Troisième Marathon de Boston pour Pépère Boîte à lunch

Pépère Boîte à lunch affiche fièrement la chemise qu’il portera lors du Marathon de Boston.  Le Moniteur Acadien lui souhaite un très beau Marathon. (Photo : Gracieuseté)

Claire Lanteigne

C’est vendredi que Ronald Cormier, de Grande-Digue, bien connu comme Pépère Boîte à lunch, prendra la route en direction de Boston, où il participera à son troisième marathon consécutif. Il a reçu son passeport de Boston. «Je me sens tellement en sécurité à Boston, dit-il, l’organisation du marathon fait tout en son possible pour assurer notre sécurité.»

«Nous y allons en autobus avec un groupe de marathoniens des provinces de l’Atlantique. C’est très agréable de voyager en groupe, de demeurer dans le même hôtel où on prépare nos repas. Samedi, l’autobus va nous conduire à l’expo pour ramasser nos gilets de courses et se procurer les dernières choses nécessaires pour le marathon. C’est toujours impressionnant de se rendre à l’expo où 30 000 autres coureurs de 120 pays viennent ramasser leurs choses. Ça pourrait être impressionnant, mais à la fin on court tous la même distance et je me sens à la hauteur des autres.

«C’est spécial pour moi de m’être qualifié l’an dernier dans des conditions atroces, dit-il. Je l’ai couru en 3h44 minutes, mon meilleur temps personnel et cette année j’espère le compléter sous quatre heures. J’ai eu une blessure aux jambes l’an dernier et je travaille dur depuis octobre pour reprendre ma forme.  Mais je me sens beaucoup mieux et je suis capable de passer à travers.  J’ai pris plus de temps pour récupérer.»

Le 15 avril prochain il va dédier son marathon à quatre membres de sa famille, dont trois décédés récemment et à une petite cousine qui a une leucémie rare. «Quand je pense à leur parcours, ça m’encourage à terminer le marathon.»  Et tout près de son cœur, il aura encore une fois la précieuse pochette contenant le nom des 235 élèves de l’école Grande-Digue, ce qui lui donne l’énergie nécessaire pour compléter sa course.

«Récemment, j’ai été approché par un Club des maîtres coureurs pour faire partie de leur équipe à Boston. C’est tout un honneur d’être considéré comme maître dans ton sport, dit-il humblement. Il faut dire qu’on laisse notre marque avec les gens et ce que j’ai appris ce n’est pas croyable.

«Mes coéquipiers du Coin des coureurs de Moncton m’encouragent à 100% et je suis le seul du club à participer au Marathon de Boston, qui sera mon neuvième marathon. Et à la ligne d’arrivée, il va fièrement montrer son T-Shirt l’identifiant comme Pépère Boîte à lunch.

Marathon Pépère Boîte à lunch

   Le troisième Marathon Pépère Boîte à lunch de Grande-Digue aura lieu le 11 juin prochain et les élèves des écoles Grande-Digue, Louis-J.-Robichaud, Mgr-François-Bourgeois, Père-Edgar-T.-LeBlanc et Donat-Robichaud vont y participer.  Comme on le sait, tout le long du parcours de Grande-Digue à Cap-Pelé on recueille des denrées non périssables pour la Banque de nourriture du Vestiaire Saint-Joseph. On avait déjà 35 jeunes d’inscrits et on espère en avoir de 80 à 90 d’ici le Marathon. C’est une belle leçon de vie pour les jeunes qui reçoivent et donnent en retour, de dire Pépère Boîte à lunch.

Lors du deuxième Marathon Pépère Boîte à lunch on avait recueilli plus de 4000 livres de denrées non périssables pour le Vestiaire St-Joseph.

«L’enthousiasme est élevé pour ce marathon, poursuit-il. Le Vestiaire Saint-Joseph est encore de la partie ainsi que le District scolaire francophone Sud.  C’est une course régionale et j’en suis très satisfait.

«La campagne de Pépère Boîte à lunch va très bien et nous aurons prochainement notre numéro de charité comme organisme à but non lucratif. Si le besoin est là on pourra aider d’autres écoles car si Pépère veut Pépère peut. Et notre modèle intéresse plusieurs autres régions qui veulent le mettre sur pied.  Je garde toujours en tête que les jeunes qu’on aide vont s’en rappeler et aider d’autres jeunes lorsqu’ils seront adultes.»

Les Flyers de Dieppe terminent au 4e rang

Cédric Gallant-Cormier

(N.A.L.) –Les Flyers de Dieppe ont pris le quatrième rang au championnat de hockey bantam AAA majeur de l’Atlantique, à St. Margaret’s Bay, Nouvelle-Écosse.

La formation s’est inclinée 4 à 3, en prolongation face aux Gulls de la Nouvelle-Écosse dans la partie pour la médaille de bronze, dimanche matin. Les Gulls avaient pris les devants 3 à 1, en première période pour ensuite être chassés de la feuille de pointage pour les deux prochaines périodes.  Nicholas Bourque, en avantage en première, Cooper Cormier en deuxième et Ethan Robertson, avec l’égalisateur à mi chemin de la troisième, ont trouvé la cible pour les Flyers pour forcer la prolongation. Joel Gallant a deux passes. Guillaume Basque a encaissé le revers devant le filet avec 46 lancers contre 47 pour les Flyers dans la partie enlevante. Le but gagnant a été marqué à 3:54 de la prolongation. La finale pour l’or a vu Central Attack (IPÉ) perdre 5 à 1, contre l’Accell Physio (NÉ).

Les Gulls avaient eu raison des Flyers par la marque de 9 à 2, samedi midi, dans la dernière partie de la ronde préliminaire. Dieppe s’était qualifié pour la médaille de bronze en prenant le troisième rang du classement final. Olivier Dallaire (45 minutes, sept buts, 31 lancers) a encaissé la défaite devant le filet. Guillaume Basque a joué 15 minutes, neuf arrêts et alloué deux buts. Samuel Savoie a été le premier marqueur des Flyers,    en première période. Un lancer de la pointe de Dylan MacKinnon, en désavantage, a complété le pointage pour les Flyers, qui tiraient de l’arrière, 5 à 1, après 20 minutes. Il n’y a eu aucun pointage en troisième. Les Gulls ont pris 21 tirs en première période.

Les Flyers ont remporté un gain et subi une défaite vendredi. Le Central Attack a eu raison des Flyers par la marque de 8 à 2, en après-midi. Cédric Boudreau et Sa-muel Savoie sont les seuls à avoir déjoué la vigilance du gardien opposé, sur 22 lan-cers. Olivier Dallaire (42 minutes, six buts) et Guillaume Basque (18 minutes, deux buts) ont encaissé la défaite devant le filet. En ma-tinée, les Flyers ont eu raison de Physio Accell de la Nouvelle-Écosse, 7 à 5, ayant pris les devants 4 à 0, en première période. Le défenseur Jett McCullum a mené l’offensive avec le tour du chapeau. Jean-Philip Boudreau, Noah Matulu, Joel Gallant et Cédric Gallant-Cormier ont complété le pointage. Patrick LeBlanc et Ethan Robertson ont deux mentions d’aide chacun. Olivier Dallaire a réussi 21 arrêts pour la victoire contre 49 pour son opposant. L’équipe Accell a nivelé le pointage à 4 à 4, en marquant à quatre reprises en période médiane. Les Flyers ont ensuite marqué trois fois en troisième.

Jeudi, les Flyers ont doublé le Hitmen de St. John’s, 4 à 2. Patrice LeBlanc (Joel Gallant), en première, Cédric Gallant -Cormier (Gallant, Patrick LeBlanc), en deu-xième et Jett McCullum (sans aide) et le deuxième de Cédric Gallant-Cormier (Joel Gallant, Cédric Boudreau), en troisième, ont trouvé la cible pour les Flyers. Guillaume Basque (40 minutes) et Olivier Dallaire (20 minutes) ont vu 43 rondelles, dont 24 en troisième période, contre 22 pour le gardien opposé.

Les Vedettes visent le titre provincial

Michelle Brideau et Erica LeBlanc.  (Photo : Normand A. Léger)

(N.A.L.) –Les Vedettes de Mathieu-Martin ont de bonnes chances de se rendre au tournoi provincial de volleyball filles junior ce printemps, mais l’équipe devra mieux jouer qu’au tournoi Bleu et Or en fin de semaine.

Erica LeBlanc, de Memramcook et Michelle Brideau, de Dieppe, sont deux joueuses de 11e année de cette formation qui ont des responsabilités de leaders.

LeBlanc est une joueuse multi sports, ayant terminé sa saison au hockey la semaine dernière. «J’aime le volleyball, ma mère a joué et cela m’a aidée dans sa pratique, a-t-elle dit. On devrait avoir une bonne saison et se rendre loin, si on joue comme on est capable. L’équipe possède de bonnes joueuses, mais il faut bien jouer comme on est capable.»

La force de la formation junior est que toutes les joueuses ont de l’expérience. «On a une bonne équipe, mais on n’a pas toujours joué ensemble. On devrait être capable de bien réussir. Notre objectif est le provincial, c’est notre but comme les autres équipes. Il faudra travailler fort et en équipe. Ici, on a voulu se rendre le plus loin possible.» LeBlanc est joueuse de centre. Elle a bien hâte à la saison.

Michelle Brideau évolue comme power ou off side. Elle a joué au hockey, basketball et à la balle-molle. «Il y a longtemps que joue au volleyball et j’ai toujours aimé cela, a dit l’athlète. C’est tout un feeling de frapper la balle et de se lancer sur le court pour ramasser le ballon. C’est un bon sport de printemps.»

Comme joueuse power, Brideau se doit de frapper la balle et elle se retrouve un peu partout sur le court. «Il faut améliorer le travail d’équipe, il y a peu de temps qu’on joue ensemble, a-t-elle continué. On doit mieux se connaitre et se parler sur le terrain. On possède une équipe de bonne taille avec de l’expérience. On sait toutes frapper et servir avec du talent. Pour se rendre au provincial, il faudra travailler fort et performer le mieux possible. Il faudra donner notre 100 pour cent et jouer en équipe.»

Une 20e position pour Lalonde

La coureuse olympienne de Moncton, Geneviève Lalonde (à droite), a pris le 20e rang du 10km du Championnat mondial de cross-country féminin, samedi à Aarhus, au Danemark. Elle s’est distinguée à sa première participation mondiale, elle qui n’avait pas couru dans cette discipline depuis cinq ans. Elle s’était qualifiée comme membre de l’équipe canadienne lors des championnats canadiens, l’automne dernier. Elle était la première femme de l’Amérique du Nord à traverser la ligne d’arrivée et elle a eu le meilleur placement d’une canadienne depuis 2004. Elle a dit que la course avait été l’une des plus difficiles de sa carrière. (Photo : Gracieuseté)

Les Vito’s sont champions Junior B du N.-B.

Les Vito’s de Moncton sont les champions de la Ligue junior B du Nouveau-Brunswick, ayant balayé leur série finale 4 de 7 en rencontres consécutives. Moncton a gagné 4 à 3, en prolongation samedi soir, pour mettre la main sur le trophée et la bannière du championnat pour une deuxième année de suite. (Photo : Normand A. Léger)

Normand A. Léger

Le but de Patrik Landry, lors d’une mêlée devant le filet, à 5:34 de la période de prolongation, a donné une victoire de 4 à 3, aux Vito’s de Moncton et le championnat de la Ligue de hockey junior B du Nouveau-Brunswick, pour une deuxième année consécutive.

Les Vito’s vont maintenant représenter la province au championnat Atlantique, la Coupe Don Johnson, du 22 au 27 avril, à Kensington, Île-du-Prince-Édouard.

Les Koyotes de Kent avaient pris une avance de 3 à 0, dans la partie présentée à Cocagne, sur les filets de Simon Henman et Francis Robere, en première période et Wayne Jones, au début de la deuxième. Les Vito’s ont ensuite pris de l’énergie avec leur premier but de Johnny Chambers. Ont suivi celui de Rémi Thériault, en deuxième et de Louis Vachon, en avantage numérique, avec cinq minutes à jouer en troisième, pour envoyer le match en prolongation. Les deux équipes ont raté de belles occasions de marquer en fin de période. Chambers a ajouté deux passes et Jeremy LeBlanc, trois. Julien Landry a inscrit la victoire à son actif, avec 36 lancers contre 37 pour Samuel Gendron, le perdant.

Selon le capitaine Joseph Thériault, «on a commencé très faible, mais on s’est repris et on a joué plus fort sans lâcher. On n’a pas arrêté une fois commencée. On n’a pas eu peur à 3 à 0, on était confiant et prêts pour se rattraper. On se prépare depuis le début de l’année pour la Coupe Don Johnson et on a vraiment hâte.»

