Une splendide 8e édition de l’encan du Centre culturel Aberdeen

Nous reconnaissons de gauche à droite : René Légère, Robert Basque, Geneviève Maltais, Annie-France Noël, Marjolaine Bourgeois, Joëlle Tougas. (Photos : Marc Blanchard)

Lors de la 8e édition de l’encan qui avait lieu le samedi 30 mars dernier, la vente aux enchères d’une quarantaine d’oeuvres a réussi à générer des revenus de près 80 000$, un montant qui sera partagé également entre les artistes participants et le Centre.

Quatre œuvres ont été ajoutées à la liste des 40 déjà annoncées, dont un tableau surprise de Roméo Savoie, qui a été vendu pour 5300$, ce qui avec la vente des deux tableaux de Raymond Martin correspond aux plus belles ventes de la soirée.

Parmi les autres belles surprises de la soirée, les «plus petites œuvres» proposées aux acheteurs se sont très bien vendues. Notamment viscera VII et Portée d’Annie-France Noël et Les pépères en plumes XV et XIV d’Alisa Arsenault, ont retenu l’attention des acheteurs et démontre que la renommée de ces deux jeunes artistes s’accroissent très rapidement en Acadie, mais aussi ailleurs. L’œuvre d’Anne-Marie Sirois, intitulée Livre ailé a été vendue à 2200$.

Avec plus de 100 participant.e.s, René Légère, directeur général du Centre, est ravi du succès de la principale activité de collecte de fonds de l’année: «Nous sommes des plus reconnaissants de la participation des gens qui année après année acceptent notre invitation et nous appuient dans notre initiative de mise en valeur de l’art contemporain et du Centre culturel Aberdeen».

La soirée était animée par Robert Basque, le même commissaire priseur depuis la toute 1ère édition de l’encan; la maîtresse de cérémonie Geneviève Maltais, et la directrice générale de la Galerie Sans Nom et artiste visuelle Annie-France Noël, qui décrivait les œuvres et lisait les biographies des artistes.

L’événement incluait un cocktail dinatoire des plus raffinés, préparé par le Chef Michel Savoie, du restaurant Les Brumes du Coude. Une 9e édition est prévue pour 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *