Première fin de semaine achalandée au terrain de golf de la Vallée de Memramcook

Dans la photo, on voit André Bourque, nouveau gérant du terrain de golf de la Vallée de Memramcook. (Photo : Gracieuseté)

Dans la photo, on voit André Bourque, nouveau gérant du terrain de golf de la Vallée de Memramcook. (Photo : Gracieuseté)

Avec le beau temps de la fin de semaine dernière, le terrain de golf de la Vallée de Memramcook qui a lancé ses opérations le 30 avril connaît un excellent début de saison.

Rappelons que la municipalité a pris en main cette année la gestion du terrain qui était alors assurée par le gouvernement du Nouveau-Brunswick.

«On a surpassé les objectifs que l’on s’était fixés en terme d’abonnements et de fréquentation en début de saison», explique le nouveau gérant des installations, André Bourque. Depuis que le village a pris en main la gestion du terrain, les gens d’ici ont le sentiment que cet endroit leur appartient à nouveau.» Pour le gérant, il s’agit d’un facteur très important dans le succès du projet.

«Nous avons une saison à prouver que ce terrain est un diamant, souligne André Bourque. Nous souhaitons raviver la fierté d’être membre du club de golf de Memramcook. Nous voulons non seulement offrir aux gens un sport, mais aussi une expérience, un lieu de rencontre avec des amis qu’ils garderont longtemps.»

La municipalité a misé sur le dynamisme du jeune entrepreneur André Bourque qui s’est fait connaître pour avoir redonné vie à des commerces en difficulté. «Avec mon   énergie et mon équipe, je suis confiant que l’on pourra retrouver le succès des an-                                                       ciennes années alors que le terrain de golf de Memramcook était parmi les plus populaires. Je le fais pour relever le défi, mais aussi pour la communauté. Le village a aussi à cœur le succès de ce projet.»

Selon M. Bourque, l’hiver clément a été bénéfique pour les terrains. «Nos terrains sont en très bon état. Les commentaires reçus en fin de semaine sur la qualité des terrains étaient très positifs.»

L’ouverture officielle de la saison 2016 aura lieu le samedi 7 mai en présence du maire Donald O. LeBlanc, des conseillers et du directeur général du village.

Pendant la saison, le personnel formé de sept personnes prévoit l’organisation de tournois, notamment le tournoi Guy Dupuis, bien connu parmi les golfeurs, qui aura lieu le vendredi 15 juillet.

Inauguré an 1991, le parcours de 18 trous est situé à proximité de l’Institut de Memramcook. Il est possible d’obtenir plus de renseignements et de réserver des départs par l’entremise du site Web du village à l’adresse http://www.memramcook.com/fr/.

Les Patriotes junior ont remporté le tournoi régional

Les Vedettes (en jaune) marquent sur ce jeu face aux Royals dans leur premier match de rugby féminin de la Conférence de l’Est. Mathieu-Martin a perdu de justesse, 19 à 15.

Les Vedettes (en jaune) marquent sur ce jeu face aux Royals dans leur premier match de rugby féminin de la Conférence de l’Est. Mathieu-Martin a perdu de justesse, 19 à 15.

SHÉDIAC (N.A.L.) – L’équipe de volleyball féminin junior des Patriotes de Louis-J.-Robichaud a remporté les honneurs du tournoi régional, en fin de semaine.

Les Matadors de Mathieu-Martin ont terminé au deuxième rang au Tournoi régional junior Nord-est de volleyball masculin, tenu à l’école Mathieu-Martin, samedi. Les Rebelles de l’école secondaire Népisiguit ont remporté les honneurs. Les deux avaient une fiche identique de 4 et 1, mais les Matadors ont perdu une manche de plus. Les Highlanders de McNaughton ont fini troisième, le Pulamoo de Miramichi, quatrième, les Purple Knights, cinquième et les Olympiens de L’Odyssée, sixième.