Le grand défenseur de Memramcook, Louis Vachon, était bien heureux du dénouement de la partie de samedi. «On a commencé trop lentement, mais on a joué en équipe davantage suivant la première et notre premier but nous a aidés. Au championnat Atlantique, toutes les parties sont importantes, on va les prendre une à la fois. On ne peut rien prédire, mais ce sera mon deuxième de suite et je suis excité. Le calibre sera élevé.»

Samuel Savoie en est à sa dernière saison junior. «Cela fait du bien de gagner comme ceci et surtout en prolongation, a-t-il dit. Il n’y a pas de meilleure manière de finir cela. Les joueurs ont bien pris cela, il y a une bonne chimie et on a gardé notre plan de match. Notre mission n’est pas finie, c’est notre objectif depuis le début de l’année de gagner la Coupe Don Johnson. On veut la gagner et la première étape est faite. Kent nous a donnés une belle bataille, il n’y a rien eu de facile.»

L’entraineur Kenny Brown avait le sourire facile à la fin de la partie. «Cette série a été difficile, a dit l’entraineur chef. Kent a toujours bien joué et je ne savais si on pouvait l’emporter ce soir après leur avance de 3 à 0. On a eu une bonne discussion sui-vant la première période et les joueurs savaient à quoi s’attendre. Ces gars sont supers, ils comprennent les enjeux. On connait les deux équipes de l’Î.-P.-É. et on attend de voir qui sera au tournoi de la Nouvelle-Écosse. On verra ce qui se passera au cham- pionnat de l’Atlantique.»

Le vétéran Félix LeBlanc, de Moncton, avait disputé deux saisons junior A avec Amherst avant de revenir jouer avec les Vito’s cette saison. «Je me sens bien d’avoir gagné avec mes amis, a-t-il lancé. La ligue junior B est bonne; je m’y suis habitué et j’ai eu du plaisir. Gagner avec mes amis était excitant, j’ai joué avec eux plusieurs années. J’ai connu une bonne saison et je veux m’améliorer pour l’an prochain aussi. On veut gagner l’Atlantique et il faudra batailler fort. Il y aura de bonnes équipes et nous devrons donner notre meilleur.» LeBlanc a joué des parties à la défense, lui qui a plutôt joué comme attaquant.

L’entraineur des Koyotes, Mario Cormier, était déçu de la défaite des siens, qui avait pris les devants 3 à 0. «On menait 3 à 0 et l’indiscipline nous a fait tort, a dit Cormier. Ils ont pris avantage des avantages numériques et je leur donne du crédit. Les Vito’s avaient plus d’expérience des séries. On a eu du plaisir cette saison et on a beaucoup appris. On a joué avec intensité lors des deux dernières parties de la série. J’aurais aimé en voir lors des deux premières. Cependant, notre équipe, ce soir, était bien différente de celle du début de l’entrainement. Les gars ont persévéré et l’attitude et l’atmosphère d’équipe étaient supers. Les gars aimaient venir à l’aréna et on était fier de nos jeunes. Je prévois être de retour l’an prochain. On devrait être l’hôte de la Coupe Don Johnson l’an prochain et j’espère qu’on aura une quatrième équipe dans la ligue.»

Les Vito’s avaient pris une avance de 3 à 0, en remportant une victoire de 3 à 1, jeudi soir, au Centre Superior Propane. Johnny Chambers et Jeremy LeBlanc, en première période et Justin Boudreau, en deuxième, ont trouvé la cible pour les Vito’s. Wayne Jones a été le seul des visiteurs à placer la rondelle dans le filet adverse, en deuxième période. Il n’y a eu aucun pointage en troisième. Samuel Gendron a vu 36 rondelles dans la défaite, dont 15 en deuxième et Julien Landry 28, pour la victoire.

 

Les Patriotes remportent la finale bleue

Les Patriotes ont remporté la finale consolation bleue junior du Tournoi annuel de volleyball filles des écoles secondaires Bleu et Or de l’Université de Moncton, tenu au CEPS en fin de semaine. (Photo : Normand A. Léger)

(N.A.L.) –Les Patriotes de Louis-J.-Robichaud ont remporté les honneurs de la finale consolation bleue junior (9e et 10e années) du Tournoi annuel de volleyball filles des écoles secondaires Bleu et Or, qui a pris fin dimanche au CEPS Louis-J.-Robichaud.

