Trois victoires des Patriotes au hockey masculin

Simon Savoie-Vienneau des Patriotes tente de percer entre deux joueurs des Matadors lors du match entre ces deux équipes remporté par les Patriotes, 4 à 0 à l’aréna Festival de Shédiac. (Photo : Normand A. Léger)

Simon Savoie-Vienneau des Patriotes tente de percer entre deux joueurs des Matadors lors du match entre ces deux équipes remporté par les Patriotes, 4 à 0 à l’aréna Festival de Shédiac. (Photo : Normand A. Léger)

SHÉDIAC (N.A.L.) – Les Patriotes de Louis-J.-Robichaud ont remporté trois victoires par blanchissage, en fin de semaine, lors de joutes de la Ligue de hockey des écoles secondaires de la Conférence de l’Est.

Dimanche soir à Shédiac, l’équipe locale a blanchi les Purple Knights, 9 à 0. Simon Savoie-Vienneau a réussi le tour du chapeau et Jason Gallant a trouvé le fond du filet à deux reprises pour mener l’offensive des Patriotes. Maxime Boudreau, Christian Gregan, Dylan Walton et Jonathan Vautour ont complété le pointage. Ryan Richard a repoussé 13 tirs pour le jeu blanc et Benoit Druet a fait face un une armée de rondelles, 105 selon le compte officiel. Les Patriotes menaient 1 à 0, après une période et 6 à 0, suivant 40 minutes.

Les Matadors de Mathieu-Martin ont été surpris 5 à 4, par les Cavaliers de Clément-Cormier, dimanche au domicile des vainqueurs qui ont marqué à trois reprises au dernier tiers, sans riposte. Maxime Saulnier et Jeremy Steeves, deux chacun, ont trouvé à déjouer le gardien des Cavaliers, Joël Goguen, sur 33 lancers. Brandon LeBlanc, avec deux et Emanuel Girouard, Simon Allain et Kristopher LeBlanc, un chacun, ont placé la rondelle derrière les gardiens Samuel Bourgeois et Philippe Bélanger, sur 29 tirs. Le pointage était de 1 à 1, après une période et les Matadors menaient 4 à 2, suivant deux.

Lundi soir, les Trojans de Trimble ont eu raison des Olympiens de L’Odyssée, 5 à 2. Cette partie était importante pour les deux équipes qui tentent de dénicher une des quatre premières positions au classement pour les séries. Youri Bellavance et Samuel Bourgeois ont déjoué le gardien Billy Roach, sur 23 tirs. Cameron Boyd et Brendan Rossiter, deux chacun et Connor Hayes, un, ont placé la rondelle derrière le gardien Zack Goobie, sur 43 tirs. Les Trojans ont marqué quatre buts en troisième pour l’emporter.

Moncton a perdu de justesse, 6 à 5, contre les Royals de Riverview.

Les Patriotes, menés par les deux buts de Corey LeBlanc et les 20 arrêts de Mathieu Landry, ont blanchi les Highlanders de MacNaughton, 5 à 0. Simon Savoie-Vienneau, Miguel Surette et Christian Gregan ont réussi les autres filets. Le gardien opposé, Maclean Murphy, a vu 57 rondelles. L.-J.-R. menait 1 à 0, et 3 à 0, suivant les première et deuxième périodes.

Les Cavaliers se sont inclinés 3 à 1, face aux Olympiens. Jean Cormier a été l’unique butteur des siens alors que Brandon Feifer, Gabriel LeBlanc et Christian Babineau ont placé la rondelle derrière le gardien Luc Roy, sur 32 lancers. Zack Goobie a inscrit la victoire avec 27 arrêts. L’Odyssée menait 1 à 0, et 2 à 0.

