Dieppe fait match nul 1 à 1

Un défenseur de FC Dieppe (en bleu) se prépare à faire une passe à un coéquipier au soccer masculin senior face aux Reds de Fredericton. (Photo : Normand A. Léger)

(N.A.L.) – Le CS Dieppe Sparx et les Picaroons Reds de Fredericton ont joué un match nul de 1 à 1, jeudi dernier, dans la partie d’ouverture de la Ligue de soccer senior Premier McCain, du Nouveau-Brunswick, au Stade Croix-Bleue Medavie de Moncton.

   La partie a donné lieu à du jeu intense, les visiteurs ayant dominé avec le ballon la majorité de la partie. Dieppe a surtout misé sur la contre attaque. Le gardien de Dieppe, a réussi un arrêt spectaculaire dans la 35e minute de jeu lors d’un botté de pénalité de Mathys Halaoui.

   Eseaka Kane, le joueur du match, a placé Dieppe sur le tableau dans la 50e minute de jeu, ayant reçu une belle passe de Youssouf Diabaté, deux joueurs de retour de l’équipe championne de l’an dernier. Joe Hamilton a nivelé les chances avec 15 minutes à jouer, suivant un botté libre de Jason Rouse.  

   Dieppe et Moncton se mesureront pour la première fois de la saison le mardi soir 28 mai, à 20h30 au Stade Moncton. Notons que le CS Dieppe dispute sa saison sans son capitaine Martial Ouattara, qui s’aligne avec les Wanderers de Halifax de la Ligue canadienne professionnelle de soccer. Fredericton avait gagné les premiers six titres consécutifs, depuis 2010, avant que Dieppe vienne interrompre la série l’an dernier.

   Vendredi soir, Codiac de Moncton a gagné 3-1, face aux Mariners de l’Île-du-Prince-Édouard. Les compteurs étaient Georges Gbongbor, avec deux buts et Franco Zulli-Yue. 

   La ligue féminine débute ses activités cette semaine. Dieppe visite les Reds, à Fredericton samedi à 18h15 et Codiac recevra Fundy, mardi à 20h30 au terrain Trimble. 

Samuel Fontaine, l’âme des Olympiens

(N.A.L.) – Les Olympiens de l’école L’Odyssée ont connu une saison partagée au volleyball gars junior de la Conférence de l’Est et se sont qualifiés pour le championnat provincial suivant le tournoi régional Nord-est. Ils ont remporté une partie sur trois au provincial en fin de semaine.

   Le capitaine de l’équipe était Samuel Fontaine, de Moncton, un élève de 10e année à sa deuxième saison avec la formation. Joueur de centre, il mesure 5pieds 8pouces.

   «Je suis un bloqueur et un attaquant tout en prenant les passes courtes, a dit le capitaine confiant de son équipe. On a connu une assez bonne saison. On était les négligés au provincial et on aimait cela. L’équipe s’est beaucoup améliorée, on a bien commencé l’année et l’entraineur nous a poussés toute la saison avec de bons exercices.»

   Les Olympiens se sont qua-lifiés en prenant le troisième rang au régional derrière les Rebelles de Népisiguit et les Matadors de Mathieu-Martin. «On a presque vaincu les Rebelles et on aurait pu faire mieux, a ajouté Samuel Fontaine. On a participé au provincial pour avoir du plaisir, travailler fort et montrer ce que les Olympiens pouvaient faire. Notre succès comme équipe dépend de notre communication, des belles réceptions, des passes et des attaques. Tout le monde doit se présenter.»

