Actualités

Avez-vous déjà rêvé de devenir millionnaire?


Par Evérard Maillet
Le Moniteur Acadien


La chance n’était malheureusement pas du côté de nos lecteurs et lectrices qui ont acheté un billet (ou peut-être plus) à la récente loterie Chasse à l’as de Petit-Rocher. L’énorme somme qui dépassait les huit millions de dollars a été remportée le 23 janvier par un couple de Beresford. Mais supposons que c’est vous qui ayez empoché cette cagnotte. Qu’auriez-vous donc fait avec cette nouvelle fortune? Peut-être un voyage autour du monde? L’achat d’une voiture Lamborghini flambant neuf? L’acquisition d’une importante entreprise? Une division équitable du gros lot entre les membres de votre famille? Venir en aide à des organismes de charité? Enfin, d’autres suggestions?
Veuillez lire les commentaires de nos panélistes de cette semaine qui chérissent ce rêve de gagner gros en quelque temps.

« D’abord, j’achèterais un nouveau camion à mon mari pour remplacer son Ram 2007! Une nouvelle et grande maison dans les Appalaches suivrait. Je partagerais sûrement un bon montant de ce gros lot avec ma famille. Enfin, on organiserait, mon mari et moi, plusieurs longs voyages afin d’explorer le monde. »

Brigitte Cormier Puhl Small
Brigitte Cormier-Puhl
Floride (ancienne résidente de Saint-Antoine)

« Premièrement, je donnerais de l’argent à l’école afin de pouvoir nourrir tous les enfants, surtout les démunis. J’en profiterais aussi pour rénover à mon goût ma maison et je paierais mes dettes. Et avec le reste? Je voyagerais! »


Monique Daigle Small
Monique Daigle
Saint-Charles-de-Kent

« J’en donnerais, en priorité, à des œuvres de charité et de bienveillance, à commencer dans notre communauté. Enfin, les membres de notre famille en profiteraient grandement. Évidemment, on ferait des voyages et, bien sûr, j’irais m’acheter une nouvelle voiture! »

Maurice Cormier Small
Maurice Cormier
Saint-Antoine

« J’envisagerais ma retraite et des vacances. Je m’assurerais que tous les membres de ma famille, soit mes parents, mon frère et sa famille, ainsi que la famille de ma filleule, soient en bonne sécurité financière. Je ferais aussi des dons aux organismes communautaires locaux, ainsi qu’aux écoles. Et j’aurais ma ‘log cabin’ dans le bois, au bord de l’eau et avec beaucoup d’animaux! »

Michelle Langis Small
Michelle Langis
Saint-Antoine