Actualités

Des députés néo-brunswickois engagés en faveur de la Francophonie en Amérique


Du 4 au 6 septembre 2023, trois députés néo-brunswickois ont participé à la 38e session de l'Assemblée régionale de l’Amérique (ARAM) à Bâton Rouge, en Louisiane.

_______________________
Damien Dauphin
IJL – Réseau.Presse – Le Moniteur Acadien



Organisée dans le cadre de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), cette session a réuni des parlementaires de divers horizons pour discuter de questions cruciales liées à la langue française et à l'éducation. Représentant les trois principaux partis politiques de la province, les députés Daniel Allain, Kevin Arseneau et Marco LeBlanc ont joué un rôle essentiel en représentant leur province lors de cet événement d'importance régionale.

Députés 1 1600 x 1200
(Unis pour la Francophonie : Marco LeBlanc (libéral), Kevin Arseneau (vert) et Daniel Allain (progressiste-conservateur). Gracieuseté)

Lors de cette session de l’ARAM, les trois députés néo-brunswickois ont eu l'occasion de rencontrer d'autres parlementaires pour discuter de divers sujets d'intérêt commun liés au thème de cette session : «La place du français, de l'école à la vie professionnelle». Cette thématique a permis d'explorer les enjeux liés à l'enseignement du français et à son utilisation dans le milieu professionnel, ainsi que son impact sur la mobilité citoyenne et l'intégration.

Député de Moncton-Est et président de la Section APF du Nouveau-Brunswick, Daniel Allain a souligné l'importance de cet événement en déclarant : «L'ARAM était une occasion importante d'apprendre des autres parlementaires et de partager des idées sur la façon de relever les défis auxquels la francophonie est confrontée en Amérique.»

Le député de Kent-Nord, Kevin Arseneau, a également souligné la pertinence de cet événement pour l’Acadie. «Cette visite a été une opportunité de renforcer les liens du Nouveau-Brunswick avec le Réseau des jeunes parlementaires de l'APF, afin d'assurer une présence acadienne autour de la table et d’ajouter cette perspective aux discussions sur des thèmes divers qui nous lient, tels que la langue, l’éducation et les changements climatiques.»

Les parlementaires ont également profité de cette occasion pour solidifier les liens culturels et économiques entre le Nouveau-Brunswick et la Louisiane. En particulier, ils ont réitéré leur engagement à promouvoir la participation accrue du Nouveau-Brunswick au Festival International de Louisiane, prévu au printemps 2024. Cette initiative renforce les liens entre les deux régions et met en avant l'importance de la culture francophone dans leurs relations.

Marco LeBlanc, député de Restigouche-Chaleur, a exprimé son enthousiasme pour cette coopération régionale. «Le Nouveau-Brunswick entretient des liens profonds avec la Louisiane, et cette visite nous a permis de témoigner de la fierté d'un peuple attaché à sa culture francophone et francophile. Nos discussions ont été l'occasion d'explorer des questions liées à notre langue, tant au Nouveau-Brunswick qu'au Canada, ainsi qu'à l'échelle internationale.»

La participation de trois députés du Nouveau-Brunswick à l'ARAM de l'APF a été une occasion unique de renforcer les liens francophones, de promouvoir la culture et la langue française, et d'explorer des questions essentielles liées à l'éducation et à la mobilité citoyenne. Leur engagement en faveur de la francophonie et de la coopération internationale témoigne de l'importance de préserver et de promouvoir la richesse de la langue française dans les Amériques.

En tant que dimension parlementaire de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l’APF travaille à promouvoir la langue française, la démocratie, les droits de l'homme et le développement durable à travers le monde. La Région Amériques de l'APF est l'une des quatre assemblées régionales chargées de mettre en œuvre ces objectifs dans le contexte spécifique des Amériques. Elle rassemble 15 sections formées d'assemblées législatives du Canada, des États-Unis, d'Haïti et du Mexique.