En finale, les Patriotes ont vaincu Kennebecasis Valley, 2 à 1 (25 à 16, 20 à 25, 15 à 9) pour remporter les honneurs. En demi-finale, les Patriotes avaient eu raison des Cyclones d’Aux-Quatre-vents, 2 à 0 (25 à 20, 25 à 21) alors que KV avait éliminé la polyvalente Thomas-Albert, 2 à 1. L’Odyssée (2) avait perdu en quart de finale contre KV. En division Or, les Bisons de W.-A.-Losier sont les grandes gagnantes avec un gain de 2 à 1, sur les Corsaires de Mgr-Marcel-François-Richard (17 à 25, 26 à 24, 15 à 10). Mathieu-Martin avait disposé de L’Odyssée, 2 à 0 (25 à 18, 25 à 20) avant de s’éteindre 2 à 0 (25 à 14, 25 à 15) face aux Bisons, en quart de finale.

Les Républicaines de la  Cité des Jeunes d’Edmundston sont les championnes de la catégorie Or des filles senior (11e et 12e années) avec un gain de 2 à 1, sur les Lions de Leo Hayes. L’Odyssée avait été éliminée en quart de finale en perdant contre Nackawic, 2 à 0 (11 à 25, 7 à 25). L’Odyssée avait éliminé les Vedettes de Mathieu-Martin, en 16e de finale. Les Corsaire de MMFR ont perdu en quart de finale face aux Républicaines, 2 à 0 (25 à 11, 25 à 12). Les Tommies de James M. Hill, de Miramichi, ont défait Woodstock en finale consolation bleue senior, 2 à 0. L’école L’Étoile de l’Acadie avait été éliminée en quart de finale contre Oromocto.

C’était le premier tournoi d’importance de la saison pour les filles des écoles secondaires.

Le 5 mai prochain   Course pour les femmes Shoppers Aimez. Vous.

Le fait de vivre avec les défis liés à la santé mentale est difficile; vivre avec le stigmate et le manque d’outils pour gérer ces défis l’est encore plus. Nous pouvons toutefois faire une différence.

La Course pour les femmes SHOPPERS AIMEZ. VOUS. représente un mouvement en appui des programmes locaux de santé mentale pour les mères, les filles et les amies à travers le Canada. Il s’agit d’une course chronométrée 5km et 10km, une marche de 5 km, et une marche Petits pas de 1km pour les familles où les poussettes sont autorisées.

Cette année, plus de 15 000 Canadiens/Canadiennes dans 15 communautés du pays vont y participer.  Moncton est l’une des 15 communautés chanceuses où une course sera organisée et dont les profits iront aux programmes locaux de santé mentale pour les femmes. Ces programmes sont principalement offerts par le bureau à Moncton et aussi par le Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour.  L’année passée, 40 000$ a été amassé par plus de 900 participants!

Nous réunissons des hommes et des femmes pour courir ou marcher, s’amuser, se soutenir mutuellement, encourager, apprécier et inspirer toutes les femmes qui affrontent courageusement des problèmes de santé mentale chaque jour. Plus d’une femme sur trois souffrira d’une maladie mentale à un moment de sa vie! C’est un problème qui doit être compris pour que la stigmatisation puisse être éliminée!

Plus de 80% de nos clients des communautés de Moncton, Riverview et Dieppe en 2017 ont montré une diminution du niveau d’anxiété et de la dépression grâce à l’accès à des services de conseil et de soutien gratuits, confidentiels et bilingues du Centre de ressources et de crises familiale Beauséjour.

Enregistrer votre équipe aujourd’hui à :  www.course pourlesfemmes.ca.

Les Patriotes sont championnes du hockey scolaire AAA Filles 2018-2019

Les Patriotes sont les championnes du hockey scolaire filles AAA du Nouveau-Brunswick suivant leur gain contre les Lions de Leo Hayes, dimanche à Bouctouche. (Photo : Gracieuseté)

(N.A.L.) –Les Patriotes de Louis-J.-Robichaud ont déjoué les prédictions et comme négligées, elles ont surpris et remporté le championnat 2018-2019 de hockey filles des écoles secondaires AAA de l’Association sportive interscolaire du Nouveau- Brunswick.

