Une bonne année financière 2017 pour Memramcook

De belles bannières souhaitent la bienvenue au centre-ville de Memramcook. (Photo : C. Lanteigne)

Claire Lanteigne

Lors de la présentation des états financiers 2017 au cours de la dernière réunion du conseil municipal du Village de Memramcook, il a été possible d’apprendre que la municipalité a connu une excellente année. Le taux d’endettement est de 3,45% et on a transféré un montant de  350 000$ à la réserve. C’est Léon Bourque de la firme L. Bourque & Associates P.C. Inc. qui a présenté les états financiers.

De plus, dans son budget d’opérations la municipalité a absorbé 911 000$ pour les travaux sur la rue Centrale.  Une partie des fonds provenait de la taxe sur l’essence et la balance a été prise dans le budget.   Le budget total du Fonds d’opérations a totalisé 6 538 422$.

Dans le budget du système d’eau et d’égouts de 1 278 992$, les revenus ont totalisé 1 315 387$, les dépenses 876 319$ pour un surplus de 439 068$, ce qui incluait le surplus accumulé des années précédentes de 295 860$. Le surplus de 2017 se chiffrait à 143 208$. Dans l’année on a procédé à la phase 2 du projet d’eau au coût de 1,2 million$ et on a continué la phase 1 pour 545 000$.

Dans le cadre du Programme de développement communautaire soulignant le 150e anniversaire du Canada, un gros projet a été de refaire la promenade du ruisseau LeBlanc pour 160 000$.  Ce projet comprenait également l’installation de bannières au centre-ville de la municipalité.

Rencontre avec Dominic LeBlanc

   Le conseil municipal se prépare pour une rencontre prochaine avec Dominic LeBlanc, député fédéral de Beauséjour. «Nous voulons lui parler de l’Institut et discuter des dossiers et des plans importants pour la municipalité», de dire le maire Michel Gaudet.

«Les travaux se poursuivent à l’Institut et au cours des trois années la reconstruction et les rénovations seront faites.  On attend de savoir si des locataires majeurs vont s’y installer. En ce qui concerne le Centre communautaire, ajoute-t-il, c’est la municipalité qui va payer pour l’espace occupé.»

Rémi Mantion a fait une présentation au conseil sur un projet d’une piste de circuit de vélo-type Pumptrack, qui pourrait être aménagée sur la rue Thomas. Depuis que le planchodrome («skatepark») est fermé, il n’y a pas d’endroit sécuritaire pour les jeunes qui veulent en faire.  L’administration fera les recherches nécessaires pour trouver des sources de financement et reviendra au conseil avec l’information.

Le conseil a décidé d’appuyer et d’encourager la Promesse alimentaire du Sud-est et souligne que le programme Semer dans la vallée le fait déjà.

La conseillère Gilberte Nowlan sera à nouveau la représentante de la municipalité au conseil d’administration de la Société historique de Memramcook.

Remplacement du pont-chaussée

   La municipalité appuie les démarches de Sentinelles   Petitcodiac de raviver le dossier du pont-chaussée.  Le groupe avait fait une présentation au conseil au début juin.  Des membres du conseil et des gens intéressés ont participé à la séance d’information organisée récemment pour étudier le remplacement du pont-chaussée en pont surélevé. En 1973 le gouvernement avait choisi la construction d’un pont-chaussée pour traverser la rivière Memramcook. Mais les berges se sont ensablées et le cours d’eau n’est plus qu’un filet de rivière où les poissons n’y vont plus.

Des citoyens intéressés espèrent que leur rivière reprendra plus de vie comme ce fut le cas de la Petitcodiac. Sentinelles Petitcodiac espère une solution viable à long terme et la prochaine étape pour le groupe est de mener une étude environnementale pour laquelle on aurait besoin de 80 000$.  Un comité local sera formé pour poursuivre le projet.

Exprimez vous!

*