Communauté

Le service d’urgence à l’hôpital Stella-Maris est-il en péril?


Par Evérard Maillet
Le Moniteur Acadien


Les résidents du comté de Kent sont inquiets. Deux semaines passées, la Régie de santé Vitalité a émis un communiqué nous annonçant que les lits de soins aigus de l’Hôpital Stella-Maris-de-Kent seront progressivement transformés en lits de soins palliatifs et de soins de longue durée. La transition se fera par étapes, en débutant par le transfert des nouvelles admissions nécessitant des soins aigus provenant de l’urgence de l’Hôpital Stella-Maris vers le Centre hospitalier Dr Georges-L.-Dumont de Moncton. Par ailleurs, certains patients hospitalisés au CHU Dr Georges-L.-Dumont, et en attente d’un placement dans un établissement de soins de longue durée de la région de Kent, seront ainsi transférés vers l’hôpital rural situé au cœur du comté de Kent. Parmi les raisons évoquées, on note qu’un manque de ressources médicales justifie cet ajustement temporaire. Or, aujourd’hui, les gens se disent très préoccupés à savoir si c’est une mesure qui pourrait s’avérer permanente. Se pourrait-il que quelques-uns des services à l’Hôpital Stella-Maris soient éventuellement éliminés? L’hôpital va-t-il être converti en un foyer de soins? Telles sont les questions de l’heure que nous posons cette semaine à quelques-uns de nos lecteurs. Qu’en pensez-vous? Le débat est ouvert.

«Ce serait bien regrettable si les services à l’Hôpital Stella-Maris étaient réduits ou même coupés. C’est énervant d’y penser, surtout pour les personnes âgées de la région qui auraient soudainement besoin d’aller à l’urgence à Sainte-Anne pour être traitées rapidement, mais qui devraient plutôt aller dans un hôpital de Moncton qui est assez loin en distance. Auront-ils le temps de s’y rendre si leur vie est en danger? C’est vraiment inquiétant et j’espère que ces services ne seront pas touchés.»

Léo Gallant Small
Léo Gallant
Saint-Édouard-de-Kent

«La vision de Vitalité est-elle le début de la fin ou l’amélioration des services de santé dans Kent? La construction d’un nouvel hôpital ne va pas régler le vrai problème qui est un manque de personnel médical et/ou d’une meilleure organisation et valorisation de ces ressources. Il faut maintenant préserver et améliorer nos acquis de l’Hôpital Stella-Maris à Sainte-Anne-de-Kent qui existe depuis 60 années. Les petits villages, autant que les grandes villes, méritent des services médicaux de qualité.»

Cletus Maillet Small
Clétus Maillet
Sainte-Anne-de-Kent

«Comme tous les autres dans Kent, je suis inquiet par rapport à l’avenir de notre hôpital à Sainte-Anne-de-Kent. J’espère que les services d’urgence ne seront pas affectés et j’espère que l’hôpital Stella-Maris ne deviendra pas seulement un foyer de soins. En écoutant les nouvelles ces derniers temps, j’ai des craintes. Mais il ne faut pas perdre notre hôpital! On a besoin de notre hôpital!»

Désiré LeBlanc Small
Désiré LeBlanc
Bouctouche

«Personnellement, oui je suis inquiet comme résident de Kent pour le futur de l’hôpital Stella-Maris. Et on veut savoir où on s’en va dans ce dossier-là, parce qu’on ne veut pas que l’hôpital ferme et on ne veut surtout pas perdre les services dont on a pourtant besoin dans le comté de Kent. C’est aussi inquiétant par rapport à la distance, c’est-à-dire entre Sainte-Anne-de-Kent et Moncton, car ça fait loin, surtout dans les qui. Nécessitent de recevoir des soins urgents. Entre Miramichi et Moncton, l’hôpital Stella-Maris dessert principalement la population du comté de Kent, incluant les trois réserves des Premières Nations, depuis un bon nombre d’années. Il faut donc continuer les démarches pour s’assurer que les services soient maintenus, et non pas éliminés!»

Arnold Vautour Small
Arnold Vautour
Saint-Louis-de-Kent