L’équipe de l’école Louis-J.-Robichaud a défait les Lions de Leo Hayes (Fredericton), 3 à 1, dimanche, au Centre J.K.Irving de Bouctouche, dans la finale provinciale. Tiana Skerry, Danie Halloran et Erica Babineau ont trouvé la cible pour les Patriotes lors de cette journée sans lendemain. Lauren Dara a été la seule à déjouer la gardienne Camie Doucet pour les Lions, qui ont mené 14 à 10, dans les tirs au but.

Pour Danie Halloran, «les filles ont joué avec beaucoup de coeur toute la fin de semaine. Le match nul de 0 à 0, contre les Vedettes a été un facteur clé qui nous a permis de nous rendre en finale puis remporter le championnat. Les filles ont joué chaque partie comme si c’était leur dernière. La victoire était juste WOW, je n’avais pas de mot pour la décrire. C’est ma dernière année et je suis vraiment fière de nos réalisations des quatre dernières années. Les 12e années ont travaillé pour ce tournoi et durant l’année. C’est un moment mémorable que je ne vais jamais oublier. Cela a démontré tout le travail d’équipe qu’on a fait tout au long de l’année.»

Les filles se sont rapprochées l’une de l’autre en fin de semaine au tournoi provincial.  «C’était clair qu’on voulait gagner ce tournoi, les filles ont joué avec beaucoup de caractère et nos efforts ont été récompensés», a-t-elle ajouté.

L’entraineur Mario Cormier n’avait pas de doute au sujet de ses troupes en fin de semaine. «Je suis très heureux de ce championnat, a-t-il dit. Je ne suis pas surpris parce que depuis le 23 décembre, on avait connu des hauts et des bas. Après avoir éliminé les Cavalières en demi-finale de la conférence, je savais qu’on avait de bonnes chances de remporter le titre. Les filles ont écouté nos conseils, accepté leur rôle et notre nulle contre Mathieu-Martin, a donné le coup qu’on avait de besoin. On a joué plus défensif et la meilleure marqueuse de l’année n’a pas marqué de but contre nous. On est sortie fort en finale et on n’a pas donné de chance aux Lions de marquer. Je suis heureux de notre programme. Il y a cinq ans que les filles de ringuette ont décidé de jouer au hockey et on a monté le programme. Le dernier championnat des Patriotes remonte à 2011. Il n’y a pas eu d’équipe pour quelques années, suivant cela avant de reprendre, il y a cinq ans.»

Lors des dernières parties de la ronde préliminaire samedi soir, les Lions ont eu raison des Vedettes de Mathieu-Martin, 4 à 3, pour ainsi éliminer ces dernières de la finale. Janelle Bastarache, deux et Émilie Cormier ont réussi les filets des Vedettes, qui ont mené 19 à 18, dans les tirs au but. Pour leur part, les Patriotes ont éliminé les Républicaines de la Cité des Jeunes, 7 à 3, pour ainsi se qualifier pour la finale. Marley Englehart et Danie Halloran ont chacune deux buts et Mélanie Boudreau, Tiana Skerry et Chloé LeBlanc, un chacune. Jennifer Boutot, Maggy Beaulieu et Myeline Levesque ont assuré la réplique. L.-J.-R. as mené 28 à 18, dans les tirs au but.

Les Républicaines ont été blanchies 5 à 0, par les Lions, samedi matin. Leo Hayes a mené 26 à 7, dans les tirs au but. Les Patriotes et les Vedettes ont fait match nul, 0 à 0. Camie Doucet (Patriotes) et Érica LeBlanc (Vedettes) ont inscrit le jeu blanc. Mathieu-Martin a eu le meilleur des lancers, 18 à 8.

Les Patriotes et les Lions ont joué un match nul de 0 à 0, en partie d’ouverture. Les blanchissages ont été l’œuvre d’Emma Price pour les Lions et Camie Doucet, les Patriotes. L.-J.-R. a mené 18 à 4, dans les tirs au but.

Les Républicaines ont été défaites 4 à 1, par les Vedettes dans une autre rencontre. Janelle Bastarache a mené l’attaque avec le tour du chapeau. Melissa Laplante a réussi l’autre. Jennifer Boutot a évité le blanchissage aux siennes. Mathieu-Martin a eu le meilleur, 16 à 12, dans les lancers au but.

