S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Mon fils aîné, le “Wiz Kid” de Bosko, a arrivé à la maison tout excité, qu’y’avait appris de quoi d’neu’ à la p’tite école, dans sa clâsse de Grade 2… Ouaye, qu’y’avions découvert ou déterré dés ossements d’un nouveau type de dinosaure, (ouaye) dans tcheque racoin horriblement chaud d’la pointe du sud-est du vaste Continent d’Afrique. Qu’y’aimerait c’là d’étudier (“HMMM, OKAY”?!?) à devenir un jour t’un grand archéologue! (Pour vous prouver que j’ne sus pas trop “bright”. Moi, je prononçais le mot archéologie coumme “archie-logy”, croyant qu’c’était l’étude profonde (Ha-Ha-Ha) de l’analyse dés comportements bizarres t’au Vieux Dâmné “Archie” qu’habite toujours dans l’fin fond du “eat my dust road” de Boudreau Office).

J’dois avouer… Moi, à l’âge à Bosko, j’n’étais pas si smarte que lui. J’étais plutôt t’un rêveux, à baver d’faim t’en examinant lés “chocolate bars” d’imprimées de d’sus lés 4 coins de la Mappe Monde de déroulée pis qui “danglait” du grand tableau à craies d’en avant d’la classe. J’n’écoutais pas la môtché du temps cossé qu’la maîtresse avait à radoter – – coumme si que deux plusse deux (ouayons) égale quatre allait m’faire voulouaire cartchu-                       ler ça dans ma tête, quand que j’pouvais m’sarvir (Hmmm) d’més doigts ou à m’chatouiller lentement la réponse entre la crasse de més orteilles.

Dans mon jeune temps, y’avait pas d’mention d’ça à la p’tite école: du mot archéologie. La seule chouse qui m’enseignions à l’égârd dés pays du Tiers Monde: c’était qu’y’avait dés Missionnaires en Soutanes Blanches qu’étions par-là pour supposément asseyer d’convertir lés âmes dés pécheurs. “Okay-Okay”! C’était bin beau tout c’là… Mais… Mais… J’ai tout l’temps “wonderé” cossé qu’a “ever” parvenu de tous lés païens pis païennes que j’étais encouragé à adopté avec t’utes més dix cennes, en Grade 2? Ouaye! Qu’j’ai osé poser la question à la maîtresse; qu’a point pu me répondre… Mais au lieu qui m’a laissé saouaire d’un ton dure, que si j’continuais à y poser si tant d’questions bêtes – – que j’l’allais pardre ma FOI. Pis moi, p’tit nigaud, à la fin d’la journée d’école ou après ma punition à effacer lés tableaux; j’m’en ai été courir che-nous, énervé qu’j’étais – – mots me bégayant à mille-milles vitesse sus l’boute d’ma langue coulante de bavas, raconter mon interprétation ou compornure de jeune gosse à ma mére: que si qu’j’arrêtais pas d’interroger ainsi la Madame? “Damn”, qu’j’allais pardre mon FOIE.

J’n’ai p’t’être jamais appris à coumment amarrer més souliers à la p’tite école. Mais “that’s alright”! Sans vraiment l’voulouaire (Ha-Ha-Ha), j’ai excellé à entraîner ma maîtresse à coumment se sarvir d’une règle – – “WHACK” – – contre més doigts! En plusse, le seul A+ de coché par pitché dans mon bulletin d’école fut pour ma participation active pendant la période de récréation. Malgré qu’j’ai “quitté” l’école coumme grand bidet d’clâsse… Avec l’encouragement du Pére Abel, pendant més premiéres z’ânnées de travail coumme Bedeau d’Église: j’ai “proudly endé up” à réussir mon “GED”!

Pour encourager Bosko à réaliser son rêve à devenir archéologue, j’allons tous deux âller s’aventurer à la Bibliothèque du Village dés Roseaux afin d’explorer lés livres qu’existent de d’sus le sujet intéressant dés dinosaures. Ha-Ha-Ha! Étant t’un vieux “fossil”! Ein! J’en “doubt very much”, (ouaye) qu’ma photo apparaîtra coumme t’un “centerfold” en couleurs dans l’un d’sés livres là.

Ouaye! À la s’maine qui vient…

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

N.B. Félicitâtions à Simone à Romuald Cosse à Fayot Hébert d’aouaire gâgné le fabuleux “door prize” d’la couvarte piquée t’au Bingo du dimanche souaire darnier.

Exprimez vous!

*