait partie de ces pionnières acadiennes auxquelles celle-ci dédie son livre. Mme Landry a écrit la postface de cet ouvrage. «Jeanne n’a jamais eu peur de prendre la parole ni de prendre position. Elle a dénoncé, appuyé, critiqué de façon positive, mais elle n’a jamais caché la vérité ni été infidèle à son authenticité. Elle en a parfois payé le prix. C’est une femme multidimensionnelle.»

Je libère ma parole : une trace pour les générations futures de Jeanne d’Arc Gaudet est disponible à la Librairie acadienne de l’Université de Moncton.