   Fontaine a joué deux ans avec l’équipe de l’école Le Sommet avant de joindre les Olympiens. Il s’aligne également avec la formation gars Fuzion afin de s’amélio-rer et de perfectionner son jeu. «Cela me permet de m’améliorer et d’offrir une meilleure performance. Je suis capable de bien communiquer, d’attaquer et de bloquer. Mon rôle de capitaine est de m’assurer que la bonne humeur est présente et de relever les joueurs. Ce n’est pas toujours facile, surtout si le pointage ne nous avantage pas. Mais si on va bien, c’est plus facile d’encoura-                             ger l’équipe. La saison est terminée, mais on va poursuivre nos entrainements et je vais jouer au volleyball de plage cet été. Le volleyball est mon seul sport et ma passion. C’est un sport unique, que pas tous jouent. C’est beau à voir et à jouer et surtout lorsque tu regardes l’ensemble du jeu, de la réception à l’attaque. C’est beau.»

Les Crusaders ont dominé au volleyball

L’équipe masculine de volleyball du Carrefour de l’Acadie de Dieppe a perdu 2 à 1 en quart de finale du tournoi de volleyball des écoles intermédiaires au CEPS en fin de semaine. Un joueur de l’équipe se prépare pour une réception sur ce jeu. (Photos : Normand A. Léger)

(N.A.L.) – Les Crusaders de l’école de la rue George, à Fredericton, se sont mérités la médaille d’or tiers 1 du Tournoi de volleyball filles Bleu et Or des écoles intermédiaires, tenu au CEPS de l’Université de Moncton, dimanche.

   En finale, les Crusaders ont eu le meilleur de leurs rivaux de Nashwaaksis, 2 à 0 (25 à 19, 25 à 16). École Soleil-Levant/MMFR avait perdu 2 à 1, en demi-finale contre George alors que Domaine-Étudiant avait été éliminé 2 à 0, par Nashwaaksis. Champlain a perdu en quart de finale, 2 à 1. Dans la finale consolation, l’école régionale de Baie-Sainte-Anne a remporté les grands honneurs avec un gain de 2 à 1 (25 à 6, 23 à 25, 15 à 7) face à l’école régionale de Sainte-Anne. Carrefour de l’Acadie avait perdu 2 à 0, en demi-finale face à Sainte-Anne et le Sommet avait été éliminé en quart de finale, 2 à 0. 

   Dans la catégorie tiers 2, filles, Nashwaaksis junior a raflé les grands honneurs avec un gain de 2 à 1, contre le Centre d’apprentissage du haut-Madawaska. Père-Edgar-T.-LeBlanc avait été éliminé 2 à 1 (25 à 14, 21 à 25, 13 à 13) en demi-finale par Nashwaaksis et Carrefour de l’Acadie avait subi le même sort, 2 à 0 (25 à 16, 25 à 12) devant le Centre d’apprentissage.

   La finale tiers 2 consolation a vu Antonine-Maillet l’emporter 2 à 0 (27 à 25, 25 à 13) contre Bliss Carmen junior. Le Mascaret avait perdu en quart de finale, 2 à 1, contre Bliss Carmen et Grande-Digue a été éliminé 2 à 1 (23 à 25, 25 à 19, 15 à 12) par Sunbury West.  

Division masculine

   Les Crusaders de l’école de la rue George ont dominé et remporté les médailles d’or des divisions Or et Bleue de la compétition masculine du championnat.

   Dans la division Or, George a défait de justesse Place des Jeunes, 2 à 1 (25 à 20, 20 à 25, 15 à 10) pour rafler les grands honneurs. George avait éliminé Nashwaaksis, 2 à 0, en demi-finale et Place des Jeunes, Sunbury West par le même pointage. Soleil-Levant avait perdu en quart de finale, 2 à 1, contre Sunbury. Carrefour de l’Acadie a été éliminé en quart par Nashwaaksis, 2 à 1 et l’école régionale de Baie-Sainte-Anne a aussi perdu 2 à 0, en quart contre George.

   Dans la division bleue, tiers 2, consolation, George a eu raison de Carrefour de la Jeunesse, 2 à 0 (25 à 12, 25 à 21) en finale. Le Sommet avait perdu en quart de finale, 2 à 0, contre George et Samuel-de-Champlain a aussi été défait 2 à 0, par Carrefour de la Jeunesse. Antonine-Maillet avait perdu 2 à 0, contre Bliss Carmen, en quart également. 

