Des jeunes du Nouveau-Brunswick ont vécu une expérience de baseball à Cuba

Les jeunes francophones membres de l’équipe canadienne goodwill de baseball qui a passé une semaine à Cuba sont, de gauche à droite, Andrew Cyr, Brendan Mitchell, Samuel King, Julien LeBlanc, Nicholas Sheehan et Olivier Poirier. (Photo : Normand A. Léger)

Les jeunes francophones membres de l’équipe canadienne goodwill de baseball qui a passé une semaine à Cuba sont, de gauche à droite, Andrew Cyr, Brendan Mitchell, Samuel King, Julien LeBlanc, Nicholas Sheehan et Olivier Poirier. (Photo : Normand A. Léger)

MONCTON (N.A.L.) – Une équipe de baseball de jeunes de 12 et 13 ans, formée d’une vingtaine de joueurs du sud-est de la province, a passé une semaine, à Cuba, à la fin février début mars dans une tournée de bonne volonté comme membres d’Équipe Canada.

Les jeunes du Nouveau-Brunswick ont disputé quatre parties contre des équipes cubaines défavorisées dans une expérience unique de vie qui les a marqués en raison de la pauvreté et du manque d’équipement. Ils étaient heureux d’offrir leur équipement aux joueurs cubains.

Il y avait six francophones au sein de la formation, Andrew Cyr, Brendan Mitchell, Julien LeBlanc, Samuel King, Nicholas Sheehan et Olivier Poirier. Ils ont également visité, assisté à des séances d’entraînement, passé quelques heures dans une école et effectué des visites. Ils ont même joué contre une équipe qui frappait du côté opposé.

Les Néo-Brunswickois ont offert de l’équipement qui pesait 272 kilos (600 livres).

Olivier Poirier, de Sainte-Marie de Kent, joue au baseball depuis cinq ans. Il faisait partie de la délégation. «Jouer au baseball est le fun et j’aime me trouver sur le terrain de balle, a dit le jeune de 12 ans et élève de 7e année à l’école Mont-Carmel. J’aime les sports, c’est le fun à Cuba, on a donné les cadeaux aux Cubains, de l’équipement et même du matériel à une école. Les jeunes parlaient espagnol, donc on ne les comprenait pas toujours. On a gagné deux des quatre parties contre des jeunes de notre âge. J’ai appris des techniques de coup retenu, j’ai de la misère avec cela.» Poirier prévoit s’aligner avec les Cubs de Moncton, cet été.

«J’ai eu beaucoup de plaisir de jouer au baseball contre les Cubains et leur donner notre équipement, a dit Nicholas Sheehan, de Moncton. C’est le moment le plus marquant de ma semaine. Ils jouaient sans équipement, pas de casque protecteur au bâton. On est chanceux au Canada d’avoir accès à l’équipement et les autres choses. Il a fait chaud, on est passé de -20 à +30, mais cela n’a pas affecté dans notre jeu. J’ai aimé cela.»

Un jeune de Saint-Antoine, Julien LeBlanc, évolue au champ gauche, une position qu’il aime bien. «Je dois attraper des balles et les lancers vite au premier ou deuxième coussin, a-t-il indiqué. J’ai aimé jouer là, même si je ne joue que depuis un an. J’aime frapper la balle, même si je ne suis pas encore trop bon. J’ai besoin de pratique. J’étais excité d’aller au Cuba parce que c’est probablement la seule fois que j’irai. Je ne vais jamais oublier cette expérience.» LeBlanc joue au hockey et au soccer, également.

Brendan Mitchell, de Moncton, est un élève de 8e année de l’école Le Mascaret. «C’est ma première année au baseball, j’ai adoré l’expérience, a-t-il confirmé. J’ai apprécié comment ils vivent et jouer contre des jeunes de talents différents. J’ai beaucoup appris et je suis fier de ce qu’on a au Canada. Ils n’ont pas les choses qu’on a ici, j’ai été touché comment ils étaient heureux de recevoir les choses qu’on leur a données. Une simple balle les rendait contents. J’étais heureux de représenter le Canada à une activité comme cela. On n’a pas toujours cette chance.»

Un jeune de la 8e année de l’école Le Sommet, Samuel King, de Moncton, est un fier partisan de baseball. Il évolue aussi au volleyball et à l’ultimate frisbee, à l’école. «C’est ma quatrième année dans ce sport et je joue au 3e but ou comme lanceur, a-t-il indiqué. Je préfère le 3e but parce qu’il y a toujours beaucoup d’action, je dois être toujours en mouvement. Je voulais me rendre en Cuba parce que c’est une chance unique dans la vie. J’ai été frappé par leur style de vie et la pauvreté. Il y avait beaucoup de chiens errants et des maisons sans fenêtre ou porte. On a profité de notre temps dans le Centre de villégiature, avec le soleil, la piscine, la plage et le buffet de 24 heures. Je vais conti-nuer à jouer, c’est mon sport et je l’adore.» Il aimerait se qualifier pour les Jeux de l’Acadie, en athlétisme.

Andrew Cyr de Moncton est en 8e année à l’école Le Sommet qui joue à l’ultimate frisbee, hockey et au baseball. «Cela fait cinq ans que je joue, j’aime attraper la balle dans le champ, a-t-il précisé. C’est un bon moment, dans le champ centre, d’attraper les balles. Ce joueur dirige et prend charge du champ. Ma force est d’attraper la balle et je n’ai pas peur de me faire frapper au visage, je place le gant au bon endroit. Leur calibre, un niveau au-dessus de nous, m’a marqué. Ils ont du talent et font de longs étirements avant la partie. Leur vitesse est plus élevée que nous. Ils n’ont pas de neige et peuvent jouer 12 mois.»

 

Les équipes championnes de Ringuette N.-B. connues

gagnantesring

MONCTON - Les équipes de Moncton, Shédiac-Cap-Pelé, Dieppe, Memramcook et Miramichi ont remporté des titres, dimanche, lors de la dernière journée des Championnats de ringuette du Nouveau-Brunswick, de quatre divisions d’âge, présentés au Centre Superior Propane de Moncton.

Le Storm de Moncton a gagné la finale de la catégorie 18+, 4 à 1, contre Dieppe 2 (Véronique). Dieppe 2 avait éliminé Shédiac-Cap-Pelé, 4 à 1, en demi-finale et Moncton a fait de même contre Memramcook, 4 à 3.

Chez les -19 ans, Memramcook a remporté les grands honneurs avec un gain de 6 à 3, sur Kent-Sud. Kent-Sud a vaincu Moncton 2 (Joan), 4 à 1, en demi-finale et Memramcook a eu raison de Fredericton, 7 à 3.

Shédiac-Cap-Pelé s’est imposée dans la division verte -19 ans, avec une victoire de 4 à 1, contre Moncton 1 (Don), en finale. Moncton a défait Dieppe 2 (Marc), 3 à 2, en demi-finale et Shédiac-Cap-Pelé, a éli-miné Miramichi, 4 à 2.

Miramichi est sorti vainqueur d’une division -14 ans avec un gain de 4 à 3, sur Fredericton. Fredericton avait éliminé Kent-Sud, 7 à 2, en demi-finale et Miramichi a eu le meilleur de Riverview, 9 à 7.

Dans l’autre division -14 ans, Dieppe 1 (Sam), avec un blanchissage de 6 à 0, contre Moncton 2 (Paul), s’est méritée le titre. Moncton avait éliminé Dieppe 2 (Michel), 6 à 3, et Dieppe 1, Memramcook, par la marque de 6 à 1, en demi-finale.

Memramcook et Dieppe 2 (Serge) sont les championnes des deux divisions des -12 ans. Memramcook a défait Kent-Sud (Dan), 5 à 4, dans une finale. Memramcook avait gagné 3 à 1, contre Moncton et Kent-Sud, 9 à 1, devant Miramichi, en demi-finale.