Rugby 

   Les Vedettes de Mathieu-Martin ont bien joué et ont perdu 19 à 15, contre les Royals de Riverview, au rugby scolaire féminin. Les Royals ont marqué dans les 80 dernières secondes.

Les Olympiennes de L’Odyssée ont eu raison des Trojans de Trimble par la marque de 37 à 10. Chez les gars, les Olympiens ont fait leur entrée dans la ligue scolaire avec un revers de 32 à 0, face aux Royals de Ri-verview. C’était la première partie dans l’histoire de l’école dans la conférence de l’Est.

Volleyball senior masculin

   Les Matadors de Mathieu-Martin ont blanchi les Highlanders de McNaughton, 3 à 0 (25 à 20, 25 à 18, 28 à 26). Les Olympiens de L’Odyssée ont vaincu les Royals de Riverview, 3 à 0 (25 à 20, 25 à 13, 25 à 8). Les Matadors ont défait les Royals 3 à 1 (25 à 13, 25 à 23, 22 à 25, 25 à 8), lundi soir. Les Olympiens se sont inclinés 3 à 0 (23 à 25, 18 à 25, 11 à 25) contre les Purple Knights. Les Highlanders ont fini la saison au premier rang suivi des Matadors et des Olympiens. Moncton, Riverview et Trimble ont suivi.

Les Patriotes de Louis-J.-Robichaud ont défait J.M. Armstrong au volleyball masculin AA.

Volleyball senior filles

   Les Vedettes de Mathieu-Martin ont gagné 3 à 1 (25 à 23, 25 à 19, 18 à 25, 25 à 22) face aux Royals de Riverview au volleyball senior féminin AAA, lundi soir. Les Corsaires de M-M.-F.-R. ont vaincu les Royals, 3 à 0 (25 à 22, 25 à 21, 25 à 23).

Les Patriotes de Louis-J.-Robichaud ont gagné le tournoi de l’école secondaire Moncton, en fin de semaine. L’équipe va accueillir les 13 et 14 mai le tournoi régional Nord-est de volleyball senior.

Le Mascaret est champion du Bleu et Or

Les membres de l’équipe Le Mascaret, de Moncton, ont remporté les honneurs et la médaille d’or du Tournoi de volleyball Bleu et Or, filles tiers 1, des écoles intermédiaires avec un gain de 2 à 1, contre Carrefour de l’Acadie, en finale dimanche. (Photo : Normand A. Léger)

Les membres de l’équipe Le Mascaret, de Moncton, ont remporté les honneurs et la médaille d’or du Tournoi de volleyball Bleu et Or, filles tiers 1, des écoles intermédiaires avec un gain de 2 à 1, contre Carrefour de l’Acadie, en finale dimanche. (Photo : Normand A. Léger)

Les équipes des écoles Le Mascaret, de Moncton, chez les filles et du Carrefour-Étu-diant, de Beresford, chez les gars, ont remporté les grands honneurs du Tournoi annuel de volleyball des écoles intermédiaires Bleu et Or, qui a rassemblé 70 équipes en fin de semaine au CEPS Louis-J.-Robichaud du campus de Moncton.

   Le Mascaret et le Carrefour de l’Acadie, de Dieppe, se sont livrés une belle lutte en finale pour l’or du tiers 1, chez les filles, Le Mascaret l’emportant 2 à 1 (27 à 25, 9 à 25, 15 à 12) en finale. Le Mascaret a éliminé L’Envolée, en demi-finale, alors que Carrefour a fait de même contre Place des Jeunes. Soleil-Levant, de Richibucto, a défait Carrefour de la Jeunesse, d’Edmundston, 2 à 0 (25 à 3, 25 à 17) en finale consolation, bleue. Mgr-François-Bourgeois, de Shédiac, a terminé 6e au classement suivant la ronde préliminaire, Abbey-Landry, 7e, Donat-Robichaud, 15e et Soleil Levant, 20e. Dans la catégorie tiers 2 des filles, Townsview, de Woodstock, a gagné 2 à 0 (25 à 19, 25 à 18) contre Superior Middle, de Bathurst, pour remporter l’or. Samuel-de-Champlain a été défait, en demi-finale, par Townsview alors que Thomas-Albert a perdu contre Superior.

L’équipe de l’école Père-Edgar-T.-LeBlanc, de Grand-Barachois, a été éliminée en 16e de finale. L’équipe Carrefour de l’Acadie 2 a raflé les honneurs de la finale consolation contre la formation Carrefour de l’Acadie 1. Grande-Digue 2 avait perdu contre La Mosaïque et Grande-Digue 1, face à Bliss Carmen, de Fredericton, en quart de finale.

Dans la division masculine, l’équipe du Carrefour de l’Acadie a perdu en finale face à celle du Carrefour-Étudiant, de Beresford, 2 à 0 (7 à 25, 12 à 25). Carrefour-Étudiant avait évincé Superior, de Bathurst, en demi-finale alors que Carrefour de l’Acadie a fait de même avec George Street, de Fredericton. Abbey-Landry a été éliminé par l’équipe cham-pionne en quart de finale. Dans la finale consolation, Townsview, de Woodstock, a battu les Îles, 2 à 1 (25 à 23, 22 à 25, 15 à 7) pour le titre. Marée-Montante de Richibouctou a perdu en demi-finale contre les Îles et Le Sommet a été éliminé par Townsview, en demi-finale.

 

15 km de Grande-Digue, samedi

coursegd

Matthew MacNeil et Colleen Wilson établissent

des records de parcours

GRANDE-DIGUE (N.A.L.) – Matthew MacNeil et Colleen Wilson ont établi des records de parcours et ont remporté les grands honneurs masculin et féminin de la 11e présentation du 15 km de Grande-Digue, qui a attiré plus de 175 participantes et participants, samedi, dans la localité du Sud-est de la province.

Matthew McNeil, de Saint-Jean, a établi une nouvelle marque chez les hommes avec un temps de 46m56 en cette première course extérieure de la saison. Il a égalé la marque provinciale signée par Réjean Chiasson, lors d’une course en 2012, en Floride, sur la même distance. Alex Cyr, de Wellington, Île-du-Prince-Édouard, a terminé deuxième avec 48m41 et Grant Handrigan, de Moncton, était troisième avec un chrono de 49m06. C’est le deuxième sacre pour la machine de course qu’est MacNeil en autant d’année et il avait établi une nouvelle marque l’an dernier.

Chez les femmes, Colleen Wilson, d’Ancaster, Ontario, a terminé première avec un temps record de 56m26. Madeleine Crowell, d’Halifax, était deuxième avec 59m24 alors qu’Heidi McLellan       Gautreau, d’Irishtown, a pris le troisième rang avec 59m48.

La course masculine de 5 km a été remportée par le jeune de 12 ans, Dante McGraw de Cassilis, près de Miramichi, avec un chrono de 20m52. Frank Gallant de Dieppe a fini deuxième et Ron Cormier, de Grande-Digue, troisième. Sophie Comeau de Saint-Charles, a été la plus rapide du côté féminin avec 24m59. Rita Godin de Bathurst a terminé deuxième et Vivianne Dupuis, de Grande-Digue, troisième.

«Cette course est excellente, a dit Matthew MacNeil, sui-vant sa victoire. Je ne savais si j’avais le conditionnement pour établir le record. J’ai décidé d’y aller suivant le 3e km. Je visais un temps sous les 47 minutes. J’avais établi le record l’an dernier avec un peu plus de 47 minutes. Je suis très heureux, c’est mon deuxième sacre de suite. Le prix en argent est bon et c’est une très bonne compétition. Je veux revenir. Cet été, je reprends mon entraînement pour l’athlétisme, en juin et ensuite je vais participer aux séries performance de Courses Nouvelle-Écosse. Je vais passer l’été dans cette province en faisant des cinq et dix km. La course de Grande-Digue est très excitante, le temps est rapide et on avait de bonnes conditions, aujourd’hui. Je suis demeuré avec le groupe de devant jusqu’au 3 km et c’est à ce moment que j’ai décidé de me pousser. Ma tactique était de progresser, suivant le 3e km et d’améliorer mon temps à chaque km.»

