Vive l’école française!

Alcide LeBlanc

Autant pour les enfants, les parents ou le personnel scolaire, cha-que mois de septembre amène son lot de défis. Les premières journées de classe ressemblent un peu à la vie conjugale. Les divers éléments et partenaires doivent s’ajuster, s’accommoder à des exigences sociales. Les vacances étant terminées, on ne peut plus dormir jusqu’à midi ou veiller très tard en soirée!

Cependant, chanceux sommes-nous encore que l’école française nous soit toujours accessible. Là, on y inculque l’amour, la fierté et la reconnaissance de notre langue et de notre culture. On s’évertue à transmettre les vertus d’une discipline rigoureuse; on vise l’épanouissement des cerveaux et des cœurs de ces jeunes francophones qui nous remplaceront un jour et qui continueront à propager nos valeurs de notre héritage linguistique et culturel.

Cependant, tous les parents francophones n’optent pas pour l’école acadienne. Plusieurs d’entre eux envoient leurs enfants dans l’institution anglaise où progressivement et sûrement leur progéniture s’assimile à une autre langue et à une autre culture. En cas de doute, vous n’avez qu’à visiter certaines écoles anglaises à Moncton, Fredericton, Saint-Jean, Miramichi, Kent ou Nord-Ouest. Dans les classes, vous y rencontrerez plusieurs Allain, Bastarache, Cormier, LeBlanc, Pelletier et bien d’autres du genre.

Que nous réserve l’avenir? Eh bien! Notre proportion linguistique au Nouveau-Brunswick comme celle au Canada est en perte de vitesse. Et si le Québec devenait un jour indépendant, le nouveau Canada ne compterait même pas un million des nôtres.

Nous sommes en déclin. Deux facteurs l’expliquent. Les couples francophones n’ont plus de grandes familles comme autrefois. Juste pour nous maintenir, il nous faut plus de deux enfants par famille et nous sommes en dessous de cela. La seconde raison, c’est que plusieurs parents acadiens et francophones choisissent l’école qui n’est pas la nôtre. Now you know the rest of the story!

Alcide F. LeBlanc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *