Jeux du Canada

L'équipe de ringuette du Nouveau-Brunswick a remporté la médaille de bronze aux Jeux du Canada, à Prince George, en Colombie-Britannique, la semaine dernière.Les membres de l'équipe : Nathalie Poirier, Renée Richard, Isabelle Cormier, Brigitte Savoie, Zoé Gagnon, Kim Melanson, Sabrina Cormier, Amélie Gould, Katia Arsenault, Miguelle Proulx, Dominik LeBlanc, Catherine Lang, Shanie Cormier, Lauren Scott, Jade MacDonald, Claudia Culinan, Britney et Jenny Snowden.

L’équipe de ringuette du Nouveau-Brunswick a remporté la médaille de bronze aux Jeux du Canada, à Prince George, en Colombie-Britannique, la semaine dernière.Les membres de l’équipe : Nathalie Poirier, Renée Richard, Isabelle Cormier, Brigitte Savoie, Zoé Gagnon, Kim Melanson, Sabrina Cormier, Amélie Gould, Katia Arsenault, Miguelle Proulx, Dominik LeBlanc, Catherine Lang, Shanie Cormier, Lauren Scott, Jade MacDonald, Claudia Culinan, Britney et Jenny Snowden.

Kim Melanson et Shanie Cormier ont apprécié leur expérience

PRINCE GEORGE (N.A.L.) - Kim Melanson de Shédiac a beaucoup apprécié l’expérience des Jeux à Prince George.

«Ma participation aux jeux a été inoubliable, a dit Kim Melanson arborant sa médaille de bronze. Le service était super et les bénévoles très accueillants. Le monde était gentil et j’ai eu la chance de rencontrer des athlètes des autres provinces. C’était bien de jouer ici avec nos partisans, c’était un peu irréel. Le fait de gagner une médaille est un très bon feeling, a-t-elle ajouté. Je ne peux l’expliquer. On a travaillé fort, on a voyagé et la préparation avant les jeux a beaucoup aidé. On a travaillé sur notre focus mental. Nos parties à l’extérieur ont été un facteur de notre réussite. Toutes les membres de l’équipe étaient proches.»

Shanie Cormier de Shédiac était aussi encouragée de la victoire. «Je suis excitée, c’est tout un accomplissement, a-t-elle dit. On a travaillé fort, on n’a jamais abandonné. On y a cru, c’est un incroyable de feeling, on est très heureuses. Cela termine bien notre expérience aux Jeux du Canada.»

L’entraineur Gilles Proulx, de Dieppe, a indiqué «qu’on aurait aimé l’or, on a eu une défaite crève-cœur en demi-finale, mais on n’a jamais abandonné. On est heureux de cette médaille. Les filles ont travaillé fort et ont tout donné. Je leur ai demandée de bien jouer les dernières secondes suivant l’arrêt de jeux dans la dernière minute de jeu. On a eu un peu peur avec le Québec qui a marqué deux buts à la fin, mais on était confiants. Cela fait du bien de l’emporter. On a beaucoup voyagé avant les jeux pour prendre de l’expérience et cela a porté fruit.»

 

Des gymnastes du Club Extenso représenterons le NB au championnat de l’est canadien

elodieÉlodie Doucet

DIEPPE – Le samedi 21 février, le club Extenso du Grand Moncton était l’hôte d’une compétition en gymnastique rythmique que certains diront être la plus importante de la province.  Le championnat pré-sélection est une nouvelle compétition qui a été mise en place dans le but de qualifier les gymnastes pour faire l’équipe NB pour les championnats de l’est canadien qui se tiendront à Markham, en Ontario.

Élodie Doucet (Niveau 3B), Marie-Christine Gendron et Isabelle Michaud (Niveau 4B), Sara Morin (Niveau 6B), ainsi que Camille Lavoie et Juliève Mazerolle (niveau novice national) du club Extenso sont parmi celles qualifiées pour représenter le Nouveau-Brunswick.

La présidente du club Extenso, Christine Lavoie, est ravie de la performance d’Extenso : «Nous sommes honorés de participer au championnat de l’est canadien cette année encore.  Nos filles s’entraînent avec persévérance et jusqu’à 15 heures par semaine; elles bénéficient également d’entraîneurs de très haute qualité.  Il est très valorisant pour nos gymnastes d’avoir été sélectionnés pour faire partie de l’équipe NB.»

La gymnastique rythmique est un sport olympique unique qui comprend des acrobaties, de la flexibilité et de la danse tout en manipulant des engins tel le ruban, la corde, le cerceau, le ballon et les massues.  Le club Extenso est un organisme à but non lucratif qui offre des cours pour les niveaux récréatifs, pré-compétitif et compétitif.

Les informations concernant les inscriptions se trouvent sur leur page web : http://club extenso.wix.com/extenso.

C’est le temps du Loppet de ski de fond Boules de neige!

KOUCHIBOUGUAC - Le parc national Kouchibouguac accueille la 31e édition annuelle du Loppet Boules de neige, le dimanche 1er mars prochain.

   Cette année marque le début de la quatrième décennie du Loppet de ski de fond Boules de neige dans le parc national Kouchibouguac. Même si la neige s’est fait attendre, le Club de ski de fond Boules de neige et ses bénévoles sont prêts à accueillir les fondeurs novices et experts de tout âge.

   Le loppet prévoit des courses de 3 km, de 10 km, de 30 km et de 50 km. Les skieurs débutants et chevronnés pourront donc trouver une activité à la mesure de leurs capacités. Il s’agit d’un événement très attendu par les skieurs de tout âge, y compris les familles. Les participants peuvent passer prendre leur dossard au Centre d’accueil le matin du loppet. Les courses de 30 km et de 50 km débutent à Pijeboogwek à 10h, et celles de 3 km et de 10 km, à 11h. Les participants peuvent s’inscrire sur le site www.zone4.ca (en anglais seulement). Les droits d’inscription comprennent un repas qui sera servi au restaurant Kouchibouguac Resort après la course.

   Établi à Saint-Louis-de-Kent, le Club de ski de fond Boules de neige en est à sa 40e année d’existence. L’objectif, en 1975, consistait à promouvoir le ski de fond et un mode de vie sain dans la collectivité. Ce sport était très peu pratiqué à l’époque, mais l’organisation a travaillé d’arrache-pied pour changer les choses – les membres du club ont transmis leur passion à leur entourage. Au fil des ans, des milliers de personnes ont participé au Loppet de ski de fond Boules de neige.

   Nombreux sont ceux qui ont pris la résolution d’être plus actifs en 2015. Le ski de fond, la raquette et la marche sont des activités idéales pour se mettre en forme. À quelques semaines du loppet, il est encore temps de s’exercer ou de profiter d’une sortie tranquille sur les pistes damées du parc national Kouchibouguac. Ceux et celles qui n’ont pas leur propre équipement ou qui souhaitent initier un parent, un ami ou un collègue à cette activité amusante peuvent se prévaloir du service de location d’équipement offert dans le parc. Communiquez avec le parc national Kouchibouguac pour en connaître les heures d’ouverture.

   Pour obtenir des renseignements à jour sur l’état des pistes, visitez le site www.parcs canada.gc.ca/kouchibouguac, appelez-nous au 506-876-2443 ou écrivez-nous à kouch.info@pc.gc.ca (en semaine).

 

Invasion à Oromocto!

gagneoro

Deux équipes de peewee de l’Association de hockey mineur de Shédiac/Cap-Pelé se sont rendus à Oromocto la fin de semaine du 20 au 22 février pour jouer au tournoi «Tom Hasson Memorial». Ces deux équipes ont dominés leur division respective en marquant un total de 43 buts combinés et en allouant seulement 11; ils ont tous les deux inscrit une fiche de 4-0 pour ensuite se rencontrer en finale.  Bravo aux deux équipes! L’équipe à Guy Gaudet (blanc) : Sophie Cormier, Anastacia Bradstreet, Josh Blinn, Daniel Léger-Murphy, Jenna Landry, Dylan Thibodeau, Patrick Haché, Eric Dupuis, Jerome Grant, Luca LeBlanc, Nicholas Duplessis, Mathieu Boudreau et Brandon Fougère; ainsi que l’équipe à Daniel Bourque (rouge) : Brandon Duguay, Noah Boyd, Benoit Duguay, Christian Jeffrey, Jacob Surette, Jonathan McGrath, Max Arsenault, Alexis Boudreau, Colin Bourque, Kelo Igbelina, Justin Martin, Okezie Igbelina, Dominik Dupuis et Pierre LeBlanc.


Les Prédateurs Hôtel Shédiac terminent au 3e rang

CAP-PELÉ (N.A.L.) – Les Prédateurs Hôtel Shédiac ont terminé la saison régulière en troisième position et affronteront les Koyotes de Kent, en séries demi-finale, au hockey junior B, du Nouveau-Brunswick.

Samedi soir, les Prédateurs ont défait les Koyotes, 6 à 3, lors d’une joute à Cocagne. Jordan Fugere a mené l’offensive avec deux buts alors que Nicholas Brun, Dominick Cormier, Sébastien Landry et Luc Collette ont chacun trouvé le fond du filet à une reprise. Jérémie Ouellette, Mathieu Bastarache et Danis Gallant ont assuré la riposte des Koyotes, qui ont terminé la saison au deuxième rang. Maxime Michaud a repoussé 25 de 28 lancers pour la victoire et Marc-Antoine LeBrasseur, 26 de 30 avec deux buts dans un filet ouvert. Les dates des parties n’avaient pas encore été décidées au moment de publier le journal.

Les Prédateurs Hôtel Shédiac ont trouvé le fond du filet à quatre reprises lors de la période médiane dans leur blanchissage de 7 à 0 face aux Panthers de Western Valley, vendredi. Jordan Fugere, Alex Cormier, Marius Caissie, Thommy Savoie, Jérémie Boudreau, Kevin McGraw et Luc Collette ont trouvé la cible. Maxime Michaud a inscit le blanchissage avec 25 lancers.

Les Prédateurs ont défait le Moose de Grand-Lac, 10 à 1, mercredi. Ils ont marqué sept buts en troisième période. Le défenseur Dominik Cormier a mené l’attaque avec deux buts et trois passes. Luc Collette a réussi deux buts et les autres ont été l’œuvre de Jordan Fugere, Alex Cormier, Sylvain Richard, Alexi Guitard, Marcel Newcomb et Thommy Savoie. Marius Caissie a récolté quatre pas-ses et Jamie Sherrard, deux. Maxime Michaud a inscrit la victoire à son dossier avec 25 lancers contre 32 pour son opposant.

Gain des Vito’s

   Les Vito’s de Moncton ont défait le Moose de Grand-Lac, 6 à 2, jeudi soir. Rémi Bois a marqué deux buts et a ajouté deux passes pour les Vito’s. Alexandre LeBlanc, Eric Allen, Philippe-Alexis Vachon et Jean-Samuel Lagacé ont complété le pointage. Moncton a marqué à trois reprises lors du dernier vingt. Jérémy Gallant a reçu 34 lancers dans la victoire.

Kent l’emporte

   Les Koyotes de Kent ont eu le meilleur des Caps junior de Fredericton, 5 à 3. Jérémie Ouellette a réussi le tour du chapeau dans la victoire. Jeremy Dupuis et Danis Gallant ont complété le pointage. Sylvain Boudreau a reçu 32 rondelles pour la victoire devant le filet.

 

Les athlètes du Sud-Est se distinguent en athlétisme

Joshua Bastarache de Dieppe au tir à la carabine lundi aux Jeux du Canada, à Prince George. Il a fini en 9e position par équipe. (Photo Normand A. Léger)

Joshua Bastarache de Dieppe au tir à la carabine lundi aux Jeux du Canada, à Prince George. Il a fini en 9e position par équipe. (Photo Normand A. Léger)

SHÉDIAC - Les athlètes du Sud-Est ont terminé au deuxième rang du classement final des Championnats d’athlétisme intérieur du Nouveau-Brunswick, qui ont eu lieu samedi, à Oromocto.

L’équipe d’athlétisme Sud-Est a terminé avec 448,50 points, 10 points derrière le club de Saint-Jean. Individuellement, Sophie Black, de Dieppe, a pris le premier rang du 60 m haies. Joëlle Léger était plus rapide au 200 m et deuxième au 60 m. Alexa-Maude Mallais a remporté le 60 m des femmes. Chez les gars, Olivier Charron de Moncton a fini premier au saut en longueur et Alexandre Coholan, l’or du 600 m. Plusieurs athlètes ont établi des marques personnelles.

Résultats des athlètes du Sud-est

Filles

Sophie Black (14 et 15 ans, ASEA) 1re 60m h; 3e saut en longueur; 3e 800 m;

Erika Desprès (10 et 11 ans, ASEA) 1re tetrathlon avec 636pts;

Joëlle Léger (14 et 15 ans, ASEA) 2e 60 m; 1re 200 m;

Véronique Omalosanga (16 et 17 ans, ASEA) 1re 60 m; 1re 200 m;

Sharon Ngongo (16 et 17 ans, ASEA) 5e 60 m; 4e 200 m;

Miriook St-Arnauld-Hivon (18 et 19 ans, UdeM) 2e 60 m;

Alexa-Maude Mallais (20 à 34 ans, ASEA) 1re 60 m;

Lisa Richard (16 et 17 ans, ASEA) 3e 200 m; 3e 400 m;

Olivia Malone (16 et 17 ans, ASEA) 1re 400 m;

Relais 4X200 m ASEA 2e;

Monika LeBlanc (18 et 19 ans, UdeM) 1re saut en longueur;

1re saut des 20 à 34 ans;

Naomie Maltais (20 à 34 ans, UdeM) 2e poids; 2e marteau.

Garçons

Sébastien LeBlanc (16 et 17 ans, ASEA) 2e 60 m h; 3e 200 m; 4e 400 m;

Olivier Charron (16 et 17 ans, ASEA) disqualifié 60 m; 1er saut en longueur;

Vincent Bouchard (18 et 19 ans, UdeM) 3e 60 m; 3e saut en longueur

Alexandre Williston (20 à 34 ans, ASEA) 2e 60 m; 2e 200 m;

Sergio Guercin (20 à 34 ans, UdeM) 6e 60 m;

Christian Richard (20 à 34 ans, UdeM) 8e 60 m; 5e saut en longueur;

Julien Léger (20 à 34 ans, UdeM) 9e 60 m; 3e saut en longueur;

Patrick Frenette (20 ans +, UdeM) 5e 300 m;

Jonathan Cormier (20 ans +, UdeM) 4e 300 m;

Alexandre Coholan (12 +, UdeM) 1er 600 m;

Raphaël Choquette (12+, UdeM) 3e 600 m;

Jean-Luc Bastarache (19 à 34 ans, UdeM) 6e 60 mh; 5e saut en longueur; 5e poids;

Relais 4X200 m – UdeM 2e;

Relais 4X400 m – UdeM A 1re, UdeM B 2e; ASEA 3e;

Frédéric Savoie (16 et 17 ans, Cha) 1er saut en hauteur;

Alain Doucet (18 et 19 ans, UdeM) 4e saut en longueur; 4e poids;

Pierre Landry (20 à 34 ans, ASEA) 1er saut en longueur; 5e poids;

Karl Bijou (20 à 34 ans, UdeM) 11e saut en longueur;

Aaron LeBlanc (20 à 34 ans, UdeM) 2e poids; 3e marteau.

 