À Shédiac, les Patriotes ont blanchi pour une rare fois les Matadors, 4 à 0, avec les 14 arrêts de Mathieu Landry. Josh Léger a mené l’offensive avec deux buts et Cédric Cormier et Maxime Boudreau, un chacun. Philipe Bélanger, qui a fait face à 25 tirs, a encaissé la défaite. Il n’y a eu aucun pointage en première et les Patriotes ont trouvé la cible à deux reprises, en deuxième et en troisième.

Hockey féminin

Les Patriotes de Louis-J.-Robichaud se sont inclinées 2 à 1, contre les Olympiennes de L’Odyssée. Stephanie McKenna et Mireille Martin ont trouvé la cible pour les vainqueurs et Mylène Bourque, les perdantes.

 

Toujours la passion des quilles à 91 et 94 ans

bowleux

DIEPPE (N.A.L.) – Les quilles sont une activité sportive et de loisirs qui attirent bien des gens et les personnes de tout âge peuvent s’y adonner sans trop de difficulté.

Les allées de quilles sont bien heureuses d’accueillir les adeptes des différentes ligues les jours de la semaine. Le Moniteur Acadien a rencontré les deux doyens de la Ligue du Club d’âge d’or de Dieppe, au Bowlarama, Aline LeBlanc et Joseph Gautreau.

Aline LeBlanc, de Dieppe ne fait pas ses 91 ans en la voyant projeter la lourde balle dans les allées lors des parties de ligue ou de tournois. «Je joue depuis au moins 40 ans pour sûr, a dit celle qui est encore très compétitive. C’est mon passetemps favori. J’aime cela et je rencontre des amis en plus d’avoir du plaisir. Je suis encore compétitive, mais si je perds, cela ne m’arrête pas de dormir. Cependant, je suis heureuse de gagner. »

Selon Mme LeBlanc, il n’y a rien de difficile dans les quilles. «Je réussis encore des abats, a-t-elle poursuivi. Mon plus haut pointage est de 345. Je ne me décourage pas si je ne fais pas trop haut. Je joue une ou deux fois par semaine dans la ligue ainsi qu’aux cartes. Je suis toujours heureuse d’être ici et de m’amuser avec mes amis. On se taquine pour le fun et pour rire. C’est aussi un bon exercice. Je vais continuer à jouer aussi longtemps que le Bon Dieu le voudra. J’ai encore la force de lancer la balle et d’apprécier en voyant toutes les quilles tombées.»

L’ancien militaire, Joseph Gautreau, de Dieppe a 94 ans. Il a toujours la passion pour les quilles qu’il aime bien voir tomber à l’autre bout de l’allée. «C’est un passe-temps pour moi aujourd’hui. Je joue depuis au moins 60 ans, a indiqué celui qui aime bien la danse également. Je ne suis pas aussi bon que j’étais, mais j’aime venir rencontrer les gens, c’est une activité sociale intéressante.»

Les joutes de quilles ne sont pas prises aussi au sérieux qu’auparavant par le sympathique Gautreau. «Je suis encore compétitif, mais pas comme avant, a-t-il lancé en riant. J’ai commencé dans l’ouest, en Colombie-Britannique et au Yukon, lorsque j’étais dans l’armée. J’ai continué à Gagetown et ici. C’est un loisir, j’ai gagné des championnats dans l’armée et on aimait battre la marine.»

Gautreau a servi 30 ans dans l’armée, l’ayant joint à 19 ans. Cet ancien combattant a déménagé à Moncton en 1972. «J’ai ensuite travaillé dans les systèmes de chaufferie de la base militaire, à l’hôpital Georges-Dumont et au bureau de poste. J’aime encore jouer, mais j’ai un malaise au genou et cela pourrait m’empêcher de continuer. Le médecin veut me faire une chirurgie et je vais voir. Il m’a demandé quand j’avais mal et j’ai dit lorsque je joue au hockey. Je ne réussis pas des abats souvent, ma mire n’est pas si bonne et possiblement que je ne vois plus les quilles. (grand rire). Je participe aux tournois et je joue deux fois par semaine, les lundis et vendredis pour m’amuser.»

Gautreau ne rate pas les soupers, les activités du club et les cérémonies en l’honneur des anciens combattants.

 

Première Poker Run annuelle en raquettes

raquettesha

 Samedi dernier avait lieu la première Poker Run annuelle en raquettes à Haute-Aboujagane. Les gagnants étaient Charles Cormier (1er prix – 200$); Guy Léger (2e prix – une paire de raquettes); Stéphanie Cormier (3e prix – 75$); Dorine Albert (4e prix – 50$); et Joanne LeBlanc (5e prix – T-shirt et casque). Le 50-50 a été remporté par Louise Dallaire. Ce fut un grand succès et le comité organisateur désire remercier les participants et les bénévoles. (Photo : Gracieuseté)

La boxe est l’amour de Dominic Babineau

Dominic Babineau au ballon (Photo : Normand A. Léger)

Dominic Babineau au ballon (Photo : Normand A. Léger)

MONCTON (N.A.L.) – Le sport de la boxe attire bien des gens et un boxeur professionnel est souvent une personne spéciale en raison des exigences quotidiennes de ce sport et l’énergie nécessaire lors d’un combat.

L’Acadien Dominic Babineau, 24 ans, de Richibouctou-Village, pratique ce sport depuis l’âge de deux ans, une initiation de son père qui a voulu lui donner un moyen de se défendre, physiquement.

Actuel champion Atlantique du Conseil de la boxe professionnelle du Canada, le diminutif et sympathique athlète de 130 livres, 5 pieds et 5 pouces, ne recule devant rien pour réaliser un rêve de toujours et suivre dans les pas du défunt Yvon Durelle.

La boxe est l’amour et plus qu’une passion pour Dominic Babineau. «Je regardais la boxe à tous les jours avec mon père et j’ai eu la fougue, a dit le principal intéressé. J’ai toujours voulu me battre chez les professionnels et j’ai eu ma chance. J’ai gagné mes deux combats jusqu’à présent dans la catégorie super poids plume, dont un par K.O.»

Son entraineur depuis bien des années est Philippe Baraly, un autre grand passionné de ce sport qui gère un club dans la région depuis bien des années.

«Ma prochaine étape est de gagner un titre canadien et je m’enligne pour cela, a ajouté celui qui a grandi à manger, boire et dormir de la boxe. Tout ce que je fais est relié à la boxe. À long terme, je rêve d’être champion du monde.»

Babineau a pris quelques années de congé du sport afin de vivre son adolescence. Ce temps éloigné de sa passion lui a fait vivre d’autres expériences de la vie de toute sorte, mais à la fin et suivant quelques années d’absence et parfois difficiles, son sport a pris le dessus de sa vie quotidienne.

«Je n’avais pas eu la chance de vivre mon adolescence, a-t-il souligné. J’ai voulu être avec mes amis, j’ai fait bien des choses et je me l’ai coulé douce. Je suis de retour et je suis heureux. C’est un bon départ. C’est moi et la boxe maintenant.»

Un boxeur sérieux doit s’entrainer à chaque jour avec de la course à pieds, du cardio, de la boxe, des exercices de toute sorte, frapper des sacs de sable ou des ballons et lever des poids et haltères. Il passe bien des heures dans le gymnase. «Je vise un excellent conditionnement physique pour mon prochain combat, a ajouté Babineau. Ce sera un quatre rounds de trois minutes. Cela exige un physique incroyable, c’est très fatigant. J’ai réussi six rounds la dernière fois et lors de la dernière, j’étais très fatigué; je ne faisais que prendre mon souffle. Un combat est dur partout sur le corps, les jambes, la tête, les bras, les mains et le dos. Le lendemain, tu as mal partout, mais l’adrénaline, lors du combat, te mène durant la soirée. Le lendemain, le front, la tête, tu as mal partout. C’est le prix du combat.»

Le boxeur analyse son opposant, cherche ses erreurs et examine son style lors du premier round. Le deu-xième est d’habitude plus mouvementé. La défense est d’éviter de se faire accrocher ou blesser. Babineau s’est blessé à l’épaule, à son premier combat et le deuxième n’a eu aucun effet physique sur lui. Il traine actuellement une blessure à un genou.

Son prochain combat se déroulera le vendredi, 18 mars, au Club des Lions contre Brad Young, de Boiestown. Ce sera son début professionnel. «Je m’entraine dur et fort et spé-cialement mon mental. La confiance est 75 pour cent du combat. Je serai prêt. La boxe m’a donné la fierté de faire ce que j’aime.»

Babineau est un médaillé d’or, en boxe, aux Jeux du Canada. Il a eu le temps de grandir et de prendre con-   fiance en lui-même. Sa maison est un gymnase.

«Venez me voir me battre, vous allez aimer cela», a-t-il lancé.

 

Les Matadors sont victorieux 4 à 1

Le gardien Philippe Bélanger a été assez occupé devant la cage des Matadors, lundi soir, avec 43 lancers. Il a aussi inscrit un blanchissage face aux Olympiens. Il a réussi un bel arrêt avec la mitaine sur ce jeu. (Photo : Normand A. Léger)

Le gardien Philippe Bélanger a été assez occupé devant la cage des Matadors, lundi soir, avec 43 lancers. Il a aussi inscrit un blanchissage face aux Olympiens. Il a réussi un bel arrêt avec la mitaine sur ce jeu. (Photo : Normand A. Léger)

DIEPPE (N.A.L.) – Simon Henman a marqué à deux reprises, lundi soir, pour mener les Matadors de Mathieu-Martin à une victoire de 4 à 1, sur les Trojans de Harrison Trimble au hockey masculin des écoles secondaires de la Conférence de l’Est.

C’était en sorte une revanche des Matadors qui avaient perdu aux mains des Trojans, il y a un mois. James Bastarache et le défenseur Louis-Joseph Vachon, d’un puissant lancer de la pointe, ont réussi les autres filets des Matadors, qui menaient 1 à 0, et 3 à 1, suivant les première et deuxième périodes. Brett Mercier a été le seul butteur de l’équipe adverse.   Philippe Bélanger a fait face à 43 lancers pour la victoire et Jamal Nelson, 41 dans la défaite. La partie a été vivement disputée avec des échappées des deux côtés.

Les Highlanders de MacNaughton ont eu raison des Royals de Riverview, 4 à 1. Andrew Tingley, deux et Kameron Bell et Chase Paul ont trouvé la marque contre le gardien Justin Mitton, sur 36 lancers. Josh MacPhee a été le seul à déjouer Ian Connors, sur 23 tirs.

Les Olympiens de L’Odyssée ont obtenu des buts de Gabriel LeBlanc, Tyler LeBlanc et Christian Babineau dans leur défaite de 5 à 3, face aux Highlanders. Nash Smith, Chase Paul, Austin Allen, Patrick Bourgeois et Matt Ford ont marqué pour les vainqueurs. Les gardiens Zack Goobie, des perdants et Maclean Murphy ont fait face à 43 lancers chacun.

La rivalité entre les Patriotes de Louis-J.-Robichaud et les Cavaliers de Clément-Cormier s’est poursuivie de plus belle avec un gain de 3 à 2, de l’équipe de l’école de Shédiac. Cédric Cormier, Miguel Surette et Zach Kerwin ont trouvé la cible pour les vainqueurs et Alexandre Caissie et Jean Cormier, pour les perdants. Les gardiens Mathieu Landry, des Patriotes et Joël Goguen ont fait face à 15 et 31 tirs respectivement. L.-J.-R. avait pris les devants 3 à 0, en première période.