   L’équipe de Fusion de Marsha Martin a remporté les honneurs du tournoi filles -14 ans tenu vendredi, un gain de 2 à 0, contre la Nouvelle-Écosse en finale. 

Jeux régionaux du Sud-est Les compétitions de volleyball promettent

(N.A.L.) – Le volleyball est un sport qui intéresse bien des jeunes et la lutte pour représenter le Sud-est aux Jeux de l’Acadie débute avec plusieurs entrainements et tournois afin de bien se préparer pour les Jeux régionaux.

   Plusieurs équipes étaient présentes en fin de semaine au tournoi bleu et or de l’Université de Moncton et des jeunes ont bien voulu se confier au journal.

   Alex Cormier, Oscar Hébert-Cregan et Sophie Léger ont tous espoir de voir leur équipe représenter le Sud-est au volleyball. 

   Alex Cormier, de Dieppe, est un élève de 8e année de l’école Carrefour de l’Acadie. Mesurant 5pieds 9pouces, il joue au volleyball depuis trois ans. «C’est un sport plaisant et j’aime attaquer, être avec mes amis et jouer, a-t-il expliqué. Il joue à diverses positions, mais souvent comme power/attaquant. Je dois couvrir le centre lorsqu’il bloque et marquer des points. J’aime aller aux tournois. Notre ligue est forte cette année, mais on réussit bien. On s’entraine fort et on s’attend à de la bonne compétition aux Jeux régionaux. On vise la Finale des Jeux de l‘Acadie.»

   Pour se rendre en finale, Alex indique que l’équipe devra travailler fort pour se dépasser. «Ma force sur le terrain est mon service et mes attaques, a-t-il poursuivi. Je ne saute pas haut, mais j’ai une bonne portée et je frappe fort, parfois. Je suis allé aux Jeux de l’Acadie deux fois, en volleyball, athlétisme et handball. Si on continue à bien jouer et s’entrainer, on sera gagnant.» Cormier a joué avec les Phantoms bantam AAA mineur cette saison au hockey.

    Oscar Hébert-Cregan, 14 ans, de Moncton, est en 8e année à l’école Le Masca- ret. Mesurant 5pieds 9pou-ces, c’est sa première année au volleyball. «Il est impor- tant de travailler en équipe parce qu’un joueur ne peut tout faire seul, a-t-il dit. C’est une situation que j’aime bien. J’aime essayer un nouveau sport. On s’améliore et tous nos joueurs jouent leur première année. C’est plaisant de voir notre équipe. On sera assez bon pour les jeux régionaux.» Oscar est d’ha- bitudes un joueur de centre qui apprécie cette position. Il aime bloquer et attaquer. Il joue au soccer avec la formation Codiac -15 ans et était membre des Hawks bantam au hockey. 

   L’équipe de l’école Père-Edgar-T.-LeBlanc peut compter sur les habiletés de Sophie Léger, de Haute-Aboujagane, une élève de 8e année. «Notre objectif est de travailler en équipe et de s’améliorer à chaque partie. On voulait participer à ce tournoi (bleu et or) pour avoir du plaisir et s’améliorer.»

   Léger, 14 ans, était aussi membre de l’équipe Fuzion -15 ans, qui a remporté la médaille d’or du tournoi de vendredi. «Je joue depuis cinq ans et j’aime cela, a-t-elle ajouté. J’aime bien jouer en équipe et être avec mes amies. On a beaucoup de plaisir comme équipe et on veut s’améliorer et bien jouer. On va faire de notre mieux et se rendre en finale aux jeux régionaux. On veut avoir du plaisir.» C’est le seul sport de Léger.