La détermination de Samuel Bastille lui fera vivre son rêve

sambast

DIEPPE (N.A.L.) - Les Jeux du Canada sont une expérience inoubliable et pour grand nombre de jeunes, c’est leurs Jeux olympiques. Plusieurs athlètes du Sud-est seront à Prince George, en Colombie-Britannique, au cours des deux prochaines semaines, avec l’Équipe Nouveau-Brunswick. Samuel Bastille, 16 ans, de Dieppe, est un de ces jeunes dont le rêve de participer aux Jeux du Canada est devenu réalité, à l’automne. Cependant, un incident est venu placer une ombre noire sur ce rêve, il brise son os de jambe, le péroné, à deux endroits, à la mi-décembre lors d’une partie de hockey. «J’ai traversé une période difficile, a dit le jeune attaquant de 5pieds 10pouces, 170 livres. Je voulais embarquer sur la glace, mais je ne pouvais pas avec la jambe dans le plâtre. Je savais cependant qu’en travaillant dur, j’avais la chance de récupérer juste avant de partir.» Bastille est un des membres de Flyers de Moncton midget majeur AAA. Il a participé à des sessions de sélection au cours des dernières années afin d’être choisi au sein d’Équipe Nouveau-Brunswick. «Je voulais aller aux Jeux du Canada, a-t-il avancé. C’était difficile au début et j’ai dû dévouer bien des efforts pour me remettre en forme. J’avais un espace de neuf semaines et j’ai réussi, non sans effort. J’ai fait beaucoup de bicyclette stationnaire et je me suis entrainé fort et je suis prêt. Il m’a fallu beaucoup de persévérance. Les Jeux du Canada sont une expérience exceptionnelle, cela vaut la peine d’y aller et c’est beau à voir. Ce sera ma première expérience avec les gros-ses foules, le jeu fort et une belle atmosphère. C’est une expérience que je n’oublierai jamais. C’est bon pour mon hockey.» Le vélo stationnaire est devenu une extension des jambes de Bastille qui pouvait être aperçu lors des parties des Flyers et lors des entraînements en train de pédaler rapidement et pour de longues périodes de temps. Il n’a rien ménagé, il était déterminé. Il a pu faire un peu de poids et haltères également pour le haut du corps. «Je ne pouvais rien faire pour les jambes en raison du plâtre, sauf faire de la bicyclette. J’ai commencé à patiner la semaine dernière et tout va bien. Le plus difficile, mentalement, a été les deux semaines suivant l’accident et les deux dernières semaines, alors que je voulais embarquer sur la glace. L’attente a été interminable.»

Bastille est un élève de 10e année à l’école Mathieu-Martin. Il se dit excité et honoré de représenter sa province. Il y dévoue ses énergies depuis trois ans. Il a tellement travaillé fort que ce n’était pas un os cassé qui allait lui faire lâcher son rêve.

Gagnants de la Poker run du 7 février

raquettepoker

HAUTE-ABOUJAGANE – La Poker run de raquettes du 7 février au Club chasse et pêche de Haute-Aboujagane a connu un grand succès. Voici les ga-gnants : 1er prix – 200$ Guy Léger; 2ième prix – une paire de raquettes et 50$  Félix Quinn; 3ième prix- 75$ Lisa Gaudet; 4ième prix-  une casquette et un t-shirt Guy Drisdelle.  Le 50/50 au montant de 362$ a été gagné par Omer Cormier

La prochaine Poker run aura lieu le 21 février de 13h à 20h avec de la musique, du bon fricot et du sucre à la crème.

La direction du Club chasse et pêche de Haute-Aboujagane aimerait remercier tous les bénévoles pour cette belle journée. L’activité a été un grand succès.

À l’occasion de la Saint-Valentin, Hubert Gallant et invités et une invitée spéciale: FLO DURELLE seront au Club de 14h30 à 18h30, ce samedi 14 février et l’entrée est gratuite.

 

La nage attire Sarah Anderson et Véronique Caissie

Sarah Anderson et Véronique Caissie.

Sarah Anderson et Véronique Caissie.

SHEDIAC BRIDGE (N.A.L.) - La natation est un sport qui attire bien des jeunes et qui exige beaucoup de pratiques afin d’atteindre les sommets nécessaires pour se dévouer à la compétition.

Il n’est pas facile de nager de longues distances dans l’eau, mais plusieurs jeunes sont déterminés à y dévouer le temps nécessaire pour s’affirmer. Sarah Anderson, de Shédiac Bridge et Véronique Caissie, de Dieppe, sont deux adeptes de ce sport et membres du Club de natation bleu et or.

Sarah Anderson est en 8e année à l’école de Grande-Digue. «Ma force est la nage sur le dos, a dit la jeune de 13 ans. C’est un plaisir pour moi de me retrouver dans l’eau. J’aime la compétition, faire des choses et m’améliorer. J’ai toujours aimé l’eau, même lors d’un voyage à Disney, je voulais demeurer à l’hôtel pour aller à la piscine.»

