Un 15e Défi FrancoFun couronné de succès!

molsonfinal

   La 15e édition du tournoi de hockey amical s’est déroulée du 4 au 7 avril et a permis d’amasser un montant record de 15 000$ pour différentes causes et organismes communautaires. Le tournoi s’est conclu grâce à trois grandes finales enlevantes dans les divisions Coors Light, Canadian et Molson.

Les quatre équipes finalistes dans la division Molson : District scolaire francophone Sud, Service correctionnel Canada, Ville de Dieppe et Croix Bleue Médavie, se sont vues remettre chacune des bourses de 1500$ ou 1000$ au nom de leur organisme soit : SPCA Grand Moncton (1500$), Fondation Destiny LeBlanc (1000$), P.R.O. Jeunesse (1500$) et Club garçons et filles de Dieppe (1000$). La Ville de Dieppe remporte cette finale. Les autres équipes participantes dans cette division ont aussi pu contribuer à leur organisme de bienfaisance soit: CHU Dr-G.-L-Dumont, 500$ pour la Fondation Jeremy des petits pas d’espoir, et les Avocats francophones, 500$ pour le Carrefour pour femmes inc.

Dans la division Coors Light, c’était au tour d’Assomption Vie et UNI Coopération financière de s’affronter. Assomption Vie remporte cette finale, mais les deux équipes contribuent chacune 1500$ à leur organisme soit : Arbre de l’Espoir et Ability Transit Inc. Les deux autres équipes de cette division, Banque Nationale et Matadors de Mathieu-Martin se sont vues remettre 500$ à leur organisme : Institut de recherche médicale Beauséjour et Maison des Jeunes de Dieppe.

Et finalement, dans la division Canadian, c’était au tour de l’Université de Moncton et Pêches et Océans Canada de s’affronter en finale. Pêches et Océans Canada remporte cette finale, mais les deux équipes contribuent chacune 1500$ à leur organisme soit : Bourse d’étude coop U de M et le Phare familial. Les deux autres équipes de cette division, Radio-Canada Acadie et RBC Banque Royale se sont vues remettre 500$ à leur organisme : la Maison Nazareth et la Fondation des maladies du coeur+AVC.

Au total, six bourses de 1500$, deux bourses de 1000$, six bourses de 500$ et une bourse de 1000$ pour le tournoi Hockey Heroes ont été remises à des œuvres de bienfaisance de la communauté pour un total de 15 000$. Le président du comité organisateur, Marc Lanteigne, se dit très fier de l’édition 2018 : «Pour cette édition spéciale du 15e anniversaire, nous sommes très fiers d’avoir dépassé nos objectifs. Le but était de remettre des bourses à toutes les équipes participantes, mais grâce à la générosité de tous nos commanditaires, les ventes de 50-50 et le tirage pour un chandail de Carey Price, nous avons pu offrir   15 000$ en bourses au lieu de 12 000$». Le président ajoute que «les participants ont du plaisir, les organisateurs en ont aussi et en bout de ligne, 14 organismes reçoivent des bourses et ça nous rend vraiment heureux».

Les équipes se promettent déjà d’être du rendez-vous en avril 2019 pour la 16e édition du tournoi.

Pour tous les détails en ce qui concerne le 15e Défi FrancoFun de Dieppe, visitez la page Facebook/Defifrancofun.

