Actualités

La table des leaders : un nouvel événement trimestriel des chambres de commerce


Un nouvel événement régional a débuté au sud-est du Nouveau-Brunswick vendredi 22 mars. Fruit de la collaboration entre les chambres de commerce du Grand Shediac et de Cap-Acadie, La table des leaders a reçu sa première conférencière en la personne de Susan Holt.


Damien Dauphin
Le Moniteur Acadien


Dans le passé, la cheffe de l’opposition officielle a dirigé la chambre de commerce de Fredericton. C’est dire si elle connaît le fonctionnement et les enjeux de tels organismes.

Devant un public sinon conquis d’avance, à tout le moins sensible et réceptif à son message, celle qui aspire à chasser Blaine Higgs du pouvoir a livré un message rassembleur et empathique dont la dernière composante est assez inhabituelle en politique. Il s’agit de l’amour.

«C’est un message d’amour pour tout le monde. On a besoin d’avoir des politiques qui protègent les gens. Partout au Nouveau-Brunswick, nos concitoyens estiment que personne ne les écoute ni ne les respecte. Ils se sentent délaissés», affirme Mme Holt.

Claire Susan Jacques Small
(Susan Holt entourée de Claire Johnson, candidate libérale investie dans Moncton-Sud, et de Jacques LeBlanc, qui briguera un second mandat dans la nouvelle circonscription de Shediac-Cap-Acadie. Photo : Damien Dauphin)

Cette dernière prône un modèle décentralisé et centré sur les besoins particuliers de chaque région, car ce qui est valable pour l’une ne l’est pas forcément pour l’autre. Elle compte travailler en étroite collaboration avec chaque communauté et le faire avec flexibilité.

«Il faut un gouvernement qui doit être beaucoup plus ouvert et qui comprenne les besoins de tout le monde, croit Jacques LeBlanc. Notre gouvernement sera prêt à prendre la responsabilité d’adresser ces défis et d’y apporter des solutions.»

À l’instar de sa cheffe quelques minutes plus tôt, le député de Shediac-Beaubassin-Est-Cap-Pelé a taclé le budget déposé par le ministre des Finances au début de la semaine. Il a regretté le manque d’investissement dans des secteurs prioritaires, notamment la santé et l’éducation.

Anthony Anne Small
(Anthony Azard, PDG de la chambre de commerce Cap-Acadie, et Anne McGraw, PDG de la chambre de commerce du Grand Shediac. Photo : Damien Dauphin)

«Ils ont saupoudré un peu partout dans la soupe sans vouloir y mettre de la viande, quelque chose qui soit consistant. Payer la dette est la seule chose qui les intéresse. Le gouvernement a la responsabilité d’offrir des services. Ils ont à peine dix jours pour dépenser l’énorme surplus budgétaire qu’ils n’ont pas prévu dans leurs calculs. Or, ils ne vont pas le dépenser mais vouloir le mettre sur la dette. C’est déplorable», a-t-il lancé.

Susan Holt a partagé avec Le Moniteur Acadien son optimisme quant à la possibilité de voir la circonscription de Moncton Nord-Ouest, actuellement détenue par Ernie Steeves, basculer vers le Parti libéral lors des prochaines élections. Pour le moment, aucun candidat n’a été investi mais trois ou quatre personnes, dont l’ancienne députée de Moncton-Est, Monique LeBlanc, auraient manifesté leur intérêt.

Selon la tradition, Susan Holt sera la dernière candidate officiellement investie avant le début de la campagne électorale.

Le spectre d’une élection hâtive au printemps semble s’être éloigné mais, selon Jacques LeBlanc, «avec ce premier ministre, il faut toujours être sur ses gardes et se tenir prêt».

La première Table des leaders ayant eu lieu à Shediac, la suivante se déroulera à Cap-Acadie. Elle aura lieu le 7 juin prochain et l’invité d’honneur sera le PDG d’UNI coopération financière, Camille Thériault.