Une galerie d’art dans une clinique dentaire, pourquoi pas?

La photo prise lors du vernissage de l’exposition en montre à la Galerie d’art Champlain, le jeudi 20 avril, nous fait voir, de gauche à droite, Dr Joseph Savoie, un des propriétaires de la Clinique dentaire Champlain; Charlaine Gauthier, artiste peintre; Maurice Henri, photographe; et le maire de la Ville de Dieppe, Yvon Lapierre. Dans la photo, on voit les œuvres de Mme Gauthier. (Photo : Gracieuseté)

La photo prise lors du vernissage de l’exposition en montre à la Galerie d’art Champlain, le jeudi 20 avril, nous fait voir, de gauche à droite, Dr Joseph Savoie, un des propriétaires de la Clinique dentaire Champlain; Charlaine Gauthier, artiste peintre; Maurice Henri, photographe; et le maire de la Ville de Dieppe, Yvon Lapierre. Dans la photo, on voit les œuvres de Mme Gauthier. (Photo : Gracieuseté)

Pour les patients de la Clinique dentaire Champlain, une visite chez le dentiste leur permet du même coup de découvrir et d’apprécier des œuvres d’artistes de la région.

Le vernissage de l’exposition en montre à la Galerie d’art Champlain, comprenant des œuvres d’une dizaine d’artistes peintres et de photographes locaux, a eu lieu le jeudi 20 avril, dans les locaux de la clinique située au 250, rue Champlain à Dieppe.

Cette idée d’établir des galeries d’art dans les locaux d’entreprises vient du photographe Maurice Henri qui souhaite voir dans des lieux publics de l’art réalisé par des artistes d’ici.

«Il y a beaucoup d’artistes qui ne se sentent pas à l’aise d’approcher les gens pour vendre leurs œuvres. Quand il y a de nouvelles constructions en ville, j’approche les propriétaires d’entreprises et je leur offre de décorer leurs bureaux, à condition qu’ils achètent certaines pièces, explique M. Henri. C’est l’occasion de valoriser des artistes d’ici et de montrer des pièces originales créées dans la région.»

«Il s’agit d’espaces intéressants pour exposer ses œuvres. Il y a beaucoup de gens qui circulent ici alors les œuvres sont vues, appréciées et évaluées aussi. C’est excellent pour les artistes. C’est aussi bon pour le personnel de la clinique qui est entouré de belles œuvres d’art. C’est formidable de voir qu’une clinique dentaire embrasse ce concept d’appuyer les arts et les artistes locaux, dit-il avec enthousiasme. Tout le monde est gagnant dans ce projet rassembleur.»

Maurice Henri est aussi l’instigateur du projet «Caméras pour guérir» qui vise à soutenir la guérison émotionnelle des personnes vivant avec la douleur, la peur ou la pauvreté à travers les arts photographiques et l’expression créative. La philosophie de «Caméras pour guérir» est de donner une voix aux individus à travers l’exploration des arts visuels.

«Cette année, nous visons à recueillir suffisamment de fonds pour reconstruire une école qui a été dévastée par l’ouragan Mathieu en Haïti et des installations qui répondent aux besoins des écoliers ayant un handicap, souligne le photographe. Avec cette nouvelle école, nos enseignants seront mieux placés pour aider nos élèves à réali-ser leur plein potentiel.»

  1. Henri y versera la commission de la vente des œuvres exposées à la Galerie d’art Champlain à ce projet en Haïti.

Les artistes qui ont des œuvres en montre sont Rebecca Belliveau, Karen Casey, Charlaine Gauthier, Maurice Henri, Raymond Martin, Sylvie Mazerolle, Bryan Morreau, Jeanne LeBlanc Mullin, Anna Rail et Dave Skyrie.

Pour obtenir plus de renseignements, pour acheter des oeuvres ou pour organiser une visite privée de la galerie d’art, prière de communiquer avec le photographe Maurice Henri (maurice.henri@outlook.com).

 

Exprimez vous!

*