Médaille d’or pour les Cadets de Dieppe

cadetsdieppe

L’équipe des Cadets 3006 de Dieppe a remporté la Médaille d’or lors de la Compétition provinciale de tir de précision. Le Cpl Caméron Drisdelle s’est mérité la 2e place individuelle junior et la 3e place individuelle senior a été gagnée par l’Adj Joris Bourgeois. Nous reconnaissons, de gauche à droite : Cpt Arseneault, Cpl Caméron Drisdelle, Cplc Soraya Cajavilca, Adj Maya Bastarache, Adjuc Tianna Thibodeau. On se donne rendez-vous en mai en Colombie-Britannique pour les compétitions nationales. (Photo : Gracieuseté)

 

Athlètes de Bâton Atlantic en compétitions

janiebaton

Les Vito’s ont eu leur revanche

Les Vito’s de Moncton sont les champions du hockey junior B du Nouveau-Brunswick, ayant éliminé les Koyotes de Kent en six parties dans la finale. Les membres de l’équipe ont bien célébré avec la bannière et le trophée du championnat. Les joueurs sont les gardiens Zach Robichaud et Julien Landry; les défenseurs Louis-Joseph Vachon, Max LeBlanc, Nathan Denton, Jacob Cormier, Alexis LeBlanc, Tyler LeBlanc, Jacob MacAdam; et les avants Nicholas Bacso, Rémi Thériault, Jeremy LeBlanc, Pascal Dupuis, Patrik Landry, Alexandre Gallant, Justin Boudreau, Samuel Ingersoll, Joseph Thériault, Philippe-Alexis Vachon, Samuel Savoie, MacKenzie Gray et Maxime Saulnier. Les entraineurs sont Kenny Brown, Denis Roy et Patrick Tardif avec les thérapeutes Carole Poirier et Véronique Cormier; le gérant de l’équipement, Gaétan Desprès et le directeur général, Louis Gaudet.

Les Vito’s de Moncton sont les champions du hockey junior B du Nouveau-Brunswick, ayant éliminé les Koyotes de Kent en six parties dans la finale. Les membres de l’équipe ont bien célébré avec la bannière et le trophée du championnat. Les joueurs sont les gardiens Zach Robichaud et Julien Landry; les défenseurs Louis-Joseph Vachon, Max LeBlanc, Nathan Denton, Jacob Cormier, Alexis LeBlanc, Tyler LeBlanc, Jacob MacAdam; et les avants Nicholas Bacso, Rémi Thériault, Jeremy LeBlanc, Pascal Dupuis, Patrik Landry, Alexandre Gallant, Justin Boudreau, Samuel Ingersoll, Joseph Thériault, Philippe-Alexis Vachon, Samuel Savoie, MacKenzie Gray et Maxime Saulnier. Les entraineurs sont Kenny Brown, Denis Roy et Patrick Tardif avec les thérapeutes Carole Poirier et Véronique Cormier; le gérant de l’équipement, Gaétan Desprès et le directeur général, Louis Gaudet.

(N.A.L.) – Les Vito’s de Moncton ont eu leur revanche sur les Koyotes de Kent au hockey junior B du Nouveau-Brunswick en remportant le championnat, samedi soir à Cocagne.

«Cela fait du bien de gagner et c’est notre revanche contre les Koyotes qui nous avaient éliminés en six, en prolongation l’an dernier, a dit le capitaine des Vito’s, Philippe-Alexis Vachon, de Memramcook. Cela nous avait fait mal au cœur. C’est ma dernière saison junior et ma dernière chance pour le gros trophée. Cela a été un effort collectif. La victoire n’a pas été facile, on a pris une rapide avance dans la série et ils sont revenus. En bout de ligne, on a su remonter l’adversité et le tout a été un bel effort d’équipe.»

L’entraineur Kenny Brown a indiqué que le sentiment de la victoire était incroyable. «Les gars sont venus jouer cette partie avec un plan et ils l’ont suivi, a dit l’entraineur. Nous sommes les champions. Suivant la défaite de jeudi, on a modifié des choses et les gars ont accepté nos directives. Les entraineurs adjoints ont fait un bon travail. J’ai pris l’équipe à mi-saison en raison du travail du premier entraineur et les gars ont accepté cela. Ils ont fait ce que l’on leur a demandé. On va avoir de bons entrainements pour deux semaines afin de se préparer pour la Coupe Don Johnson.»

