Chroniques

Accueillir l’automne avec positivité


LES CHEMINS DU BIEN-ÊTRE

Marie O’Brien
mbo28@icloud.com


Nous voilà déjà en train de contempler les sommets de l'été qui touche à sa fin. Face à cette transition, nous avons deux choix quant à notre réaction. Tout d'abord, selon que l'été ait été satisfaisant ou non, nous pouvons d'abord constater que tous les événements que nous avions prévus dans notre agenda n'ont peut-être pas été à la hauteur de nos attentes. Peut-être un voyage n'a pas pu être réalisé, une réunion familiale ne s'est pas déroulée comme prévu, un passe-temps a été laissé en suspens par manque de temps, ou encore moins de temps pour le golf que nous l'aurions souhaité, etc. Face à ces désirs non comblés, notre cerveau peut facilement nous faire penser que notre été a été une déception.

Pourtant, il y a un autre groupe de personnes qui, malgré ces aléas, adoptent une attitude différente. Elles constatent que, bien que l'été aurait pu se dérouler différemment, elles se tournent vers les moments de joie que cette saison estivale leur a apportés. Elles se souviennent des promenades en bord de plage, des moments de camping passés avec les enfants dans la cour arrière, des délicieux repas préparés pour célébrer l'anniversaire de leur mère âgée. Tout dépend de notre perspective. Il arrive parfois que notre cerveau ait tendance à se concentrer sur le négatif en premier. C'est un automatisme de pensée. Nous devons donc faire un effort conscient pour nous rappeler les belles choses qui sont arrivées. Avec le temps et une réflexion plus approfondie, nous pouvons apprendre à voir davantage de côtés positifs à notre été.

À titre d’exemple, j'ai passé quelques jours avec mes amies cet été. J'ai vraiment apprécié renouer des liens avec mon réseau amical. Cela m'a permis de réaliser que mon été avait été positif sur le plan social. Auparavant, j'aurais peut-être concentré mes pensées sur les moments les plus sombres de l’été.

Cependant, soyons bienveillants envers nous-mêmes et ne nous critiquons pas trop pour nos pensées négatives automatiques. C'est un travail quotidien que nous devons consacrer à nos pensées. Je ne prétends pas être une spécialiste en la matière, mais mes expériences de vie et ma formation personnelle m'ont apporté de nombreuses leçons pour mieux vivre ma vie au fil du temps. Il est important de se rappeler que la perfection, même dans nos pensées, n’existe pas.

Maintenant que l’automne est à nos portes, quelle attitude adoptons-nous à son égard ? Avons-nous planifié de nouvelles activités pour égayer nos journées et nos soirées, sans pour autant surcharger notre emploi du temps ? Certains d'entre nous sont occupés avec la rentrée des enfants et la routine quotidienne, mais cela ne nous empêche pas de créer de nouveaux projets. Par exemple, nous pouvons suivre des cours en soirée en semaine, nous discipliner pour une promenade quotidienne, apprendre à jouer d'un instrument de musique, commencer un journal personnel, lire un livre ou même pratiquer la méditation quotidienne. Nos activités n'ont pas nécessairement besoin de peser lourdement sur notre budget. Parfois, il suffit de se renseigner sur ce qui se passe autour de nous pour y prendre part. Il est normal que nous hésitions parce que nous ne connaissons pas encore nos propres intérêts. Mais sachez que si nous n'osons pas, nous ne saurons jamais ce qui nous intéresse réellement, et nous ne pourrons pas faire le tri entre ce qui nous passionne et ce qui ne nous parle pas. En agissant ainsi, nous entamons un voyage de découverte de soi. Qui sait, cette activité pourrait devenir une passion ou un passe-temps favori ? Seul nous-même pourrons le constater.

À l’approche de l’automne, émerveillons-nous devant la splendeur colorée de la nature qui nous entoure, laissant cette beauté nous inspirer et donner un sens à nos vies. Comme je l'ai déjà suggéré, profitons de nos moments de temps libre pour nous émerveiller des beautés qui nous entourent, et réfléchissons à la manière dont nous souhaitons vivre cet automne qui s'annonce. Nous avons le pouvoir d'apporter de la chaleur à notre quotidien et à notre emploi du temps, même lorsque le froid commence à se faire sentir. Une fois que nous avons pris cette décision, évaluons les bienfaits que cela apporte à notre cœur : une humeur améliorée et la satisfaction d'avoir atteint un objectif. Célébrons nos efforts, même si personne d'autre ne le fait. Et, comme je l'ai déjà mentionné, si une activité ne nous a pas enchantés, soyons assurés que nous en aurons appris davantage sur nous-mêmes en comprenant ce qui ne nous nourrit pas. Le secret réside dans l'amélioration de notre bien-être. Lorsque l'hiver arrivera, nous pourrons nous dire : «Tu sais quoi, l'automne s'est bien passé, j'ai essayé quelque chose de nouveau.» Et à ce moment-là, envisageons de recommencer ce processus pour la saison hivernale. C'est ainsi que la vie continue.

Je voudrais conclure en partageant deux citations qui m'ont particulièrement marquée : «Apprendre à s'émerveiller dans l'ordinaire plutôt que dans le spectaculaire» et «Essayer, c’est déjà réussir!»

Je vous souhaite à toutes et à tous un merveilleux automne!