Soutien des Chevaliers de Colomb à l’école de Grande-Digue

Les Chevaliers de Colomb, représentés par Louis Boudreau, à gauche et Ronald Cormier ont présenté un chèque de 5 551 04$ à la directrice, Denise Richard. (Photo : Normand A. Léger)

Les Chevaliers de Colomb, représentés par Louis Boudreau, à gauche et Ronald Cormier ont présenté un chèque de 5 551 04$ à la directrice, Denise Richard. (Photo : Normand A. Léger)

(N.A.L.) - Les Chevaliers de Colomb de Grande-Digue soutiennent financièrement plusieurs activités de l’école de Grande-Digue. Un de leur membre, Ronald Cormier, connu comme Pépère boite à lunch, participe à différentes courses et reçoit des dons en faveur de sa cause pour aider à défrayer les repas et collations des jeunes de l’école, qui n’ont pas les moyens de s’en payer. «Les gens font des dons reliés à mes courses et marathon, a dit Cormier, qui popularise le brand de Pépère boite à lunch. Je reçois beaucoup de publicité. J’ai participé à trois marathons et une course du Marathon Courir pour lire. J’ai ramassé au-delà de 13 100 34$ dans les 12 derniers mois pour l’école de Grande-Digue. Toutes les sommes sont données à l’école. Je serai du départ du marathon de Boston, en avril et mon entrainement de base débute le 18 novembre.»

La directrice de l’école, Denise Richard, est heureuse de cet appui. «L’argent permet de payer des repas chauds le midi à des élèves qui n’ont pas les moyens, a-t-elle expliqué. On ajoute des petits déjeuners et collations pour ceux qui ont faim, le matin et l’avant midi. Les couts vont de 300 à 850$ par mois, pour ces repas/collations. Notre cafétéria est gérée par le réseau des cafétérias communautaires et les repas sont nutritifs. On offre des fruits et du fromage à leur arrivée à l’école. Ce serait très difficile de le faire sans cet appui.»

Exprimez vous!

*