Selon l’attaquant, Patrik Landry, de Dieppe, «on a travaillé fort et fait face à l’adversité. J’ai passé de junior A (Commandos de Dieppe) à junior B cette année, c’est un calibre différent, mais j’ai bien aimé cela. On s’en va à la Coupe Don Johnson pour gagner. Il faudra de bons entrainements de tous et tout devrait bien aller.»

L’auteur du but des Koyotes, Vincent Savoie, avait le cœur gros suivant la partie, étant sa dernière au niveau junior. «C’est dur de perdre à ma dernière année, mais les Vito’s ont bien joué et il faut leur donner, a dit Savoie. C’est plate de perdre comme cela, on a bien joué pour nos partisans. Kent avait une bonne équipe avec de bons entraineurs et on s’est rendu en finale pour deux ans.»

L’entraineur Ken Therrien des Koyotes en était à sa dernière saison derrière le banc. «On a mal commencé la série en tirant de l’arrière 3 à 0, mais on est revenu. On n’a pas eu les rebondissements et c’était difficile de remonter. On a perdu notre meilleur joueur en première et cela a été un coup difficile à surmonter, ce soir. On était fatigué en troisième et on n’avait plus de momentum. Les Koyotes ont un bon programme avec beaucoup de jeunes qui seront de retour. L’avenir est prometteur et nos trois affiliés ont bien joué dans les séries. C’est notre avenir.»

Inscrivez-vous maintenant à la 3e édition de la Course de nuit électrisante!

pinkcourse

   La Course de nuit électrisante sera de retour pour une troisième édition le 15 juin prochain. Marcheurs et coureurs sont invités à participer à cette course qui vise à amasser des fonds pour soutenir les patientes atteintes du cancer du sein. Le départ sera donné à 21h devant le Centre d’oncologie Dr-Léon-Richard.

«La Course de nuit électrisante regroupe tous les éléments nécessaires pour en faire une soirée mémorable : de l’activité physique, l’occasion de socialiser et s’amuser entre amis et famille ainsi que l’occasion d’appuyer une excellente cause», explique Dre Jocelyne Hébert, chirurgienne au Centre de santé du sein et membre du comité organisateur.

La Course de nuit électrisante s’adresse aux adeptes et aux débutants. Les participants ont l’option de marcher, courir ou combiner marche et course sur une distance de cinq kilomètres. L’an dernier, l’événement s’est déroulé dans une ambiance festive et a permis d’amasser 20 000$.

Les fonds amassés par   l’édition 2018 iront toujours vers le maintien des services non assurés offerts aux patientes en besoin et à l’amélioration de la qualité de vie des patientes du Centre. De plus, cette année, une part de la somme recueillie ira au développement d’une clinique de suivi pour les patientes à risque élevé, ainsi que pour la mise sur pied d’un service de dépistage génétique.

Jacques B. LeBlanc, président-directeur général de la Fondation CHU Dumont, se dit convaincu que la troisième édition sera un autre succès retentissant pour la Course de nuit électrisante.

«Nous sommes très chanceux de pouvoir compter sur l’expertise de l’équipe du Centre de santé du sein au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont. En participant à cette course, le public vient montrer son appui au personnel du Centre et aux patientes qui y reçoivent des soins de grande qualité. L’an der- nier, plus de 500 personnes ont accepté l’invitation et ont permis de recueillir une somme de 20 000$ qui a fait une réelle différence dans la vie de ces patientes. Nous espérons nous dépasser encore une fois cette année.»

Inscriptions en ligne : runningroom.com ou au bureau de la Fondation CHU Dumont; coût d’inscription: 30$/35$ par participant après le 31 mai; date limite pour recevoir un t-shirt : 10 juin.