«Mon objectif est de me rendre au national d’hiver et d’été, a-t-elle poursuivie. J’ai réussi les exigences. J’aime nager contre les autres, les rivalités et je cherche toujours à m’améliorer. La natation est un sport individuel, on cherche à améliorer notre propre temps et à se rendre en finale. Dans l’eau, je suis dans ma bulle, je n’entends pas grand chose. Je ne regarde pas trop les autres nageurs.»

Véronique Caissie, 15 ans, est une élève de 10e année à l’école Mathieu-Martin. Elle nage depuis six ans. «J’aime atteindre mon potentiel, la natation est exigeante et demande de la discipline, a-t-elle avancé. Je pratique cinq fois par semaine dans l’eau en plus de l’entrainement en gymnase. Je dévoue au moins 12 heures de nage et quatre heures au gymnase par semaine. Je cherche à renforcer mes muscles des genoux et des épaules. Ils sont importants pour la nage.»

La nage sur le dos est la préférée de Caissie. «C’est mon meilleur et la brasse est la pire, c’est moins naturel pour moi. J’aime me mesurer aux autres, les battre en compétition et m’améliorer moi-même. Il y a des records de club que je veux atteindre ainsi que des standards pour les grandes compétitions nationales. La natation est excitante, j’aime cela. Je veux me rendre le plus loin possible, me qualifier pour des finales au national et établir des records du NB.»

La natation et les études prennent tout le temps de ces jeunes, elles ne pratiquent pas d’autre sport.

 

Les Olympiennes s’appuient sur Claude Hachey et Arianne Hébert

Arianne Hébert et Claude Hachey

Arianne Hébert et Claude Hachey

MONCTON (N.A.L.) - La saison des Olympiennes de L’Odyssée est positive cette année avec un plus grand nombre de parties gagnées et le résultat encourage bien la capitaine Claude Hachey et la recrue, Arianne Hébert.

Claude Hachey est une élève de 12e année et résidente de Moncton. Elle dispute sa quatrième et dernière campagne avec la formation. «L’équipe va bien cette saison, on a élevé notre jeu d’un cran et on a plus de victoires que de défaites, comparé aux autres saisons, a dit l’ailier droit de 5pieds 4pouces. On joue de bonnes parties contre les Cavalières. Les différences cette année sont l’esprit d’équipe, la communication et on s’entend mieux. Les joueuses sont plus proches et on a une meilleure relation avec les entraineurs. On a un vrai feeling de famille.»

L’objectif des Olympiennes est de participer aux séries de fin de saison et de se rendre le plus loin possible. La saison est positive. «On apprend de nos erreurs pour connaître de bonnes séries, a-t-elle poursuivi. On a un bon esprit d’équipe. J’aime le hockey, c’est un bon sentiment d’avoir de la glace sous mes patins. Je joue depuis huit ou neuf ans. J’ai surtout aimé mes années à L’Odyssée, j’ai de bonnes mémoires.» Hachey est inscrite en nutrition à l’Université de Moncton, en septembre et pourrait tenter sa chance avec les Aigles Bleues.

Les Olympiennes voguent entre le troisième et quatrième rang du classement de la Conférence de l’Est, avec 12 victoires et six revers.

Une recrue qui laisse sa marque est la joueuse de défense, Arianne Hébert, une élève de 9e année. À 5pieds 2pouces, elle évolue aussi à la ringuette. «Je joue à l’avant à la ringuette et à la défense au hockey, a dit celle qui a 14 ans. Je joue les deux sports en même temps. C’est ma troisième saison au hockey et ma première année avec les Olympiennes. J’ai joué deux ans avec les Panthers de Moncton.»

Hébert joue également à la balle-molle, mais elle préfère la ringuette, le sport qu’elle pratique depuis plusieurs années. «J’aime tous les sports et cela me passionne. La ringuette est plus vite, mais le hockey est plus robuste. J’ai un sens du jeu et j’aimerais jouer quatre ans avec les Olympiennes, si possible. Ma force est que je suis une bonne patineuse avec de la rapidité. L’adaptation au hockey a été plus difficile au départ, mais je suis habituée, maintenant.»