S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

En fin d’semaine, j’étais z’en train d’arracher le darnier d’més naveaux d’mon jardin… Parle d’une chaleur écrâsante! Me v’là qu’j’ai “yanké” mon mouchoué “out” d’la poche de ma vieille chemise trouée de chasse à cârreaux, pour voulouaire m’essuyer la sueur qui m’coulait z’à plein scieau du front. En m’soulevant la casquette de Bedeau, j’ai senti d’quoi d’étrange v’nir s’agripper fermement à l’erriére d’ma tignasse???

Pis Yeoye-Yeoye-Yeoye- Yeoye-Yeoye! Pic-à-Pic-à-Pic-à-Pic! Un nigaud Pic-Bois à Tête Rouge, probablement d’à môtché “blind”, qu’a “mistaké” la surface de mon crâne coumme étant d’l’écorce rugueuse d’un vieux âbre môrt; ou espérant vengeance contre moi, car y pensait p’t’être qu’j’étais proche parent z’à Pinocchio??? Probablement, voulant s’creuser z’un trou pour (ha-ha-ha) s’bâtir t’une niche!?! Mais si qu’l’intention était de se “feedé” à s’remplir la beude??? Hounnêtement! Cossé qu’y s’trouve à l’intérieur, entre lés tunnels vides qui s’connectent d’une oreille à l’autre : le pauvre esclâve de p’tit zézeau arait sartainement creuvé d’faim!

J’ai bin beau essayé d’me débattre… “There was no way” qu’la p’tite bête à ressembler t’un “feather duster” voulait lâcher… Le plusse que j’beuglais de malheur; dans l’énervement de la situation, le plusse que la torture de son bec à forme de ciseau continuait (Yeoye) à picocher… V’là qu’le son échignant (OUFFE) de son Tappe-à-Tappe-à-Tappe-à-Tappe s’a mis z’à rebondir contre le dedans dés murs de la tire-lire de mon imaginaire, pour m’bailler z’une façon d’vilaine migraine…

Dans ma panique, j’ai couru z’à pleins gallops “bangé” à la “backdoor” de ma maison… Criant à ma chère épouse de “Betty” d’la “Happey Valley”: “Sweet Dear Jesus” à v’nir m’aïder… Pis quand qu’à l’a aouaindu son nez d’hôrs; pis qu’à l’a réalisé cossé qui s’brâssait…Au lieu de “grabbé” son balais pour essayer de “shoo-é away” le Pic-Bois…Trouvant c’là terriblement comique, le fou d’rire y’a crampougné bin raide; qu’son côrps en était pleyé “z’in half”, coumme y’une qu’était quasiment paré à pisser dans le fond d’sés drâses.

Non! Non! Non! Non! Non! L’histouaire s’arrête juste pas icitte! Cé point ma no-nounne de “better-half that saved the day”! “Again”:”No-No-No-No-No”! Quand qu’notre vieux matou chasseur de souris, Môssieux Moustache, réalisa que “HEY” v’là ma chance à “snacké” de d’sus z’un gibier sauvage (“yes sirree”, qué point du “cat food” en “can”). Y’a point hésité d’écheler vite le haut d’més jambes jusqu’à ma tête, pour attaquer… Ouaye! Qu’a épeuré le Pic-Bois à s’envoler… Excepter qu’cé moi qu’a “endé up” d’aouaire dés dérichures profondes pis saignantes de griffes de minou dans le creux de la peau d’ma face pis du tout l’tour du cou! Qu’asteur mon reflet dans l’miroué ressemble à t’un horrifiant “battle ground”!

Faut j’vous laisse saouaire, qu’j’hésite d’âller voulouaire m’assir dehôrs. J’sus point z’à blâmer, car j’ai “spotté” le Pic-Bois, qu’en train de “m’eyé”… J’le oua, là… Ouaye! Qué d’agrippé (EIN) contre le machecoui du grous bouleau dans ma “backyard”. Qui m’attend patiemment à viser m’attaquer… “Yikes”! Aussitôt, que j’aurai le dos de tourné…

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

Exprimez vous!

*