Une 7e position pour Geneviève Lalonde

Geneviève Lalonde

Geneviève Lalonde

La coureuse de Moncton, Geneviève Lalonde, a pris la 7e position d’une course de 1500 m à la Classique internationale du Queensland, en Australie. Elle a réussi un chrono de 4:13,87. Sarah MacPherson, également du Nouveau-Brunswick, a terminé 4e au 1 500 m à la compétition par invitation de Stanford, en Californie, avec un temps de 4:16,52. Lalonde se prépare pour les Jeux du Commonwealth, du 4 au 15 avril en Australie. (Photo : Gracieuseté)

Amélie Guitard et Cameron Cormier apprécient les conseils de Melanson

Amélie Guitard et Cameron Cormier

Amélie Guitard et Cameron Cormier

(N.A.L.) – Plusieurs jeunes espoirs du golf de la région sont chanceux d’avoir Louis Melanson comme entraineur et ce dernier est très heureux de pouvoir les aider. Il ne ménage pas ses efforts pour bien les préparer pour les compétitions estivales.

Amélie Guitard, de Moncton et Cameron Cormier, de Dieppe, sont deux jeunes qui s’entrainent au Centre d’excellence de golf Louis Melanson dans l’ancienne école Champlain, de Moncton, afin de prendre de l’avance sur les golfeurs qui ne peuvent jouer l’hiver.

Une étudiante de 10e année à L’Odyssée, Guitard joue au golf «parce que j’aime cela et je vise une bourse universitaire. Louis est un entraineur extraordinaire qui peut nous aider. Ma force sur le terrain est de pouvoir cacher ma nervosité. Je vise m’améliorer à chaque fois. Je suis meilleure avec mes fers et je peux bien évaluer ma distance.»

Guitard veut abaisser son pointage cet été et devenir membre de l’équipe junior du Nouveau-Brunswick. «Je travaille huit heures par semaine ici pour m’améliorer. On sera mieux préparé en mai pour jouer sur le terrain. C’est extraordinaire ce que Louis a fait avec l’espace, c’est beau. J’aimerais terminer top quatre du N.-B.»

Pour sa part, Cameron Cormier est un élève de 10e année à l’école Mathieu-Martin. Il pratique la compétition que depuis deux ans. «On va devenir de meilleurs golfeurs en venant ici, on sera mieux équipé, a-t-il indiqué. J’ai plus de confiance dans mon swing et je peux mieux faire les coups que je veux. Je veux jouer sous 75 sur les départs bleus, cet été, ce sera un gros accomplissement pour moi. À ce centre, j’améliore mon swing et si j’ai de la difficulté dans ma technique, Louis me corrige.»

La technologie offre aux golfeurs un aperçu de leur coup, sur le terrain. «Pour m’améliorer, je dois demeurer concentré et garder confiance. Je fais mieux avec mes fers et mes coups sur les verts et le chipping. Mes coups de départs ont besoin de travail pour aller plus droit et loin. Je veux terminer top 2 dans un des 10 tournois cet été.»

Louis Melanson a été entraineur de l’année au golf à maintes reprises au cours des dernières années et il a été mentor de l’équipe provinciale aux Jeux du Canada et aux Championnats canadiens juniors. Il tiendra ses sessions printanières de golf en Floride, au début mai avec les jeunes et les adultes. Un de ses protégés a remporté le Championnat canadien junior l’an dernier et son équipe masculine junior s’est distinguée aux Jeux du Canada, à Winnipeg, en aout.

 

Le CCNB – Campus de Dieppe souhaite avoir une équipe masculine de volleyball!

De gauche à droite : Tristan Richard, Zachary Saulnier, Louis-Joseph Vachon et Marc Saulnier. (Photo : Gracieuseté)

De gauche à droite : Tristan Richard, Zachary Saulnier, Louis-Joseph Vachon et Marc Saulnier. (Photo : Gracieuseté)

Grâce à un projet-pilote, le CCNB – Campus de Dieppe propose de mettre sur pied une équipe masculine de volleyball pour l’année 2018-2019. Cette nouvelle formation espère évoluer dans la Ligue senior de volleyball des Maritimes et elle souhaite également disputer des parties hors-concours contre des équipes collégiales et universitaires.