Bâton Atlantik célèbre ses 35 ans

 

Brenda Arsenault LeBlanc. (Photo : Normand A. Léger)

(N.A.L.) – Le Club de Bâton Atlantik célèbre cette saison son 35e anniversaire et celle qui en est responsable depuis ses débuts, Brenda Arsenault LeBlanc a toujours le feu sacré pour ce sport qu’elle aimerait voir se développer davantage.

   Le club a organisé des activités durant l’année pour marquer l’anniversaire, dont le spectacle de fin d’année, le dimanche 2 juin à l’école Mathieu-Martin. Une invitation spéciale est envoyée à toutes les anciennes athlètes et aux entraineuses.

   «Cela fait 35 ans que j’enseigne le bâton, ayant commencé à 17 ans à Shédiac, a indiqué Brenda Arsenault LeBlanc. Je n’avais jamais enseigné et ma première inscription avec Annette Gautreau consistait de 80 jeunes dans la palestre de l’école Louis-J.-Robichaud. On se nommait les «Sailo-rettes» et les jeunes avaient des costumes de matelots lors de défilés à Shédiac.»

   Bâton Atlantik s’est beaucoup développé au fil des années avec des cours à Shédiac, Cap-Pelé, Irishtown, Notre-Dame, Bouctouche, Moncton, Petitcodiac,   Sackville, Grande-Digue, Cocagne, Memramcook, Caraquet, Shippagan et Saint-Antoine. Brenda avait débuté le bâton à 12 ans et avait quatre années d’expérience avant d’enseigner. Elle a poursuivi la compétition jusqu’à 25 ans et apprécie l’évolution dans le sport. Elle vise envoyer des jeunes aux championnats canadiens. Manon Richardson l’a jointe comme entraineuse. Sa première athlète aux cham- pionnats nationaux a été Chantale Léger, de Memramcook. Elle enseigne maintenant sa fille, Haley, qui va participer à son troisième championnat canadien.

   L’Association canadienne de bâton sportif a développé divers programmes et les athlètes de Bâton Atlantik ont participé à des compétitions en Floride, Chicago, Pays-Bas, France, Croatie et ailleurs.

   «Les compétitions sont de bons souvenirs pour les athlètes, a ajouté l’entraineuse. Elles rencontrent des athlètes d’à travers le monde et peuvent échanger. C’est bon pour les athlètes et les entraineurs d’apprendre des autres.»

   Les athlètes aujourd’hui sont plus avancés techniquement en raison des programmes de développement. Les gens avaient l’idée de majorettes dans les défilés, il y a 35 ans et aujourd’hui, c’est bien différent. Il y a eu une belle évolution. Bâton Atlantik offre un premier cours gratuit aux personnes qui veulent essayer ce sport. Il y des cours du lundi au vendredi et durant les fins de semaine. Les jeunes peuvent se rendre le lundi à Cocagne et Sackville, le mardi à Moncton, le mercredi à Dieppe, le jeudi à Sainte-Marie et le vendredi, à Moncton. Le samedi, il y a des portes ouvertes au centre Crossman de Moncton.

   «Le bâton est exigeant, mais c’est une passion, a ajouté Brenda. Je ne me vois pas faire autre chose. J’ai enseigné à plus de 2 450 athlètes, en 35 ans. C’est beaucoup de mémoires. Il y a eu plusieurs bons athlètes. Certaines ont bien fait sur les scènes nationale et internationale. Il y en a qui excellent encore aujourd’hui. C’est toujours plaisant de voir l’expression de nos athlètes aux championnats canadiens pour la première fois. On participe à quatre compétitions par année dans la province, incluant le provincial. Il y a aussi le championnat canadien et ceux à l’international. Cette année en France, Brianna Middleton et Leanne Ple-wes devraient représenter le Canada. Le championnat du N.-B. aura lieu du 10 au 12 mai et il y aura les qualifications pour l’international, la grande fin de semaine de mai.»