Alex Cyr a pris le deuxième rang. «Je me suis entrainé suivant les Championnats d’athlétisme de sport universitaire de l’Atlantique, a-t-il indiqué. J’ai décidé de m’essayer à cette course et tout s’est bien déroulé. Je vais participer à d’autres, dans les semaines à venir. Il y a de l’intensité à Grande-Digue. Je suis venu l’an dernier et je voulais répéter l’expérience. Les courses comme celle-ci sont rares aux Maritimes. J’habite à l’Île-du-Prince-Édouard et celle-ci est une grosse course. Les prix sont bons et elle est bien organisée avec de la compétition et une belle foule. Je vais poursuivre en athlétisme, en mai et juin et je reprendrai le cross-country, à l’automne.»

Selon Colleen Wilson, le parcours a été difficile sous une belle température. «J’ai très bien réussi les deux derniers kilomètre, a-t-elle indiqué. Je visais la victoire et je voulais aussi établir le record. Le climat était super. Le plus difficile était la grosse butte entre les 8e et 10e km. C’est ma première fois ici. C’est toute une course et j’ai aimé l’appui des gens. J’espère revenir. Cet été, je ferai le 10 km de Fredericton et je verrai par la suite. J’aime l’athlétisme et le cross-country aussi.»

Dante McGraw a gagné le 5 km. «Je me sens bien après avoir gagné, a indiqué le jeune de 12 ans. Je cours avec le Club Miramichi Runners et avec ma mère, sur la route. J’ai voulu venir ici pour que les gens me connaissent. Je veux continuer à courir parce que j’aime cela. J’ai débuté, il y a deux ans.»

L’ancien organisateur, Sylvio Bourque, était présent et c’est lui qui a pris le coup d’envoi, comme le veut la tradition. «Je suis heureux de voir la suite, a indiqué Bourque, qui a présidé l’organisation pour les dix premières années. Il fallait que la course continue et je suis heureux de voir que la relève est forte. Je veux terminer la course aujourd’hui.»

Le nouveau président du comité organisateur, Kris Dupuis, était ravi de cette 11e édition. «C’est la première édition avec notre comité et je suis très content, s’est-t-il exclamé. C’est une excellente journée. La température a collaboré. On a eu beaucoup d’inscription, ce matin. C’est excellent de voir beaucoup de monde dans le 5 km. On avait décidé de l’ajouter avec l’école de Grande-Digue et c’est un succès. J’ai eu l’expérience du 15 km, il y a quelques années et j’ai beaucoup apprécié. J’ai l’énergie pour continuer et je serai de retour si les gens me veulent.»

Un marcheur du 5 km était Alan Lagacé, de Pointe-Verte, qui a terminé le Marathon de Boston, le lundi 11 avril. «Je me suis inscrit à Grande-Digue avant de savoir que j’allais à Boston et je n’ai pas voulu rater cette course, a-t-il indiqué. Je vais marcher avec ma canne pour reposer mes deux jambes. J’ai plein d’ampoules, mais j’adore Grande-Digue. C’est une belle place et c’est très bien organisé. Je suis fier d’avoir réussi le marathon, c’est magique, incroyable et extraordinaire d’être avec 33 000 coureurs et devant des centaines de milles de spectateurs. C’était mon rêve depuis 30 ans et je l’ai réussi avec une très grande émotion.» Il a terminé en un peu plus d’une heure et demie.

Parmi les meneurs, notons que Paul Gallant, de Dieppe, a fini quatrième; Olivier Babineau, de Dieppe, cinquième; Jean-Marc Doiron, de Collette, sixième; Joël Bourgeois, de Grande-Digue, neuvième; Shayne Dobson, de Moncton, 10e; Rémi Poitras, de Saint-Basile, 11e et Vincent Légère, de Dieppe, 12e.