Marc Saulnier, un enseignant en Affaires au CCNB, est à la tête de ce projet. Il agira à titre de gérant et d’entraîneur par intérim.

«Tout d’abord, nous devons voir combien de joueurs sont intéressés. Je sais déjà que nous pourrons compter sur quatre ou cinq joueurs de calibre AAA provenant de l’École Mathieu-Martin de Dieppe. Idéalement, nous aurons besoin d’une douzaine de joueurs pour mettre sur pied un bon programme», a raconté M. Saulnier.

Parmi les valeurs sûres, l’équipe du CCNB pourra compter sur Zachary Saulnier, le fils de Marc. Le jeune athlète, qui souhaite étudier en Conception graphique, a représenté le Nouveau-Brunswick aux Jeux du Canada en août 2017.

«Zachary, un athlète de 6 pi 3 po, a été approché par plusieurs équipes universitaires et collégiales des Maritimes et du Québec, mais il voulait demeurer dans la région et étudier au CCNB à Dieppe», a fait savoir son père.

Louis-Joseph Vachon, déjà étudiant en Techniques correctionnelles, a également confirmé sa présence, tout comme Tristan Richard, un volleyeur de l’École Mathieu-Martin qui espère étudier en Programmation et développement de jeux.

Maxime Robichaud, déjà étudiant en Administration des Affaires – Marketing, et Benjamin Roy, étudiant potentiel au CCNB, sont également des joueurs intéressés par le nouveau programme de volleyball.

La nouvelle formation commencera à s’entraîner en septembre prochain. Elle aimerait disputer des parties hors-concours contre les équipes de St. Thomas University, University of New Brunswick Saint John et Holland College, toutes membres de l’Association atlantique du sport collégial.

«Je pense que nous aurons une équipe compétitive dès cet automne, ce qui donnera une certaine crédibilité à notre programme. C’est un projet-pilote, mais ça pourrait prendre de l’ampleur avec l’ajout d’une équipe féminine en septembre 2019. Le volleyball féminin est extrêmement populaire dans la province et le recrutement pourrait se faire assez facilement. Ceci pourrait également ouvrir la porte à d’autres athlètes notamment en basketball, soccer, badminton et cross-country», a indiqué M. Saulnier.

En ce moment, le CCNB – Campus de Dieppe n’a pas d’équipe sportive officielle. La mise sur pied d’une formation de volleyball réjouit la direction du campus.

«C’est un beau projet qui devrait nous aider à recruter des étudiants. Ça va apporter de la visibilité additionnelle au CCNB», a signalé Janice Brun, chef des services au Campus de Dieppe.

La PDG du CCNB, Liane Roy, appuie fièrement la création de cette équipe.

«C’est très positif pour le CCNB! Nos étudiants auront la chance de jouer au volleyball, tout en portant les couleurs du CCNB. C’est un beau projet-pilote qui répond à la demande de nos étudiants. Je souhaite la meilleure des chances à cette équipe. Bon recrutement!»

 

Les Matadors et les Olympiens champions au volleyball

Les Matadors de Mathieu-Martin ont remporté les honneurs du tournoi de volleyball senior de Harbour View, à Saint-Jean.

Les Matadors de Mathieu-Martin ont remporté les honneurs du tournoi de volleyball senior de Harbour View, à Saint-Jean.

(N.A.L.) – La saison de volleyball de la Conférence de l’Est bat son plein dans les écoles secondaires de la région avec des compétitions dans les niveaux junior et senior.