Dans l’autre catégorie, Dieppe 2 s’est imposée contre Moncton 1 (Rick), 4 à 3, en grande finale verte. Dieppe 2 avait éliminé Dieppe 3 (Stéphanie), 2 à 0, en demi-finale et Moncton a fait de même, 5 à 3, contre Dieppe 1 (Conrad).

Un jamboree réunissant les jeunes de -9 et -10 ans a aussi été présenté toute la fin de semaine à l’aréna de Riverview.

Une étudiante d’ACKK reçoit sa ceinture noire 3ème degré à 60 ans!

Nous reconnaissons : Sensei Jason Arsenault, Sensei Irène Doiron, Sensei Pierre Gérin et Shihan Ray Cormier.     (Photo : Gracieuseté)

Nous reconnaissons : Sensei Jason Arsenault, Sensei Irène Doiron, Sensei Pierre Gérin et Shihan Ray Cormier.     (Photo : Gracieuseté)

Le 6 mars dernier, Sensei Irène Doiron, du dojo Centre Jason Arsenault de Moncton, se tenait dans une arène prête à faire face à 31 combattants afin d’accomplir son passage à la ceinture noire du 3ème degré dans le karaté de Kyokushin-kan.

Elle avait déjà fait au-dessus d’une heure d’entrainement avant que commencent les combats, et avec la sueur coulant sur son front et un grand sourire nerveux sur son visage, elle avait hâte de commencer cette prochaine étape dans son test de promotion, dirigé par le chef de branche d’ACKK, Shihan Ray Cormier.

À 60 ans, Sensei Irène joint l’élite que peu de femmes ont réussi à atteindre, le 3ème dan dans le karaté Kyokushin-kan. Un instructeur pour les étudiants juniors, elle a toujours un grand sourire et une étreinte pour chaque jeune karateka qu’elle rencontre, et les enfants retournent l’affection librement!

Elle s’entraine deux fois par semaine avec Sensei Pierre Gérin, un professeur retraité de l’Université de Moncton, qui, à 68 ans, s’entraine toujours quatre fois par semaine; tous les deux ont été de grands modèles pour beaucoup d’étudiants dans le dojo depuis plusieurs années maintenant, en démontrant que l’âge est juste un nombre, et dans la détermination et l’autodiscipline, n’importe quel but est possible.

Shihan Ray Cormier est incroyablement fier des accomplissements de ses deux étudiants et a été ho-noré de placer la nouvelle ceinture autour de la taille de Sensei Irène et de lui présenter son certificat de 3e dan aux applaudissements et aux acclamations de la classe entière.

 

D’autres séries attendent les Matadors et les Patriotes

Les capitaines et adjoints des Matadors avec la bannière de la Conférence de l’Est. De gauche à droite : Dave Dupuis, de la ligue; Max LeBlanc, Damien Robichaud, Reno Chouinard, de la ligue; Louis-Joseph Vachon et Rémi Richard. (Photo : Normand A. Léger)

Les capitaines et adjoints des Matadors avec la bannière de la Conférence de l’Est. De gauche à droite : Dave Dupuis, de la ligue; Max LeBlanc, Damien Robichaud, Reno Chouinard, de la ligue; Louis-Joseph Vachon et Rémi Richard. (Photo : Normand A. Léger)

(N.A.L.) – Les Matadors n’ont eu que 19 heures pour récupérer de leur série face aux Trojans avant d’affronter les Patriotes dimanche soir, mais ils ont réussi à maintenir le rythme tout au long de la finale.

«C’est une victoire bien méritée, a dit l’entraineur Éric Laplante. On a connu une grosse série contre Trimble et les gars étaient fatigués aujourd’hui. Ils ont travaillé jusqu’à la fin du match. On a marqué des buts aux bons moments. On se prépare pour la série contre ÉSN cette semaine. Ce sera une autre grosse série pour se rendre au provincial.»

Le capitaine Damien Robichaud a dit «on se sent bien, on va jouer ÉSN avec l’avantage de la glace. On n’aura pas à voyager pour la première partie. On va sortir en force. Cette victoire a remonté le moral suivant deux défaites en une semaine contre Trimble. Il fallait travailler fort et tout laisser sur la glace suivant notre partie tardive de samedi soir.»

Selon le capitaine et joueur de trois ans avec les Patriotes, Yannick Jacob, son équipe pouvait sortir du vestiaire la tête haute. «On a encore une chance avec une autre grosse série devant nous. Notre jeune équipe a démontré qu’on peut se rendre loin. Contre W.-A.-Losier, on sait qu’ils ont de bons défenseurs et il faudra mettre de la pression et sortir avec deux victoires. Même si on n’avait pas notre gardien régulier ce soir, les deux autres ont quand même bien joué. Sur la glace les Matadors ont pu profiter de leurs chances. Je suis fier de l’équipe et on va foncer au régional.»

L’entraineur Shane Doiron des Patriotes a souligné que des gars clés manquaient, «mais un match dure 60 minutes et on a bien appris ce soir. Il nous reste une autre chance et il faut en profiter. Nos joueurs étaient trop nerveux, ce qui a causé plus d’erreurs. Le gardien Alexandre Gould devrait être de retour en forme cette semaine suivant une grippe. On a une bonne et jeune équipe qui patine et contrôle bien la rondelle et ce sera la clé du succès au régional.»

«C’est un feeling incroyable d’avoir remporté la Coupe Subway, a dit le capitaine des Cavaliers, Alexandre Caissie. Je sais que c’est seulement la cinquième place, mais on a gagné quelque chose à la fin de l’année. On a eu peur à la fin de la troisième, on ne jouait pas si bien au début, mais on s’est réveillé en troisième et marqué à la dernière seconde pour niveler le compte. Tous ont célébré. En prolongation, l’idée était de ne pas les laisser marquer au départ et pour nous de prendre avantage d’une attaque, marquer et gagner. On a réussi.»

L’entraineur des Cavaliers, Mark Robere, a indiqué «qu’on n’a pas atteint l’objectif du départ, on visait le top 4. On vient de sauver l’année en battant deux excellentes équipes. Je suis heureux du résultat final. La partie a été stressante, comme la série avec des matches en prolongation. On a eu le bon sort. Je félicite les jeunes pour une bonne année et on va se préparer pour l’année prochaine.»

Tournoi de pickleball au Ceps

pickleplay

   Le plus important Tournoi de pickleball double a couronné ses championnes et champions, samedi au CEPS, organisé par le Club de pickleball de Shédiac. Il y avait un nombre record de 40 équipes, inscrites dans cinq catégories. La division 1, hommes avait 14 équipes et les champions sont de la Nouvelle-Écosse, Jared Uhlman et Travis Crouse. La division 1, femmes, avait sept équipes avec les championnes, Lise Gautreau, de Memramcook et Michelle Davis, de Dieppe qui ont eu raison de Belinda Roth, de Moncton et Diane Roy, de Cap-Pelé. La division 2, hommes, comprenait huit équipes et les cham-pions sont Hector Hachey et Joe Cormier, de Bathurst. La division 2, femmes, avait quatre équipes couronnant Pat LeBlanc, de Dieppe et Leckie Langley, de Shédiac. La division 2, mixte, avait sept équipes et Brian et Cathy Prosser, de Saint-Jean ont eu le meilleur de Ron Penston et Nancy LeBlanc, de Shédiac.

Véronique LeBlanc se rend aux Jeux olympiques spéciaux en Autriche

Véronique LeBlanc

Véronique LeBlanc

Âgée de 29 ans, Véronique LeBlanc fait l’honneur de ses parents, Annette Richard et Guy LeBlanc et de son frère Jasmin.

L’athlète de Memramcook se qualifie pour les Jeux olympiques spéciaux mondiaux dans la catégorie «patinage de vitesse» qui se dérouleront du 18 au 25 mars en Autriche.

Pour atteindre ce but, Véronique s’est démarquée dans différents sports depuis plusieurs années. Dès sa jeunesse, elle a démontré son intérêt dans les sports tel que les quilles, la natation, l’athlétisme, la balle-molle et le patinage de vitesse.

