S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

« I hope » qu’la surface d’la mer gèle assez épaisse pis so-lide bientôt, afin que j’puisse m’en âller instâller ma cabane à éperlans. Mon grand plaisir d’hiver, cé quand qu’lés éperlans se mettent z’à mordre; pis que j’puisse heureusement en remplir plein mon siau, pour par après me dépêcher che-nous m’en grâler (« yum-yum-yum ») t’un agréable festin dans ma « frying pan ». J’pourrais en vendre, si que j’voudrais… Bin cé bin plusse plaisant à inviter le monde à voulouaire v’nir veiller dans ma tchuisine à déguster pour « free » t’une bounne « feed » d’éperlans. Qui « end up » toujours à virer en z’un « kitchen party » mémorable… Ouaye, à youssé que l’monde se chavire à roter, péter pis à s’mettre à tapper du pied pis z’à turlututer… À « joké » itout à raconter dés histouaires d’antans! Ya! Qu’ça <<SWING>>!

Le plus étrange, l’an pâssé, pendant t’un « party » semblable, dans l’ventre d’un éperlan, j’avons trouvé, plutôt dire qu’j’ai croqué de d’sus, t’un œil de « marble » vitrée… Qui fittait la description parfaite de ct’olle-là, d’la mirette, dont le Vieux Dosithé contait avait perdu temps jeune (t’une bounne cinquantaine d’ânnées pâssées, d’garantie), dans l’temps qu’y faisait la pêche t’au maquereau… Qu’en timbant par-dessus bôrd, pendant t’une tempête ravageuse d’étchumes de flots d’mer, qu’y s’arait fessé la tête contre t’une boueille flottante; pis que PLOUC, cé icitte que son œil artificiel y y’arait accidentellement « shooté out » de l’orbite, pour finir par caler (supposément « for ever », dans l’chenal profond du Détroit de Northumberland)! Tchissé qu’arait cru, qu’après cinq décades, qu’son œil perdu aurait sourdu par finir me « chippé » tcheques dents d’en haut, à l’intérieur d’ma goule… Qu’en croquant (Ha-Ha-Ha) contre ma dent d’sagesse, qu’ça m’a pas vraiment rendu plus « bright »!

L’an pâssé, t’en m’penchant par-dessus le trou d’glace percé, à l’intérieur d’mon abri à pêche, j’ai accidentellement « droppé » ma « cell phone » (« SPLASH ») dans l’eau « d’slush » salée. Ej me suis dis : Ouaye! « Lost forever in the deep blue sea »! Pis le plusse tchurieux dans t’ute l’affaire (Ha-Ha-Ha), cé qu’j’avais ma « phone » de « on » à « vibrate »! Bin pareillement coumme l’œil prodigue t’au Vieux Dosithé, ein, « you never know »? T’un jour ma « phone » s’en viendra p’t’être v-v-v-vi-vibrer dans l’creux du ventre à tchequ’un après t’un bon festin de morue salée… Mais à la « size » qué ma « cell », j’en « doubt very much » qu’elle f’ra apparition dans la beude d’un éperlan!!!

« Anyway », j’va prier qu’le temps se refroidisse de plusse pis qu’la pêche à l’éperlan dé-bute… Yinc à y penser, l’eau me coule à la goule; pis « yes sirree », mêshoummes-mêshoummes, que j’ai hâte d’être capable à savourer t’un si bon met traditionnel du pays!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

Exprimez vous!

*