Chez les filles AA, Marie- Esther de Shippagan a perdu en finale, 4 à 2, devant Thomas-Albert, de Grand-Sault. Thomas-Albert avait eu raison de Marie-Esther, 9 à 3, samedi soir, dans la dernière partie du tournoi à la ronde. Louis-Mailloux et Carleton Nord ont fait match nul, 1 à 1, Marie-Esther a blanchi Louis-Mailloux, 4 à 0 et Thomas-Albert a gagné 6 à 3, contre Carleton Nord. Marie-Esther avait doublé Carleton Nord, 4 à 2 et Thomas-Albert a défait   Louis-Mailloux, 8 à 1.

Les Flyers de Dieppe sont champions bantam AAA majeur

Les Flyers de Dieppe sont les champions du hockey bantam AAA majeur du Nouveau-Brunswick suivant leur victoire en prolongation contre les Hawks de Moncton en partie de championnat, dimanche à Bathurst. (Photo : Gracieuseté)

(N.A.L.) –Un lancer de la pointe du défenseur Dylan Pineau a été dévié dans le filet par un joueur devant le but, avec moins de quatre minutes à jouer en première prolongation, pour donner le championnat de hockey bantam AAA majeur du Nouveau-Brunswick aux Flyers de Dieppe, mettant fin à une disette de huit années de son équipe.

Le filet de Pineau a brisé une égalité de 2 à 2 et permis aux Flyers de vaincre leurs rivaux, les Hawks de Moncton, 3 à 2, pour le titre provincial à Bathurst. Joel Gallant et Samuel Savoie ont réussi les autres filets des Flyers. Olivier Dallaire a remporté la victoire devant le filet. Dieppe menait 1 à 0, suivant la première période et le compte était de 2 à 2, après 40 minutes. Il n’y a eu aucun pointage en troisième. Cameron White et Brandon Cormier ont réussi les buts des Hawks, qui avaient     gagné l’an dernier. Samuel  LeBlanc a subi la défaite devant le filet.

«On a joué toute une partie, a dit l’entraineur des Flyers, Alex Armsworthy, suivant la partie. On se sent bien de remporter un championnat. Les joueurs ont travaillé dur et progressivement toute la fin de semaine alors que les journées passaient. On s’est amélioré à chaque partie et les bonds ont été en notre faveur cette fois. Je suis heureux de notre performance. Je ne suis pas trop surpris de notre victoire face aux Hawks parce qu’on jouait assez bien contre eux cette saison. On a certes perdu des parties, mais on a modifié notre plan de match contre cette équipe pour lancer plus souvent en finale. L’équipe va maintenant se préparer pour le championnat Atlantique qui se tiendra dans deux semaines à Saint Margaret’s, Nouvelle-Écosse.»

«On était très excité de gagner, a dit l’un des butteurs, Joel Gallant, de Dieppe. On a connu un départ assez lent au tournoi parce qu’on a joué des équipes plus faibles. On s’est amélioré beaucoup plus à la fin contre les meilleures équipes. La finale a été assez difficile, longue, fatiguant et stressante, mais on a pu gagner. On a joué un match plus défensif. On a une bonne équipe et qui mérite ce championnat. On croit en nos chances au championnat Atlantique. Je suis heureux de mon jeu en fin de semaine.»

Ces deux équipes rivales ont remporté les demi-finales présentées samedi soir. Les Flyers ont disposé des Bulls du Nord-ouest, 6 à 2. Joel Gallant a réussi deux buts dans la victoire et les autres sont venus des bâtons de Samuel Savoie, Matteo Mann, Rowan Hopper et Cédric Gallant-Cormier. Olivier Dallaire était le gardien. Dieppe menait 2 à 1 et 4 à 1, suivant deux périodes. Patrice LeBlanc et Dylan MacKinnon ont deux passes chacun. Les Hawks ont eu raison des Blues de Fredericton, par la marque de 4 à 3, pour également se qualifier. C’est le filet de Luke Patterson, à 5:48 de la troisième période, qui a été le gagnant. Marshall Snider, Conrad Allen et Coen Strang ont réussi les autres. Samuel LeBlanc était devant le filet. Moncton menait 2 à 1, après 20 minutes et tirait de l’arrière 3 à 2, suivant 40.

Les Hawks ont terminé la ronde préliminaire avec une fiche parfaite de 4 et 0, grâce à une victoire de 6 à 3, sur les Blues, samedi. Coen Strang a trouvé la cible à deux reprises et les autres buts ont été l’œuvre de Jonathan Cormier, Dylan Gill, Antoine Prillo et Philippe Collette. Olivier Gauvin a remporté le gain devant le filet. Moncton a marqué à trois reprises en période médiane.