Chez les femmes, Carol-Ann MacDonald, d’Irishtown, était 21e (4e des femmes) et Roxane Pelletier, de Moncton, 5e.

Sylvie LeBlanc, de Moncton, a été la plus rapide de la marche de 15 km suivie de Jeanne-Mance Babineau, Nicole Maillet et Chanelle Maillet, les trois de Grande-Digue.

Jérémie Arseneau étudiera à New York

jeremieball

 Jérémie Arseneau, qui s’alignait avec les Mudcats midget de Moncton, au baseball, poursuivra ses études universitaires à l’Université d’Albany, New York, en septembre. Il termine son secondaire en Alberta avec les Prospects. «Depuis un jeune âge, mon but a toujours été de jouer au baseball avec une université NCAA de division 1, a indiqué Arseneau. Le concept d’avoir la chance de participer à un calibre de jeu de qualité supérieur tout en étudiant à l’université me semble être l’opportunité parfaite pour le développement de ma carrière académique et sportive. Mon année en Alberta se passe très bien, nos pratiques arrivent à leur fin avec les Prospects en raison du retour des joueurs dans leurs clubs d’été. On a connu une très belle année remplie de succès en tant qu’équipe et de souvenirs inoubliables.» Arseneau sera de retour dans la région à la fin juin. (Photo : Normand A. Léger)

Inscription de balle-rapide et softball

DIEPPE (N.A.L.) - La saison 2016 de l’Association Moncton/Dieppe de balle-rapide et softball marque sa 15e année et tiendra son inscription dimanche, de 16 à 18 heures, à l’école L’Odyssée de Moncton.

La ligue est conçue pour les filles âgées de 5 à 21 ans et se concentre sur le développement des connaissances du jeu, la confiance en soi et le plaisir.

Il y a plusieurs niveaux de compétences; junior, moyen et senior. Une catégorie «apprendre à jouer», pour les jeunes de moins de 10 ans, est aussi disponible. Les garçons sont invités à joindre ce dernier programme, cet été. L’idée est d’avoir du plaisir.

Il y a deux pratiques ou joutes par semaine aux terrains de l’école Evergreen. La saison débute vers la fin mai et se poursuit jusqu’en septembre, avec la Journée des Championnes.

Le coût d’inscription est de 120$ pour la saison et 60$, ou 160$ pour une famille, dans la catégorie apprendre à jouer.

Pour les filles accros du sport qui veulent jouer un calibre élevé, la ligue comprend des équipes provinciales des divisions -12, -14, -16 et -18 ans.

Yves Bourque termine 498e

BOSTON (N.A.L.) – Colin McQuade, de Riverview, Yves Bourque, de Moncton et Paula Keating, de Miramichi, sont les premiers Néo-Brunswickois à avoir franchi le fil d’arrivée du prestigieux 120e Marathon de Boston, présenté lundi.

Les coureurs n’ont pu rédiger un meilleur chrono en raison de la chaleur sur le parcours de 42,2 km. McQuade a inscrit un temps 2h48m40s pour terminer en 398e position, au classement final. Yves Bourque est arrivé 498e avec un temps de 2h50m14s. La première femme était Paula Keating, de Miramichi (2h59m25s).

Trois autres coureurs de la province ont terminé sous la barre des trois heures, Nathaniel Couture, de Fredericton (2h50m25s, 507e), Mathieu Morrison, de Bathurst (2h52m11s, 630e) et Evan Arsenault, de Quispamsis (2h52m58s, 696e).

Les Éthiopiens ont presque tout gagné avec cinq des six positions sur le podium. Lemi Berhanu Hayle a triomphé chez les hommes en 2h12m45s et Atsede Baysa, chez les dames, avec un temps de 2h29m19s.

Voici les résultats des gens du Sud-est : 398 – Colin McQuade, Riverview 2h48m40s; 498 – Yves Bourque, Moncton 2h50m14s; 507 – Nathaniel Couture, Fredericton 2h50m25s; 630 – Mathieu Morrison, Bathurst 2h52m11s; 696 – Evan Arsenault, Quispamsis 2h52m58s; 7329 – Claude DeGrâce, Moncton 3h28m54s; 7387 – Mike McNeil, Riverview 3h29m07s; 10 076 – John Dallaire, Moncton 3h37m52s; 10 797 – Charles Gervais, Dieppe 3h39m59s; 12 179 – Patrick O’Brien, Moncton 3h44m23s; 15 155 – Hans Laltoo, Moncton 3h54m14s; 15 550 – Robert Forbes, Riverview 3h55m35s; 20 785 – Richard Bennett, Dieppe 4h22m05s et 23 518 – Darrell Wilkins, Moncton 4h47m35s. Dames : 1361 – Paula Keating, Miramichi 2h59m25s; 4253 – Elita Rahn, Jolicure 3h17m17s; 9272 – Annie Pellerin, Dieppe 3h35m21s; 10 712 – Molly Mills, Sackville 3h39m46s; 11 281 – Jessica Kennedy, Dieppe 3h41m31s; 11 566 – Natalie Arsenault, Moncton 3h42m25s; 11 693 – Lindsay Laltoo, Moncton 3h42m55s; 14 340 – Aline Goguen, Grande-Digue 3h51m34s;   14 599 – Lisa LeBlanc, Dieppe 3h52m28s; 18 216 – Susan Edgett, Moncton 4h07m04s; 20 151 – Rachelle Johnston, Moncton 4h18m29s; 20 695 – Shelley Duggan, Moncton 4h21m32s et 22 327 – Connie Corbett, Moncton 4h34m56s.

 

Frédéric Foulem joue son avenir à Drummondville

Frédéric Foulem

Frédéric Foulem

DIEPPE (N.A.L.) – Le gardien de but, Frédéric Foulem, de Dieppe, est de retour dans la région suivant l’élimination des Voltigeurs de Drummondville des séries de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Le numéro 31, 18 ans, a débuté la saison avec les Cataractes de Shawinigan, où un système à trois gardiens était en place et limitait le temps de glace. Foulem a été échangé aux Voltigeurs, à Noël, une situation qu’il a préférée. Il avait une fiche de 5 gains et quatre revers, en 10 parties avec les Cataractes et 3 et 5, avec Drummondville. Il a joué 29 minutes d’une partie des séries avant de subir une blessure qui l’a tenue à l’écart par la suite.

«Il y a eu beaucoup de positif et des moments plus bas à ma première saison junior majeur, a dit le principal intéressé. J’ai beaucoup appris de ces expériences. Il y avait trois gardiens à Shawinigan avec un temps de glace limité. J’ai quand même beaucoup appris avec les bons outils de mes entraineurs. Mon échange à Noël s’est bien passé et la transaction était correcte. La transition s’est bien déroulée et j’ai eu du positif à Drummondville. J’ai eu plus de temps de glace et j’ai grandi.»

Le temps de glace donne un rythme aux gardiens et le nombre de parties devant la cage améliore le temps de réflexe et une meilleure ana-lyse du jeu. «Si tu ne joues pas régulièrement, c’est difficile de prendre le rythme, a-t-il ajouté. J’ai mieux joué, même si la routine a été difficile. J’ai connu des défis et on a pu travailler avec cela. J’ai appris et grandi. Je me sens bien et je vais arriver en forme pour le début de la prochaine saison.»

Les Voltigeurs ont eu trois gardiens lors des séries en raison des blessures. Foulem avait manifesté le désir de jouer avec l’équipe de l’Université Harvard, au lieu du junior majeur. «Cependant, mon but ultime est toujours d’évoluer avec les professionnels et la route junior majeure était la meilleure pour moi, a-t-il avancé. Le temps est propice pour moi de jouer junior majeur et de placer mon énergie dans le hockey. L’option d’étudier à Harvard est toujours présente. Je ne pourrai pas jouer au hockey, mais j’ai le focus sur le hockey, maintenant, et si cette option ne fonctionne pas, je peux retourner étudier plus tard. Je peux placer mes efforts et mon énergie dans le hockey. Je suis inscrit à deux cours par semestre à Oxford, pour le moment.»