   Brenda Arsenault LeBlanc aimerait voir plus de clubs dans la province. Il y en a seulement deux autres, ceux de Néguac et de Saint-Jean. Il y a un nouvel exécutif cette année dans l’organisme provincial. Elle cherche aussi à améliorer les performances et la technique des jeunes. Monica Boudreau a fait partie d’Équipe Canada et elle espère en qualifier d’autres dans les années à venir. Elle indique que les athlètes qui débutent entre cinq et sept ans ont continué pour au mois 10 ans.

Savoie et McGraw sont champions atlantiques

   Mahé Savoie, de Moncton et Samuel McGraw, de Dieppe, ont remporté des championnats atlantiques de judo lors d’une récente compétition. Savoie a raflé deux titres, le -14 ans et le -18 ans, elle qui n’a que 14 ans. «Je m’attendais de remporter ces deux compétitions, a dit celle qui avait remporté une médaille de bronze -48kg aux Jeux du Canada. Je me suis fiée à ma technique pour l’emporter. Je suis forte dans la technique et je suis en bonne forme physique. Je vais me concentrer sur la musculation, le cardio et augmenter mon intensité en vue des championnats canadiens, à Edmonton, vers la mi-mai. J’ai hâte d’y aller parce que ce sera ma première fois à cet endroit et j’ai hâte à la compétition. Ce sera une belle expérience.» Elle sera en compétition dans la catégorie -52kg et dit vouloir faire de son mieux, sans prédire un rang souhaité. 

   Pour sa part, Samuel McGraw est le champion atlantique des -66kg. «J’avais gagné l’an dernier et je suis heureux d’avoir pu défendre mon titre, a dit l’étudiant de l’école Mathieu-Martin et membre du Club Otoshi de Dieppe. J’avais deux forts opposants et j’ai gagné avec une meilleure technique. J’ai hâte d’assister au championnat canadien avec les autres membres d’Équipe Nouveau-Brunswick.» McGraw avait pris le 9e rang aux Jeux du Canada. Il a bien hâte de se reprendre aux championnats canadiens. (Photo : Normand A. Léger)

Les Vito’s cherchent une autre Coupe Don Johnson

(N.A.L.) –Les Vito’s de Moncton seront à Kensington, Île-du-Prince-Édouard cette semaine, à la conquête d’un autre championnat de hockey junior B de l’Atlantique et la Coupe Don Johnson.

L’équipe du Sud-est n’avait pas réussi à remporter de partie l’an dernier lors du tournoi à Sydney, en Nouvelle-Écosse. Les Vito’s jouent aujourd’hui, à 16h contre l’équipe de la Poissonnerie Arsenault (Ï.-P.-É.) et jeudi midi contre les Blazers de Sackville (Nouvelle-Écosse). Il y aura deux rencontres vendredi, face à la formation Assante CBR (Terre-Neuve et Labrador), à 12h et ensuite à 20h contre l’équipe hôtesse de Kensington.

La finale est prévue pour samedi. Les Vito’s ont remporté le championnat du Nouveau-Brunswick en balayant leur série finale en quatre rencontres face aux Koyotes de Kent. L’équipe avait aussi remporté les honneurs du calendrier régulier.

Selon le défenseur Louis Joseph Vachon, «on va au championnat sans trop de pression. L’équipe va donner son 100 pour cent à chaque partie et on va disputer une partie à la fois.»

Samuel Bastille avait remporté le championnat junior A avec le Blizzard d’Edmundston l’an dernier. Il s’est aligné avec les Vito’s cette saison. «C’est un tournoi de haute qualité, a-t-il indiqué. Chaque équipe présente est championne de sa province et la compétition est très forte. Nos objectifs sont de gagner, sauf qu’on va jouer ce tournoi une partie à la fois. Il manquera des joueurs dans l’alignement en raison des examens universitaires. Nous avons été la meilleure équipe de notre ligue et nous avons eu de très bons matchs contre les équipes de l’Île-du-Prince-Édouard. On n’a pas joué contre les formations de Terre-Neuve et Labrador et de la Nouvelle-Écosse. Nous avons bien hâte que le tournoi commence et nous allons faire de notre mieux pour gagner.»