Depuis plus de 10 ans, Véronique participe aux Jeux olympiques spéciaux en patinage de vitesse. En 2007, à Bathurst, elle a gagné quatre médailles d’or, ce qui l’encouragea à poursuivre dans ce sport. L’année suivante, elle fut choisie pour représenter le Nouveau-Brunswick aux Jeux olympiques d’hiver qui se déroulaient à Québec où elle remporta encore plusieurs médailles.

Plus tard, en 2012, elle a compétitionné à St-Albert, en Alberta, où elle continua d’exceller. Puis en 2016, à Corner Brook, à Terre-Neuve-et Labrador, Véronique continua d’ajouter d’autres médailles à son compte, deux médailles d’or, une d’argent et une de bronze.

Depuis la dernière année, Véronique s’entraine durement, soit six jours par semaine, que ce soit au gymnase ou au patinage, sa détermination et son assiduité aux pratiques démontrent son intérêt.

Véronique est une fille très amicale qui aime rencontrer des nouveaux ami.e.s. Elle désire faire plaisir aux autres. D’après ses entraineurs, Véronique a une bonne attitude envers les autres athlètes.

Ses deux familles lui souhaitent la meilleure des chances au patinage de vitesse tout en jouissant de son expérience qui sera certainement inoubliable.

Il y a seulement deux athlètes du Nouveau-Brunswick qui participeront aux Jeux 2017, Véronique en patinage de vitesse et une autre athlète de Woodstock en raquettes.

La cérémonie d’ouverture des Jeux sera télévisée le 18 mars, à 14h, sur TSN2 et les Jeux se poursuivront toute la semaine.

Tournoi de ringuette de Dieppe-Riverview   Les équipes de Dieppe remportent six titres

uringuet

DIEPPE (N.A.L.) – Les équipes de Dieppe se sont imposées au 33e Tournoi annuel de ringuette de Dieppe et Riverview, tenu en fin de semaine.

Il y avait 108 équipes d’inscrites dans diverses divisions et celles de Dieppe ont remporté leur part des bannières avec six.

L’Impact de Dieppe 2 a vaincu la formation de Shédiac-Cap-Pelé, 7 à 2, en grande finale de la catégorie 18+. En demi-finale, Shédiac-Cap-Pelé avait éliminé les Dynamites de Memramcook et l’Impact a fait de même contre le Storm de Moncton.

L’Impact de Dieppe 1 (Dupuis) a eu le meilleur du Storm de Moncton (MacMillan), 4 à 0, en grande finale de la division -19. Moncton avait eu raison de l’Impact de Dieppe 2 (Savoie) 4 à 3, en demi-finale alors que le Dynamite de Memramcook a subi le même sort, 3 à 2, contre l’Impact 1.

L’Extreme de Charlottetown a remporté la bannière -14, tiers 2 avec un gain de 4 à 3, sur le Storm de Summerside. Dans le tiers 1 de la même division, l’Impact de Dieppe 2 a battu, sur tirs de barrage, l’Impact de Dieppe 1, 1 à 0, pour remporter le titre. Dieppe 2 avait battu les Mustangs de Montague, 5 à 2, en demi-finale et l’Impact 1, les Cyclones de Souris, 6 à 2.

Dieppe a remporté deux des trois titres de la catégorie -12 ans. Les Wild Wolves de Charlottetown ont défait le Tough n Rough de la même ville, 2 à 1, en finale tiers 1.   L’Impact de Dieppe 2 a défait le Storm de Moncton, 4 à 1, dans le tiers 2. Le Storm avait éliminé les Dynamites de Memramcook, 9 à 4, et Dieppe a fait de même face à Shédiac-Cap-Pelé, 8 à 2, en demi-finales. La partie de championnat du tiers 3 a vu l’Impact de Dieppe 1 l’emporter devant Kent-Sud, 4 à 3, avec des buts de dernière minute. Dieppe avait vaincu l’Impact 3, 7 à 4, et Kent-Sud, 3 à 2, contre les Rebels d’Oromocto, en demi-finales.

