Une équipe de Bâton Atlantik en Floride

Sophie Babineau, Isabella Bourgeois, Grace Farley, Isabelle LeBlanc, Liane Plewes et Brianna Middleton sont les six membres de Bâton Atlantik qui participent à une compétition internationale en Floride, en fin de semaine.

Sophie Babineau, Isabella Bourgeois, Grace Farley, Isabelle LeBlanc, Liane Plewes et Brianna Middleton sont les six membres de Bâton Atlantik qui participent à une compétition internationale en Floride, en fin de semaine.

(N.A.L.) – Le Club Bâton Atlantic aura une équipe de six filles en fin de semaine aux Championnats Twirl Mania International libre 2018, qui se tiendront en Floride.

Le tout se déroule au Complexe ESPN Wide World of Sports, à Orlando et les six filles du Sud-est sont Sophie Babineau, Isabella Bourgeois, Grace Farley, Isabelle LeBlanc, Liane Plewes et Brianna Middleton.

Selon l’entraineuse Brenda Arsenault LeBlanc, «c’est une compétition internationale ouverte et les gens n’ont pas besoin de se qualifier. Il n’y a pas d’âge limite et il y a une catégorie senior. L’équipe y va pour prendre de l’expérience. Quatre des six n’ont jamais participé à d’autres championnats que le championnat canadien. Les jeunes vont faire de leur mieux, c’est assez tôt dans la saison et un peu plus difficile à se préparer. Elles ont des routines et règlements différents, donc elles doivent repenser leurs routines.»

Une des participantes est Isabelle Bourgeois, de Shédiac, une élève de 11e année. «Je pratique le bâton depuis huit ans, a dit l’athlète de 16 ans. C’est un sport unique. Lorsque j’étais plus jeune, je voulais pratiquer un sport différent de mes amis. Un mémo reçu à l’école m’a initiée au bâton à l’école et c’est ma vie maintenant.»

Bourgeois pratique dans un gymnase environ huit heures par semaine en plus de trois ou quatre heures à la maison. «C’est un sport avec beaucoup de défis et j’aime cela. Apprendre une nouvelle routine n’est pas facile, il faut plusieurs entrainements. J’aime les mouvements proches de mon corps. Je préfère le solo parce que c’est plus rapide et un bon défi. C’est ma première compétition internationale, je suis vraiment excitée. Je veux voir les autres de partout au monde. Je vise faire de mon mieux et être contente avec ma performance. Je veux bien regarder les routines des autres et voir si je peux en adopter.»

Les compétitions ont lieu de vendredi à dimanche avec une session internationale, lundi. L’équipe est partie mardi. Plus de 5000 jeunes sont attendus en fin de semaine.

 

Exprimez vous!

*