L’attaquant Rémi Thériault dispute sa deuxième saison avec les Vito’s et participera à son deuxième championnat atlantique. Il n’avait pas remporté de victoire l’an dernier et promet un sort différent cette saison. «On s’attend à un gros tournoi avec beaucoup de bonnes équipes, a indiqué Thériault. Notre formation est prête suivant deux semaines d’excellents entrainements. On espère se rendre le plus loin possible. On a beaucoup de talents et j’ai hâte de voir les résultats contre les autres excellentes équipes.»

Notons que Nicholas Bacso ratera le tournoi en raison d’une blessure subie lors de la partie finale de championnat provincial. Les Prédateurs de Cap-Pelé avaient remporté le championnat, en 2017 et Moncton avait raflé la Coupe en avril 2015.

Philippe Blanchard remporte le titre provincial masculin en simples

 

Philippe Blanchard

(N.A.L.) –Les équipes des écoles Bernice McNaughton (33 points – junior) et Moncton (22,5 points – senior) ont raflé les championnats de badminton de l’Association interscolaire sportive du Nouveau-Brunswick, qui ont eu lieu la semaine dernière.

Individuellement, Philippe Blanchard, des Matadors de Mathieu-Martin est le champion en simples masculin. Il a défait son adversaire Taylor Oulton, de Moncton, en finale 22 à 20 et 21 à 9. Chez les filles, Melanie Rogers, de Trimble a raflé le titre des simples. Jiyu Park, des Olympiennes de L’Odyssée, a fini quatrième en simples filles. En double masculin, Zachary Bourque et Philippe Blanchard ont fini cinquièmes. Zachary Bourque et Alexane Boucher ont joué en mixte double pour Mathieu-Martin.

«Le tournoi s’est bien déroulé, a dit le champion Philippe Blanchard. La compétition était très forte. Le plus difficile pour la finale a été de m’ajuster à un plancher de gymnase très glissant. Somme toute, je suis très satisfait des résultats avec cette victoire. Mon prochain tournoi est à la fin avril, le championnat de l’Atlantique, qui se déroulera à Halifax.»

Tournoi de volleyball filles junior

   Les Corsaires de l’école Mgr-Marcel-François-Ri-chard sont les championnes du Tournoi annuel de volleyball filles junior de l’école Mathieu-Martin.

Les Vedettes de Mathieu- Martin ont bataillé fort, mais les Corsaires ont remporté la partie finale, 2 à 0 (27 à 25, 25 à 21), pour se mériter le championnat du tournoi disputé vendredi. MMFR avait terminé la ronde préliminaire de la division A avec trois victoires de 2 à 0, contre les Patriotes de Louis-J.-Robichaud, les Olympiennes de L’Odyssée (hors-concours) et les Highlanders de McNaughton.  Les Patriotes ont fini au deuxième rang de la division avec deux gains et un revers de 11-25 et 13-25 contre les Corsaires.

L’Odyssée (HC) a une victoire en trois rencontres et les Highlanders ont perdu leurs trois joutes.

Les Vedettes ont pris le premier rang de la division B avec deux gains de 3 à 0, contre les Olympiennes de L’Odyssée et les Royals de Riverview. Les Olympiennes étaient deuxièmes et les Royals, troisièmes.

Volleyball

   Les Olympiennes de L’Odyssée senior filles AAA ont vaincu les Purple Knights de Moncton, 2 à 0 (25 à 8, 25 à 9) et les Royals de Riverview 2 à 0 (25 à 15, 25 à 17).