Les Dynamites de Memramcook ont eu le meilleur des Disco Crushers de Moncton, 8 à 5, en finale de la division -10, tiers 1. Le titre tiers 2 est allé aux Stars de Kent-Sud avec leur gain de 7 à 2, sur les Red Devils de Riverview. L’Impact 3 de Dieppe s’est approprié le titre tiers 3 avec une victoire de 8 à 5, sur l’Impact 1.

 

Les Matadors et les Patriotes terminent 1 et 2

DIEPPE (N.A.L.) - Les Matadors de Mathieu-Martin ont terminé au premier rang du classement de la Ligue de hockey masculine de la Conférence de l’Est, des écoles secondaires.

Les gars de Rick Tessier ont seulement perdu une joute toute la saison et ont un dossier de 20 victoires, une défaite, aucune perte en prolongation et trois nulles, pour 43 points.   Les Patriotes de Louis-J.-Robichaud (16-5-2-1=35pts) ont pris le second échelon suivi des Royals de Riverview (16-8-0-0=32pts) et des Trojans de Trimble (14-8-1-1=30pts).   Ce sont les quatre équipes qui participent aux séries éliminatoires provinciales.

Les quatre autres équipes vont se disputer la lutte pour la Coupe consolation Subway. On y retrouve les Olympiens de L’Odyssée (9-14-0-1=19pts, 5e position) ; les Highlanders de MacNaughton (8-14-1-1=18pts, 6e position); les Cavaliers de Clément-Cormier (6-14-0-4=16pts, 7e position) et les Purple Knights de Moncton (1-20-2-1=5pts, 8e position).

Maxime Boudreau – champion pointeur

L’attaquant Maxime Boudreau, des Patriotes, a remporté le titre des meil-leurs pointeurs du circuit avec 55 points sur 26 buts et 29 passes, en 24 rencontres. Jason Gallant, des Patriotes, a fini à égalité en deuxième avec 49 points (36 et 13), avec Greg Stoyles des Royals (34 et 15). Kyle Furze, des Trojans (21 et 25) a été le meilleur des siens, au troisième rang avec 46 points. Connor Hayes (24 et 21), de la même équipe, suit avec 45 points. Nash Smith (26 et 13) a été le meilleur des Highlanders. Kristopher LeBlanc (25 et 10) a dominé les Cavaliers et Mark Richard (17 et 18), les Olympiens. Damien Robichaud (20 et 14) a commandé les Matadors.

Alexandre Gould, des Patriotes, a remporté le plus de victoires, avec 15 sur ses 21 départs. Zachary Robichaud et Samuel Bourgeois, des Matadors, ont 10 gains chacun sur 12 départs. Patrick LeBlanc, des Olympiens, a sept gains en 17 parties et Luc Roy, des Cavaliers, 3 en 12. Benoit Druet a la seule victoire des Purple Knights, en 17 parties.

Le 33e tournoi de ringuette de Dieppe/Riverview attire un nombre record de 108 équipes!

Sur la photo, nous reconnaissons à l’avant, les joueuses Myriam Allain, Gabrielle Charest, Brianna Simmonds, Mia Pelletier et Sadie Gosling. À l’arrière : Kevin Simmonds, président de l’Association de ringuette de Riverview et Daniel Allain, président de l’Association de ringuette de Dieppe. (Photo : Gracieuseté)

Sur la photo, nous reconnaissons à l’avant, les joueuses Myriam Allain, Gabrielle Charest, Brianna Simmonds, Mia Pelletier et Sadie Gosling. À l’arrière : Kevin Simmonds, président de l’Association de ringuette de Riverview et Daniel Allain, président de l’Association de ringuette de Dieppe. (Photo : Gracieuseté)

Les patinoires du Grand Moncton seront envahies par plus de 108 équipes et plus de 1600 joueuses de ringuette en plus de tous les membres des familles qui seront de la partie pour le 33e Tournoi annuel de ringuette de l’Association de ringuette de Dieppe et l’Association de Riverview, qui se déroulera du vendredi 10 mars au dimanche 12 mars.

