Trente-six athlètes de Bâton Atlantik au championnat provincial

Des filles de Bâton Atlantik à surveiller en fin de semaine au championnat provincial sont Sophie Babineau, Lucy Gray, Mylène Bastarache, Cloé Smith, Julie Allain, Alexie Richard, Leanne Plewes et Breanna Middleton. À l’arrière : les entraineuses Brenda Arsenault LeBlanc et Manon Roy-Richardson. (Photos : Normand A. Léger)

Des filles de Bâton Atlantik à surveiller en fin de semaine au championnat provincial sont Sophie Babineau, Lucy Gray, Mylène Bastarache, Cloé Smith, Julie Allain, Alexie Richard, Leanne Plewes et Breanna Middleton. À l’arrière : les entraineuses Brenda Arsenault LeBlanc et Manon Roy-Richardson. (Photos : Normand A. Léger)

GRANDE-DIGUE (N.A.L.) - Bâton Nouveau-Brunswick et Bâton Atlantik seront l’hôte du Championnat provincial de bâton sportif, au CEPS Louis-J.-Robichaud, de vendredi à dimanche, au campus de Moncton.

Il y a cinq clubs qui vont présenter environ 80 athlètes dans diverses catégories, en pré compétition et compétition, divers âges. C’est le deuxième championnat du Nouveau-Brunswick de suite au CEPS.

«On a beaucoup pratiqué et on s’entraine jusqu’à 15 heures par semaines, a dit l’entraineuse Brenda Arsenault LeBlanc de Club Bâton Atlantik. J’aurai 36 membres du club et notre objectif sera de qualifier le plus d’athlètes possibles pour le championnat canadien, qui sera présenté au Harbour Station de Saint-Jean, au début juillet. Il y aura 23 jeunes de notre club qui vont tenter de se qualifier. Certaines filles iront aussi à Saskatoon, du 19 an 21 mai, pour se qualifier pour la Coupe internationale, dont Mylène Bastarache, Breanna Middleton, Julie Allain, Laurissa Roberts, Alexie Richard et Chloé Smith. Elles veulent voyager en Croatie, en août, pour la Coupe Internationale.»

Sophie Babineau, de Grande-Digue, est une élève de 4e année à l’école locale. Àgée de 10 ans, elle pratique le bâton depuis six ans. «C’est un sport avec beaucoup de mouvements et tu n’es pas toujours sur place, a dit celle qui en sera à sa première compétition provinciale. J’ai rencontré des amies et j’aime faire les roulées et compétitionner en équipe. C’est une compétition comme les autres, je vais faire de mon mieux et j’aurai mes résultats. Mon mouvement préféré est le lancer et tourner. C’est un défi assez difficile pour moi, mais je réussis bien. Je cherche à améliorer mon solo et surtout mieux attraper le bâton. J’espère aller au national cette année. Ce serait une première et une grosse compétition d’une semaine. Je pourrai rencontrer beaucoup de personnes de partout et apprendre de nouveaux mouvements.»

Alexie Richard, 14 ans, de Grande-Digue, est en 9e année à l’école Louis-J.-Robichaud. Mesurant 5pieds 8pouces, elle pratique le bâton depuis neuf ans. Elle a déjà gagné des titres au provincial. «J’aime le bâton et rencontrer mes amies, a-t-elle indiqué. C’est un sport qui me donne de la confiance. Je pratique six heures par semaine en repassant chaque routine individuelle et en groupe. Je compétitionne dans le un, deux et trois bâtons, medley et en équipe. Je préfère un bâton solo parce que je peux mieux me concentrer. Ma flexibilité est ma force, j’ai plus de misère avec trois bâtons pour les jongler et cela exige plus de concentration. Je vise terminer première en solo, un bâton, au provincial. Je vais aussi aller en Saskatchewan pour me qualifier pour la Coupe internationale. Je suis nerveuse et excitée d’avoir cette chance parce que je pourrai performer contre des athlètes que je vois aux championnats canadiens.»

 

Exprimez vous!

*