Les Cavaliers ont disposé des Purple Knights, 6 à 5, en prolongation grâce au but de Kristopher LeBlanc, à 49 secondes de la fin. Jean Cormier en a marqué deux et James Cormier, Alexandre Caissie et Simon Allain, un chacun. Luc Roy a inscrit la victoire sur 28 lancers contre 49 pour Cameron Hammill.

Les Matadors ont humilié les Purple Knights 10 à 0, dans une autre rencontre, les limitant à 10 lancers contre le gardien Samuel Bourgeois. Simon Henman, Logan VandeMeerakker et Justin Boudreau ont chacun marqué à deux reprises et Maxime Saulnier, James Bastarache, Alexis Belliveau et Alex LeBlanc, une fois. Le gardien Benoit Druet a été fort occupé avec 59 tirs pour les perdants. M.-M. avait pris les devants 4 à 0, en première et menait 6-0, suivant 40 minutes.

Les Highlanders et le gardien Ian Connors ont blanchi les Purple Knights, 1 à 0, grâce au but de Matt Ford, en deuxième période. Benoit Druet a fait face à 49 lancers dans la défaite contre 15 pour Connors.

Les Matadors ont blanchi les Olympiens, 7 à 0. Maxime Saulnier a mené le bal offensif avec le tour du chapeau. Louis-Joseph Vachon a marqué à deux reprises et James Bastarache et Logan VandeMeerakker, une fois. Philippe Bélanger a reçu 18 rondelles pour inscrire le jeu blanc. Miguel Cormier a été bombardé de 40 tirs dans la défaite. Les Matadors menaient 2 à 0, après 20 mi-nutes et 4 à 0, suivant 40.

Simon Savoie-Vienneau et Jason Gallant ont marqué à deux reprises et Cédric Cormier, Zach Kerwin et Miguel Surette, une fois pour mener les Patriotes à un gain de 7 à 3, sur les Royals. Sam Wilmot, Brendan Bathurst et Luke Robinson ont placé la rondelle derrière le gardien Ryan Richard, qui a vu 16 lancers. Justin Mitton a fait face à 43 tirs. L.-J.-R. menait 1 à 0, et 4 à 1, suivant les première et deuxième périodes.

Jeremy Steeves, Justin Boudreau, Alexandre Gould, Philippe Dubé et Maxime Saulnier ont chacun trouvé la cible à deux reprises dans la victoire de 14 à 1, des Matadors sur les Purple Knights. Louis-Joseph Vachon, Logan VandeMeerakker, Simon Henman et Alex LeBlanc ont complété le pointage. Cameron Hammill a fait face à 68 lancers dans la défaite et Samuel Bourgeois a reçu 17 rondelles, accordant un but à Cameron Green. Mathieu-Martin menait 5 à 0, après 20 minutes et 13 à 1, suivant 40.

Le joueur de la semaine Subway était le gardien Maclean Murphy, des Highlanders.

Filles

   Les Vedettes de Mathieu-Martin, grâce à la performance de la gardienne Danika Gautreau, ont blanchi les Highlanders de Bernice McNaughton, 5 à 0. Les compteuses ont été Nadia LeBlanc, Melissa Laplante, Zoé Gagnon, Adèle Belliveau et Ariane Pineau.

Les Patriotes de Louis-J.-Robichaud et les Titans de Tantramar ont fait match nul, 2 à 2. Daniel Halloran et Mylène Bourque ont trouvé la cible pour les Patriotes.

Les Cavalières de Clément-Cormier ont eu le meilleur des Highlanders de McNaughton, 8 à 2. Parise Boucher et Alyssa Melanson ont chacune contribué deux buts et Emilie Goguen, Genevière Robere, Julie Jaillet et Melissa Pellerin, un. La rencontre entre les Olympiennes et les Titans a été remise à plus tard. Les Royals ont blanchi les Titans, 3 à 0.

Les Olympiennes ont été blanchies 3 à 0, par les Cavalières. Parise Boucher a mené l’attaque avec deux buts et Emilie Goguen, un. Le blanchissage a été l’œuvre de Danie Melanson.

Les Vedettes ont eu des doublés de Nadia LeBlanc et Janelle Bastarache en route vers une victoire de 5 à 1, sur les Royals. Jasmine Allain a complété le pointage.

Les Royals de Riverview Royals ont blanchi les Olympiennes 1 à 0.

Basketball

   Les Olympiennes de L’Odyssée ont disposé de Petitcodiac, 50 à 40, au basketball féminin junior. Emily Holt a mené la charge avec 27 points suivi de Lynn Léger, 17 et Maxine Perry, 4.

Les Olympiennes ont connu un bon match malgré une défaite de 50 à 47, face aux Royals de Riverview. Emily Holt a produit 29 points et Lynn Léger, 7.

Verlandy Joseph a enfilé 22 points dans la défaite de 68 à 56, des Olympiens face aux Purple Knights. Simon Cormier a réussi 15 points et Luke Holt, 12.

Au basketball féminin, Amy Head a mené les Vedettes de Mathieu-Martin à une victoire de 36 à 30, sur les Hawks de Bonar Law.

Course 5 km «Courir pour nourrir» à Grande-Digue

GRANDE-DIGUE (N.A.L.) – Le Club de course de l’école de Grande-Digue va franchir une nouvelle étape avec l’ajout d’un volet communautaire suivant un partenariat avec le nouveau directeur de la course du 15 km de Grande-Digue, Kris Dupuis.

Des sessions d’apprendre à courir seront offertes aux élèves et aux gens de la communauté intéressés par la course à pieds. De plus, la course de 5 km, offerte dans le cadre de la Course annuelle de 15 km de Grande-Digue, va prendre une tournure communautaire/scolaire comme collecte de fonds.

«Notre objectif est de bien préparer les gens à une nouvelle initiative communautaire, la Course du 5 km «Courir pour nourrir», a indiqué l’enseignant en éducation physique à l’école et instigateur de plusieurs projets innovateurs à son école, Rhéal Hébert. Nous voulons ramasser de l’argent pour une bonne cause, soit aider à défrayer les coûts des dîners pour les jeunes provenant de familles défavorisées. Cette course, par conséquent, portera le nom «Courir pour nourrir».

Le Club de course de l’école de Grande-Digue invite ainsi les gens de la communauté à participer à des sessions d’entrainement «Apprendre à courir», en soirée, au gymnase de l’école, à partir de la semaine du 25 janvier. Kris Dupuis, le nouveau directeur de la course du 15 km de Grande-Digue, se joint au groupe pour ajouter de nouveaux membres au club. Les élèves s’entraineront à l’heure du midi, deux fois par semaine, avec l’enseignant d’éducation physique, Rhéal Hébert. Kris Dupuis est l’entraineur-chef du groupe du soir pour les entrainements offerts de 18h15 à 18h45, trois fois par semaine, les lundis, mardis et jeudis, au gymnase de l’école. Les portes ouvriront à 18h. Des conseils de la semaine seront offerts les lundis, 10 minutes avant le début de la session.

Le coût de l’inscription est 30 $ et comprend les sessions d’entrainement, l’inscription à la course de 5 km du samedi 23 avril et un repas spaghetti.

Depuis déjà deux ans, les élèves de l’école Grande-Digue, accompagnés d’enseignants, s’entrainent trois midis par semaine, pendant plusieurs mois, dans le but de se mettre en forme pour participer à une course de taille. En 2014, le groupe a relevé le défi en participant à une course relais de 90 km Iron Will. En 2015, le club franchi la ligne d’arrivée de la course relais de 50km Passeport au parasport.

