Communauté

Jean-Michel Robichaud : Une expérience inoubliable à Survivor Québec 2024


Normand A. Léger
Le Moniteur Acadien


La 10e personne éliminée de Survivor Québec et le premier membre du jury, Jean-Michel Robichaud.

Ce sont des paroles que le professeur de l’école de psychologie de l’Université de Moncton Jean-Michel Robichaud 33 ans de Moncton ne voulait pas entendre, mais sa vie en tant que participant à la 2e édition de Survivor Québec 2024 venait de prendre fin.

jean michel 8 Small

Robichaud a toujours eu un intérêt pour la forme physique et mentale et Survivor Québec 2024 était un moyen pour lui de développer davantage ses connaissances et d’en apprendre sur lui-même.

Isolés sur une île exotique des Philippines, les 20 participants ont été confrontés à des épreuves mentales et physiques extrêmes. Ils et elles devaient se servir de stratégies pour survivre aux éliminations afin de devenir le dernier survivant et ainsi mettre la main sur le grand prix de 100 000$!

Son intérêt pour devenir joueur s’est manifesté une soirée en regardant une émission de Survivor une soirée avec sa copine Martine. Elle l’a encouragé à envoyer sa candidature parce qu’elle le voyait dans cette émission comme concurrent.

Filmé aux mois de février et mars, Robichaud a été parti presque deux mois (42 jours) et devait garder le secret jusqu’à la fin de l’émission pour ne rien dévoiler de la personne qui serait la dernière à remporter le grand prix sur les 20 concurrents du départ. Il a quitté Moncton la journée de sa fête à destination des Philippines. Robichaud et Anabelle Hébert de Shippagan étaient les deux seuls de l’Acadie qui se sont qualifiés pour l’émission, Hébert ayant du abandonner pour des raisons personnelles suivant la première émission. Robichaud indique qu’il ne s’est jamais senti comme un étranger avec les 18 autres participantes et participants du Québec et que ces derniers n’ont jamais fait allusion à ses racines acadiennes.

Jean-Michel Robichaud a été éliminé suivant le 10e épisode, soit à moitié chemin et il a été le premier à joindre le groupe de jury par la suite.
« J’ai toujours apprécié l’aspect physique et mental de ce programme, de dire le principal intéressé. C’est en sorte un dépassement de soi. J’aime l’aspect stratégique qui porte à réfléchir. Les stratégies sont importantes tout comme l’intellectuel. Il y a aussi les relations sociales avec les autres participants pour demeurer dan le jeu. Cela entre bien dans ma profession en psychologie à savoir comment agir et réagir, des intérêts combinés dans une émission. »

Robichaud s’est dit fier de représenter l’Acadie. « Je portais mon bracelet avec le drapeau acadien du début à la fin. J’ai beaucoup apprécié l’expérience, mais j’ai ressenti une tristesse lorsque j’ai du me lever pour éteindre ma torche et quitter le groupe en étant éliminé. J’ai vécu de très beaux moments sur l’île. J’ai ensuite été le premier à joindre la hutte du jury. J’ai vécu un apprentissage de vie. Il était important de vivre le moment présent. »

Le concurrent dit avoir travaillé assez longtemps pour bien se préparer pour l’aventure. Il souligne que l’occasion se présente une fois dans la vie, mais que les deux mois ont passé en un clin d’œil.

« C’est un jeu qui met en évidence des alliances et qui demande de prendre des décisions qui touchent des personnes qui sont avec toi, a-t-il ajouté. Sur les plans relationnel et psychologique, c’est difficile parce que c’est un jeu de pression sociale. Des gens tentent de te convaincre de rester avec eux et tu dois laisser tomber d’autres personnes que tu aimes. Tu dois succomber à des questions. »

Une fois éliminé, Jean-Michel est quand même demeuré actif sur le jury. « Je croyais ma vie finie en éteignant ma torche, a-t-il ajouté. Le temps s’est arrêté, c’était la fin de ma vie. Je tenais encore beaucoup au jeu et je voulais tant continué. C’était un moment difficile. »

Le participant dit n’avoir aucun regret de sa décision de participer à cette aventure. « Je pense souvent à mes stratégies et à savoir ce que j’aurais pu faire autrement pour continuer, a-t-il expliqué. C’est un processus normal. Maintenant quelques mois après l’enregistrement, je me dis que je suis satisfait que j’ai fait de mon mieux. »

L’émission a été populaire et Jean-Michel Robichaud va continuer ses bonnes habitudes de la course à pied, des entrainements en musculation et de soutenir sa jeune famille. Il est heureux d’avoir pu vivre cette aventure et n’a aucun regret d’avoir envoyé sa vidéo pour devenir un participant.