Serge LeBlanc et sa famille ont vécu toute une aventure aux Jeux Olympiques

Serge LeBlanc et les membres de sa famille à Pyeong Chang, en Corée du Sud pour les Jeux Olympiques. Il porte la médaille d’argent de l’équipe féminine de hockey.   (Photo : Gracieuseté)

Serge LeBlanc et les membres de sa famille à Pyeong Chang, en Corée du Sud pour les Jeux Olympiques. Il porte la médaille d’argent de l’équipe féminine de hockey.   (Photo : Gracieuseté)

(N.A.L.) – Serge Bayo LeBlanc, de Grande-Digue, vient de vivre une expérience étonnante comme membre de l’équipe canadienne de hockey féminin aux Jeux Olympiques de PyeongChang, en Corée du Sud.

LeBlanc, le responsable des équipements au campus de Moncton de l’Université de Moncton, était l’un des gérants d’équipement de l’équipe canadienne, qui a perdu en tirs de barrage pour la médaille d’or face à la formation américaine.

«C’était une expérience inoubliable, a dit Serge LeBlanc, de retour à la maison pour quelques jours. C’est le plus grand événement sportif au monde et j’en ai profité pour le vivre à chaque minute. J’ai eu la chance d’assister aux performances de nos patineurs artistiques, lors des épreuves de médailles et j’ai assisté aux parties de l’équipe canadienne de hockey et au curling mixte, également.»

LeBlanc a voulu vivre pleinement l’expérience olympique, sa première. «Comme gérant d’équipement, on s’occupait des activités avant et suivant les parties et les entrainements, a ajouté LeBlanc, qui a pu bénéficier de la présence de sa famille lors des Jeux. Il y a beaucoup de préparatifs avant l’arrivée des joueuses, comme préparer l’équipement, laver, assurer la propreté et le séchage de l’équipement, affiler les patins, préparer le banc des joueuses et autres. Je pouvais passer de quatre à huit heures par jour à la patinoire les jours de match.»

LeBlanc veut maintenant se reposer avant de retourner à Calgary pour quelques jours et mettre une fin à ses tâches avant de retourner à son emploi à l’Université de Moncton, début avril. «L’organisation des jeux était super, tout comme la nourriture, les bénévoles, le village et la propreté et les installations. La partie de la médaille d’or de hockey féminin a été mon temps fort. C’était intense entre deux bonnes équipes et les filles ont tout donné. Finir cela en tirs de barrage restera dans ma mémoire.»

Pour s’acquitter de ses tâches, LeBlanc a dû déménager à Calgary, le 1er octobre dernier. Il a trouvé difficile le fait d’être éloigné de sa famille pour une aussi longue période de temps. «C’était un gros sacrifice, mais je n’ai aucun regret, a-t-il ajouté. J’étais content de vivre cette expérience avec ma famille en Corée du Sud. Mon épouse Ginette et les enfants Mylène (8ans) et Simon (6ans), ont adoré cela. Ils ont pu visiter et assister à des compétitions. On a passé du temps à la Maison du Canada et ils ont eu chance de rencontrer des athlètes.»

LeBlanc en n’était pas à ses premières armes avec une équipe canadienne, ayant participé à des championnats mondiaux de hockey.

Exprimez vous!

*