Les Flames de Kent Sud Pee Wee C remportent leur catégorie au 15e tournoi annuel Ivan Matchett de Miramichi

 Dans la photo d'équipe, les joueurs à l'avant : Xavier Léger, Joshua Richard, Denis Dallaire et Sébastien Allain. Deuxième rangée : Samuel Léger, Réjean Breau, Éric LeBlanc et Yannick Savoie. Troisième rangée: Nicolas Dupuis, Jean-Daniel LeBlanc, Germain Richard et Miguel Poirier. (Photo : Gracieuseté)

Dans la photo d’équipe, les joueurs à l’avant : Xavier Léger, Joshua Richard, Denis Dallaire et Sébastien Allain. Deuxième rangée : Samuel Léger, Réjean Breau, Éric LeBlanc et Yannick Savoie. Troisième rangée: Nicolas Dupuis, Jean-Daniel LeBlanc, Germain Richard et Miguel Poirier. (Photo : Gracieuseté)

KENT-SUD - Du 27 au 29 décembre 2015, les Flames de Kent Sud participaient au 15e tournoi annuel Ivan Matchett de Miramichi. L’équipe a remporté les grands honneurs lors de la finale de la division Pee Wee C contre les Canadiens de Miramichi par la marque finale de 6-1 au Civic Centre de Miramichi.

Il s’agissait du premier tournoi des Flames de la saison 2015-2016. Selon l’entraineur-chef, Marc Léger, l’équipe a profité d’un tournoi sur la route lors des vacances de Noël pour mettre l’emphase sur l’esprit d’équipe.   L’entraineur-adjoint, Kris Dupuis n’avait que des éloges positifs pour la troupe, soulignant que les Flames ont affiché une excellente défensive en al-louant seulement neuf buts à l’adversaire en cinq parties. De plus, les Flames ont démontré beaucoup de discipline et de franc jeu contre quelques équipes plutôt robustes lors du tournoi des fêtes. En fait, les Flames connaissent un excellent début de saison et le « team concept » que le personnel d’entraineurs des Flames favorise commence à porter fruit. Les jeunes hockeyeurs ont vraiment embarqué dans le thème de la saison, où chacun des joueurs travaille pour l’équipe.

 

Emily Holt et Lynn Léger contribuent aux succès des Olympiennes

Emily Holt et Lynn Léger (Photo : Normand A. Léger)

Emily Holt et Lynn Léger (Photo : Normand A. Léger)

MONCTON (N.A.L.) – Les Olympiennes de L’Odyssée ont un nouvel entraineur et leur saison dans le circuit junior (9e et 10e année) de basketball féminin est couronnée de succès grâce à l’effort de toutes les membres de l’équipe.

Stephen Holt, de Riverview, est l’entraineur de cette formation ainsi que celle des gars de la même école. Sa fille Emily et son fils Luke sont des éléments clés de ces deux équipes. Emily Holt et Lynn Léger, deux élèves de 10e année, sont en sorte les meneuses de cette formation qui connaît bien du succès cette saison.

Les statistiques des matches des Olympiennes ont toujours Emily, 14 ans, en tête des pointeuses, celle qui évolue dans ce sport depuis 10 ans. «Je joue au basketball depuis que je suis petite, c’est une passion pour moi, a dit la jeune athlète. Je pratique beaucoup et c’est un sport qui enseigne de bonnes valeurs de la vie. C’est un bon sport de précision et qui exige de l’exercice. Ce n’est pas la chance qui détermine le pointage final.»

Emily est meneuse de jeu sur le court, celle qui monte le ballon et qui cherche à passer à ses coéquipières. «Je marque beaucoup, mais cela a demandé beaucoup de pratique, a-t-elle ajouté. Je donne le crédit à mon entraineur qui me montre de bonnes techniques de lancer. Je pratique tout le temps. Mon entraineur est mon père (Stephen Holt), j’aime jouer pour lui, il est un bon entraineur. Il me dit la vérité même si je suis sa fille. Ma force avec l’équipe sont mes lancers.» Emily mesure 5pieds 8pouces.

Lynn Léger, de Moncton, apprécie les sports d’équipe. «C’est un sport compétitif très intéressant, a-t-elle souligné. J’aime jouer les sports, je suis compétitive. J’ai essayé le ultimate frisbee et le mini-handball, entre autres.»