Les Flyers ont été doublés 4 à 2, par les Bulls dans leur dernière rencontre. Cooper Cormier et Ethan Roberston ont trouvé la cible pour les Flyers, dont c’était la première défaite. Guillaume Basque était le gardien. Dieppe a eu raison des Blues par la marque de 3 à 2, vendredi matin, grâce à deux buts marqués en dernière période. Ethan Robertson a inscrit le gagnant à mi-chemin de la période. Samuel Savoie avait nivelé les chances à 2 à 2, cinq minutes plutôt. Cédric Gallant-Cormier a réussi le premier, en période initiale. Olivier Dallaire était le gardien gagnant. En après-midi, ils ont eu raison des Sharks de Saint-Jean, au compte de 4 à 3. Cédric Gallant-Cormier et Patrice LeBlanc ont trouvé la cible à deux reprises chacun. Guillaume Basque était devant le filet.

Vendredi après-midi, les Hawks ont eu le meilleur des Blackhawks 6 à 2. Coen Strang a deux buts et Brandon Cormier, Marshall   Snider, Braeden MacPhee et Liam Kervin, un chacun. Marco Martin a deux passes. Samuel LeBlanc a inscrit la victoire. Les Hawks ont triplé les Sharks de Saint-Jean, 6 à 2. Liam Kervin, Philippe Collette, Cam White, Luke Patterson, Marco Martin et Braeden MacPhee ont marqué pour les Hawks, qui menaient 3 à 0, suivant la première période. Olivier Gauvin était le gardien. Jeudi, les Hawks ont défait les Kings de Kennebecasis Valley, 6 à 1. Liam Kervin, Coen Strang, Justin Gendron, Brandon Cormier, Marco Martin et Jonathan Cormier ont trouvé la cible pour les Hawks, qui ont dominé 45 à 26, dans les tirs au but. Sa-muel LeBlanc a inscrit la victoire devant le filet.

Les Flyers ont aussi défait les Kings, 4 à 1. Patrice LeBlanc, Cooper Cormier, Joel Gallant et Nicholas Bourque ont trouvé la cible pour les Flyers, qui ont marqué à deux reprises en deuxième et troisième périodes.

Joel Gallant, Cooper Cormier et Patrice LeBlanc, des Flyers de Dieppe et leurs frères Alex Gallant, Cole Cormier et Dominic LeBlanc, des Flyers de Moncton, ont chacun remporté un titre provincial lors de deux soirées de suite. Les trois derniers sont champions midget AAA majeur, un titre remporté samedi soir. Les parents de Dieppe et de Shédiac des paires de frères ont connu une fin de semaine mouvementée.

 

Alexanne Boucher attirée par le badminton

Alexanne Boucher

(N.A.L.) –Alexanne Boucher, de Dieppe, s’adonne au badminton depuis un an et demi et elle suit dans les traces de son frère et de son père, espérant un jour jouer au niveau universitaire.

Elle a participé en fin de semaine au CEPS Louis-J.-Robichaud au tournoi Ouvert Guy Martin, de la série Yonex de Badminton Nouveau-Brunswick, avec plusieurs autres jeunes espoirs de la province et d’ailleurs.

«Mon frère Kael jouait et il aimait beaucoup cela et il m’a attiré vers ce sport, a dit l’étudiante de 10e année à l’école Mathieu-Martin. Je suis capable et je suis heureuse de jouer.»

L’athlète dispute une deuxième saison avec la formation de Mathieu-Martin, également. «Ma force sont les smash. C’est mon jeu et c’est à ce moment que je marque mes points. Je préfère jouer en double et en mixte parce que j’aime avoir quelqu’un d’autre pour m’encourager sur le terrain. Cela donne de l’énergie aux deux.»

Pour être un joueur de badminton exceptionnel, il faut vouloir jouer, s’améliorer constamment et surtout aimer cela. «J’ai pratiqué la gymnastique et cela m’aide dans ce sport, a poursuivi la jeune athlète de 15 ans. Le plus exigent est l’endurance et le cardio. Il faut beaucoup bouger et courir pour le volant et parfois, les rallyes sont longs. J’aimerais suivre mon frère Kael et fréquenter l’Université Laval et jouer au badminton. Pour cela, je devrai avoir de bonnes notes scolaires et m’améliorer. Je suis au début de mon parcours.»