Le but de ce tournoi est de promouvoir le sport de ringuette et d’offrir aux jeunes filles une occasion de participer à un tournoi de grande envergure. Les équipes présentes batailleront pour les honneurs des six catégories suivantes: sous 9, sous 10, sous 12, sous 14, sous 16/19 et 18+. Le tournoi verra 195 parties dans six arénas et il y aura 69 équipes provenant de l’extérieur du Nouveau-Brunswick.

C’est le plus gros tournoi de ligue sportive de l’Est de Canada. La ringuette est un sport d’équipe en pleine croissance avec une rapidité et une précision incomparable. L’Association de Dieppe est la plus imposante de la province avec au-delà de 300 filles qui sont regroupées dans 17 équipes récréatives et ses athlètes participent dans sept équipes compétitives. L’Association de Riverview est composé de 80 filles.

Toutes les parties seront filmées en direct via internet par Bell Aliant. L’horaire et les résultats des compétitions seront disponibles sur le site Internet suivant: www.ringuettedieppe.com.

 

 

Un dimanche au Zoo de la Côte magnétique

«Regarde maman, le gros ours», de dire Noë. (Photo :   Hélène Le Pennec)

«Regarde maman, le gros ours», de dire Noë. (Photo :   Hélène Le Pennec)

Hélène Le Pennec

Ce dimanche 5 mars a eu lieu la première ouverture d’hiver du Zoo de la Côte magnétique, nouveau plaisir de cette saison hivernale pour les petits et les grands à chaque dimanche du mois de mars, jusqu’à la réouverture complète le 1er avril.

En effet, les 12, 19 et 26 mars prochains, profitez de l’ouverture du Zoo de 11h à 15h (heure de la dernière admission au parc, la fermeture complète étant à 15h45); l’ouverture restant dépendante de la météo.

À chaque dimanche, vous pourrez ainsi, en plus de la découverte des animaux présents (en nombre plus restreint qu’à l’habitude du fait de la saison hivernale) d’une belle promenade dans le parc, profiter d’un chocolat chaud et de biscuits offerts par Atlantic Superstore, qui parraine le Zoo pour ce bel événement du dimanche. Nous avons ainsi fait la rencontre de bénévoles comme Carrie et Marg Sawyer, présentes pour offrir aux petits et grands de quoi se réchauffer et se restaurer avant de poursuivre leur découverte du parc. Voilà de quoi se donner de l’énergie entre deux rencontres animales! Pour les plus gourmands, vous pourrez aussi profiter des produits de Briggs Maples tels que les bâtons pour la tire d’érable ou comme en ce dimanche 5 mars, des cônes de taffy.

Comme expliqué par Cathy Simon, coordinatrice en éducation du zoo de la Côte ma-gnétique, «en cette première journée d’ouverture, les visi-teurs ont été moins nombreux que l’année dernière, autour de 500 contre 2000 l’année passée, la météo froide d’aujourd’hui est à l’origine de cette plus faible fréquentation». Le zoo attend une moyenne de 1000 visiteurs par dimanche si la météo est convenable. Les moins frileux s’y étaient donné rendez-vous en ce dimanche quelque peu glacial.

Pour cette activité dominicale, il y a un prix d’entrée pour les enfants de 4 à 17 ans, pour les adultes, et c’est gratuit pour les moins de trois ans (seulement de l’argent comptant accepté à l’entrée).

Le Zoo propose aussi au cours de l’été des camps pour les enfants de 5 à 10 ans. «À chaque année, les inscriptions sont complétées dans les cinq premières heures, mais cette année, nous ajoutons 325 places supplémentaires grâce à l’expansion du Centre d’Éducation, soit un total de 825 places pour l’année 2017», explique Cathy Simon.

Pour plus de renseignements pour les camps d’été proposés par le zoo, vous pouvez consulter le site internet www.mhzooeducation.com.

Bon dimanche au Zoo!