S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Très triste, mais târd hier souaire, notre p’tit musée du village a été ravagé par lés flammes. L’entiére collection d’objets anciens – – POUFFE – – réduit z’en cendres pis z’en fumée! À mon opinion, t’une très grande perte ou destruction de notre patrimoine historique local pis culturel! La cause de l’incendie, mêshoummes – – quand qu’un éclair de tounnerre en zigzag déclencha le « roof » du bâtiment à exploser en forme d’un champignon atomique. Ouaye! Qu’la vibration ou le BOOM a fait voler en éclats lés châssis du dortoir du côté sud du Couvent dés Sœurs… Pis pensant qu’c’était la fin du monde ou soudainement sans avertissement la Troisième Djerre Mondiale, qu’la majorité dés religieuses épeurées s’avions caché ou « nose divé » en d’sous d’leu’ lit, récitant hâtivement le chapelet pis lés mystères du rosaire.

Cé l’historienne locale pis la conservatrice du musée, Marie Calotte, qu’arrête pas d’en pleurer… Qu’le nez y’arrête pas d’en couler d’chagrin! Ein! Hounnêtement, qu’y n’é point z’à blâmer… Pour y’elle, chaque artefact avait t’une histouaire de valeur intéressante pis spéciale t’à raconter… À l’é traitait avec soin, respect pis amour, coumme se dévoue t’une mére avec sés enfants!

Mais ne pas se décourager… Aujourd’hui, après l’heure du souper, le tchûré de la parouaisse, le Pére Abel, invite la communauté à venir se rassembler à la salle paroissiale, à participer à t’une réunion éclaire, afin de discuter de la construction futur d’un autre musée; avec la proposition itout de voulouaire créer t’une Société Historique du Village dés Roseaux. Étant le Bedeau d’Église, pas parce que j’voulais écouter aux conversations privées t’au prêtre – – mais y parlait assez fôrt d’sus sa « phone » d’office, que… Bla-Bla-Bla! Ouaye! Qu’le monde « câllions », voulant faire dés énormes « donations » d’argent; de matériaux à charpenter t’une nouvelle édifice; pis même jusqu’à offrir généreusement dés pièces antiques, qu’arons besin d’être cataloguées par Marie Calotte.

J’ne sais pas si que j’devrais mentiounner socitte, mais Delphine B.B. Bosse a décidé de « donaté » sa vaste collection de pisse-pottes en porcelaine, datant du règne de la Reine Victoria. Le Vieux Achille Hébert, bin lui, a décidé d’offrir ou d’prêter sa collection de vieux dentiers en bois d’merisier, qu’appartchenions autrefois à sés grands-grands-parents, pour mettre « t’on display » (la raison qu’y’a « endé up » avec ctés objets antiques uniques, là – – l’histouaire va qu’lés dentiers « stickions » assez « out » d’la goule dés défunts, qui pouvions pas fermer le couvert dés cerceuils… so, « therefore »… de « storés » dans z’une grousse valise, dans la noirceur du gornier… bel endroit à présarver coumme souvenirs).

La liste s’accumule ou s’amplifie, pour mettre en exhibit : (OUAYE) le « 1922 winning race horse », Vent Sauvage, empaillé t’en entier, appartchenant t’à la Famille de la « Farm » dés Boudreau! L’énorme tête empaillé du « moose », qu’avait été « shooté » (EIN) supposément « in between the h’eyes » en 1914, à coup d’carabine, par Samuel à Olivier Crapaud Boudreau ou l’ancien Fondateur du Club de Chasseux (autrefois situé de d’sus l’Vieux Chemin d’Ohio). Plusieurs ustensiles de tchuisine du début du XX ième siècle, don généreux d’Arthémise, y’elle qui gère le fameux restaurant ou « gossip tea room » du village à la Countré Star Extraordinaire. À ajouter itout dés anciens outils d’la forge pis du moulin à bois. Etcetera-Etcetera…

Pis nu-z’autres lés artistes pis artisans de la communauté avons offert nos services, « free of charge », à l’embellissement de l’extérieur pis intérieur du musée. L’artiste Francis du Djâble va s’occuper de peindre dés scènes d’antan contre lés murs pis lés plafonds. Fabien à « George » s’a décidé de sculpter t’une estâtue en marbre du fondateur ou premier colon (Grégoire à Olivier Roseaux) à v’nir s’installer sus la belle rive du Village dés Roseaux (pis parce que nous avons pas de peinture ou de dessins de lui, à saouaire vraiment cossé qu’y ressemblait… « Well », cé coumme socitte… J’ai été d’mandé à poser coumme modèle; parce que j’ai ha-ha-ha apparemment cte « rugged good look » là (qui f’ra l’affaire)) – – qui sera mis « z’on display » ou d’flaquer en plein tcheur du jardin d’fleurs, à l’entrée de la propriété du nouveau musée.

Moi, j’vais m’rendre disponible à sculpter tcheques énormes estâtues fantasques en bois, basées de d’sus du vrai monde existant dans ma communauté; à bâtir dés étagères pis dés comptoués de présentations. À m’occuper de fabriquer lés plusieurs « size » de cadres en bois, afin de cadrer dés vieilles photos ou affiches – – ya, pour accrocher ou monter contre lés murs.

J’ai hâte à la « meeting » de cte souaire. À saouaire tchissé qui va bin s’montrer la face. Ouaye! On c’la ouaira p’t’être là!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

Exprimez vous!

*