Les tournois ont aussi débuté et les Matadors et les Olympiens ont remporté les honneurs en fin de semaine. Les Olympiens de l’école L’Odyssée ont remporté le championnat du tournoi de volleyball gars junior de Hampton. L’équipe n’a pas perdu de match, remportant la finale 2 à 0 (26 à 24 et 25 à 14) contre Oromocto. En ronde préliminaire, L’Odyssée a vaincu Oromocto 25 à 19 et 25 à 5; battu Saint-Jean 25 à 17 et 25 à 22; gagné contre Hampton 25 à 11 et 25 à 11 et a signé un gain de 25 à 7 et 25 à 4, contre Sir James Dunn. La victoire a été un excellent travail d’équipe et les joueurs se sont battus sur toutes les balles jusqu’au bout. Samuel Fontaine a bien distribué le jeu et Matthieu Bourque a réussi une très bonne défensive et de belles attaques. Alex Tallec a été efficace contre les offensives et attaques décisives.

Au volleyball gars senior, les Matadors ont remporté le championnat du tournoi de l’école Harbour View, à Saint-Jean, avec un gain de 2 à 0 (25 à 12, 25 à 21) contre Rothesay, en finale. L’équipe a remporté 11 des 12 manches jouées. Les Ma- tadors ont eu le meilleur de Harbour View 25 à 20 et 25 à 18; de Rothesay 25 à 16, 16 à 25; de Hampton 25 à 10 et 25 à 16 et Simonds, 25 à 18 et 25 à 21. En demi-finale, Mathieu-Martin a éliminé Simonds 2 à 0 (25 à 7, 25 à 22).

Volleyball junior filles

Les Cavalières de Clément-Cormier ont perdu 2 à 0 (25 à 19, 25 à 14) contre les Olympiennes de L’Odyssée et 2 à 0 (26 à 24, 25 à 20) contre les Patriotes de Louis- J.-Robichaud au volleyball filles junior.

Volleyball filles senior

Les Olympiennes de L’Odyssée ont gagné 2 à 0, contre les Highlanders de McNaughton et les Royals de Riverview, au volleyball senior filles.

 

L’Académie de boxe Champions voit grand

Nick Morrison et Philip Baraly à l’Académie de boxe Champions. (Photo : Normand A. Léger)

Nick Morrison et Philip Baraly à l’Académie de boxe Champions. (Photo : Normand A. Léger)

(N.A.L.) – L’Académie de boxe Champions a pignon sur la rue Champlain, à Dieppe depuis octobre dernier et l’un des promoteurs, Philip Baraly, aimerait bien augmenter le nombre de membres et offrir plus de services aux gens qui veulent améliorer leur conditionnement physique.

Situé au 1067, rue Champlain, l’académie offre aux jeunes et adultes un endroit sécuritaire et accueillant pour apprendre la boxe ou seulement faire des exercices pour se mettre en forme. L’espace est suffisant pour offrir des cours de tai chi, judo, arts martiaux et autres, également.

«On vise former des champions à la boxe, a dit Philip Baraly, lors d’une récente visite. On veut aider les jeunes, leur donner un endroit sécuritaire, positif et récréatif pour apprendre la boxe. Un programme après-école sera introduit à l’automne, en septembre.»

Des sessions spéciales d’entrainement sont prévues cet été pour les jeunes. Un programme de boxe est prévu plus tard et la promotion de la condition physique est en avant-plan.

«Je suis engagé dans la boxe depuis 42 ans, a ajouté Baraly. J’ai vu bien des gymnases, mais ce centre est idéal, c’est grand, propre et sécuritaire. On offre des classes pour les femmes, adultes et tous sont les bienvenus pour s’entrainer. On a deux locaux à louer. On entraine de jeunes aspirants, filles et gars et avec plus de membres, on aimerait ouvrir environ 30 heures par semaine, au lieu de 15.»

Les gens qui offrent des sessions de judo, yoga et autres peuvent se manifester pour louer un espace à l’académie, qui se veut un lieu de rencontre pour la forme physique et le bien-être. Les gens attirés par la boxe et l’entrainement peuvent visiter l’académie, surtout ouverte le soir et le samedi matin.