Au volleyball AA, les Patriotes seniors de Louis-J.- Robichaud ont gagné 2 à 0 (25 à 11, 25 à 2) face à J.M. Armstrong, à Salisbury. Les Patriotes ont ensuite eu raison des Titans de Tantramar, 3 à 0 (25 à 7, 25 à 13, 25 à 2).

Les championnats régionaux junior vont se tenir samedi dans diverses écoles de la province.

Un «Poolpod» au Centre aquatique et sportif de Dieppe

La photo montre Mme Landry en train de descendre dans la piscine avec l’appareil. La Ville de Dieppe et le fonds pour l’accessibilité du gouvernement fédéral ont financé l’achat. (Photo : Normand A. Léger)

Le Centre aquatique et sportif de Dieppe a fait l’achat d’un «Poolpod» pour sa piscine afin de faciliter l’accès pour les personnes avec mobilité réduite. C’est le premier appareil de la sorte dans la province et il permet aux gens l’accès de la piscine sans l’aide d’un sauveteur, comme c’était le cas avec une chaise manipulée par un bras. La personne peut demander un bracelet spécial à la réception qui permettra de faire fonctionner le Poolpod. L’appareil descend la personne dans la piscine selon le contrôle avec le bracelet. C’est facile à utiliser et encourage l’indépendance des gens. L’appareil a été installé au début du mois au cout de 60 000$ et peut supporter deux personnes à la fois ou jusqu’à 550 livres.

Une nageuse, Gisèle Landry, a reçu une chirurgie au genou et a bien voulu démontrer l’utilisation de l’appareil. «Je n’ai pas besoin de l’utiliser aujourd’hui, mais j’étais en chaise roulante avant ma chirurgie et je l’aurais utilisée, a-t-elle indiqué au journal. C’est assez facile et intéressant. Je suis contente que les gens ont décidé de l’installer ici. Avant, j’étais limitée à la plus petite piscine/plage, mais je pourrais utiliser la plus grande piscine avec cet appareil.»

Danse Chaos Dance remporte deux compétitions consécutives

   Cette école de danse de Moncton a récemment remporté les meilleurs classements au View Dance Challenge (Moncton du 28 au 31 mars) et lors du  Millennium Dance Festival (Moncton les 6 et 7 avril). Chaos devient donc une des écoles les plus performantes en Atlantique. Leurs danseurs ont récolté plus de 200 médailles et trophées au cours des deux dernières semaines.

Chaos a remporté les catégories Final Hour Showdown, Top Studio Award et Highest Scoring Routine à la compétition View Dance Challenge alors que l’école de danse a gagné la catégorie First Over All lors du Millennium Dance Festival. Les juges ont entre autres reconnu les efforts et le talent des numéros Onyx, qui comprend 58 danseurs(es) et de la troupe 506 faisant de ces numéros les plus décorés.

Les danseurs/danseuses Bianca Bourque (Moncton) Madison Robichaud-Noel (Shediac), Aaliyah Michel (Dieppe), Cynthia Léger (Dieppe), Noémie Dionne (Saint-Antoine) et Benoit Dugas (Dieppe) se sont distingués en méritant plusieurs bourses.

Ces victoires préparent Danse Chaos Dance à la compétition internationale de Hit The Floor présentée le mois prochain à Lévis Québec. Il s’agit de leur neuvième participation a cette compétition importante. L’école de danse tiendra ses auditions compétitives du 31 mai au 2 juin prochain à Moncton et présentera son spectacle annuel le 4 mai prochain.

L’école de danse située au centre-ville de Moncton célèbre son dixième anniversaire cette année. Ce qui aurait pu être un petit projet de danse s’est développé et s’est transformé en un rêve exceptionnel. Fondé en 2009 par Janique Sivret et Geneviève McIntyre, Danse Chaos Dance accueille aujourd’hui plus de 500 danseurs et compte 140 athlètes compétitifs performant à des compétitions et a des évènements à travers tout l’est du pays.