Léger aime courir et débattre son adversaire pour la possession du ballon. «J’évolue comme ailier, je dois trouver un espace ouvert pour lancer la balle. Je cherche constamment des ouvertures sur le court. Je me bats pour bien me positionner. J’aimerais bien continuer à jouer, c’est ma troisième année et j’ai encore deux ans. On joue bien dans la ligue junior cette saison, bien mieux que l’an dernier. On pratique plus souvent et on est plus concentré avec un bon esprit d’équipe.»

Lynn mesure 5pieds 7pouces.

Nouvelles ceintures noires chez ACKK

blackbelts

MONCTON - L’année 2016 a bien commencé pour quatre étudiants des écoles d’Atlantic Kyokushin-kan Karate, lorsqu’ils ont officiellement reçu leur certificat et ceinture noire du Japon.

On a fait la présentation lors d’une classe spéciale au Centre Jason Arsenault, à l’école St-Henri à Moncton, jeudi dernier. Shihan Ray Cormier, chef de branche de ACKK, et qui présidait au passage de ceinture, qui eu lieu en novembre dernier, expliqua aux personnes présentes, le travail que chacun et chacune avait du réaliser pour accomplir ce défi personnel. Il se dit très fier de ces karatekas et espère qu’ils vont tous continuer à vivre leur karate tous les jours, pour les années à venir, et aider les autres étudiants à se rendre aussi au prochain niveau. Lisa Lewis, de Winnipeg, qui est venue à Moncton pour le passage en novembre, a aussi reçu sa ceinture et son certificat.

Les plus grands fabricants de motos au Salon de la motocyclette et du VTT de Moncton 2016

Les grands fabricants de l’industrie ont confirmé leur participation au Salon de la motocyclette et du VTT de Moncton, la seule escale dans les provinces de l’Atlantique du circuit national des sept salons de la motocyclette. Cet évènement annuel qui se déroulera du 12 au 14 février 2016 au Colisée de Moncton présente les dernières nouveautés en matière de motocyclettes routières, véhicules de piste et sentier, vêtements, accessoires et destinations touristiques – le tout sous un même toit.

Le salon fournira aux fervents, un premier regard sur les nouveautés de 2016 – motocyclettes, scooteurs et véhicules côte à côte des plus grands noms de l’industrie.

Cette année, les dames qui assisteront à la Soirée des femmes le vendredi 12 février, bénéficiant de l’admission à moitié prix après 17 heures, auront la chance de participer au tirage d’une motocyclette Kawasaki Ninja 300 flambant neuve. Les dames pourront remplir un bulletin de participation au tirage et devront être présentes au salon le vendredi soir quand le tirage aura lieu. La suspension équilibrée et le maniement agile du Ninja 300 fournissent un roulement ultra doux, irrésistible pour les adeptes de sentiers expérimentés et pour les novices cherchant à affiner leurs compétences de conduite.

«Nous avons quelque chose pour tous ceux et celles qui s’intéressent au sport, en plus d’un tirage surexcitant d’une motocyclette Kawasaki 2016 cette année», souligne le directeur du salon, Neil Fardy. Il décrit le salon comme étant «l’un des weekends les plus anticipés au calendrier de la communauté motocycliste des provinces de l’Atlantique. Nous sommes le seul salon des provinces de l’Atlantique à présenter des étalages corporatifs officiels de plusieurs grands fabricants du monde entier, tout en exposant leurs plus récents modèles.»

Parmi les autres attraits spéciaux du salon, notons l’Académie de pilotage Yamaha où les enfants de 6 à 12 ans auront l’occasion gratuite d’apprendre à conduire sur les motocyclettes hors route Yamaha les plus récentes. L’expert en conduite de Yamaha, Clinton Smout, a annoncé qu’il sera de retour au salon de Moncton, à la demande générale.