L’athlète de Dieppe va s’entrainer cet été dans la région de Montréal avec des gars de la Ligue nationale. Il veut monter son jeu d’un cran et placer les chances de son côté. Il veut éliminer les facteurs qui l’empêchent de progresser. Améliorer sa flexibilité, sa coordination oeil et main et sa combattivité sont au premier plan. Son objectif est de devenir le gardien numéro un à Drummondville, dès septembre.

Foulem mesure 6pieds 1pouce, 186 livres.

Course/marche pour les enfants à Memramcook

L’organisme Cœurs Chauds-Warm Hearts organise une course/marche de 5 et 10K ainsi que 100 et 800 mètres pour les enfants, le samedi 7 mai, à Memramcook. La course va être chronométrée par Atlantic Chip et un t-shirt de l’évènement sera fourni aux participants inscrits avant le 23 avril. Des médailles seront remises à tous les enfants inscrits. De beaux prix seront également donnés! Les formulaires d’inscription sont disponibles au Running Room à Moncton, à l’École Abbey-Landry, ou en contactant Janice LeBlanc par courriel à coeurschauds-warmhearts@hotmail.com.

Cet organisme à but non lucratif veut garder les enfants au chaud, mais aussi leur fournir des vêtements qu’ils seront fiers de porter. Donc, en plus de la course /marche du 7 mai, qui est la première de ce qui deviendra une course annuelle, nous acceptons et fournissons des habits de neige, bottes, etc. neufs ou en bonne condition, aux enfants dans le besoin. Nous acceptons aussi des dons monétaires qui serviront aux bénévoles pour acheter de la laine et crocheter des tuques, mitaines et foulards pour les étudiants défavorisés des écoles Abbey-Landry, Amirault, Anna-Malenfant et Sainte-Thérèse.

Pour plus d’information, s’il vous plait, contacter Janice LeBlanc par courriel à : coeurschauds-warmhearts@hotmail.com.

Ben Naugle est un meneur des Patriotes

Le joueur de centre Ben Naugle des Patriotes, au filet. (Photo : Normand A. Léger)

Le joueur de centre Ben Naugle des Patriotes, au filet. (Photo : Normand A. Léger)

SHÉDIAC (N.A.L.) – Les Patriotes de Louis-J.-Robichaud sont en pleine saison de volleyball masculin AA des écoles secondaires et l’équipe vise assez haut cette saison, qui prendra fin dans un mois.

Le capitaine de la formation est Ben Naugle, de Shédiac, un élève de 12e année. «J’évolue au volleyball depuis six ans, a dit l’athlète de 17 ans. J’aime bien l’intensité du jeu et l’adrénaline lorsque le ballon vient de notre bord du terrain. On connait une bonne expérience et comme capitaine, les gars m’écoutent. On veut se rendre au provincial. Notre dernière présence remonte à la neuvième année. Pour s’y rendre, il faudra pratiquer et travailler en équipe. On s’améliore de plus en plus.»

L’athlète joue également au soccer. «On vise une bonne performance au régional et il faudra battre Clément-Cormier, dans notre division, a ajouté le joueur de centre de 6 pieds 1 pouce. On n’a pas encore joué toutes les équipes. Notre force est notre réception et notre attaque. Les deux se sont beaucoup améliorées. Le service est encore un défi. Mon poste exige une grande taille et un bon timing pour se rendre à la balle, au bon moment. Il faut diriger la ligne, se placer au bon endroit et bien sauter. J’ai de bons genoux et de bonnes jambes. J’ai été chanceux avec aucune blessure. C’est ma dernière année compétitive et j’espère continuer à jouer d’une manière récréative pour m’amuser.»