Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie   Alexis Bourque remporte le Prix Volet Jeunesse Richelieu

Alexis Bourque, de Grande-Digue a remporté le Prix Volet Jeunesse Richelieu du Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie, jeudi soir, lors d’une cérémonie à l’ouverture du Salon du livre de la Péninsule acadienne à Shippagan.  Il a ensuite passé les deux journées suivantes au salon afin de faire la promotion de son livre.  On le reconnaît en compagnie de Sébastien Bérubé, d’Edmundston, qui a pour sa part remporté le Prix Annuel 2018 avec son recueil de poésie. (Photo : Ginette Bourque)

Le Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie a marqué son 20e anniversaire de belle façon en remettant le Prix Quinquennal à Hélène Harbec, de Moncton; le Prix Annuel à Sébastien Bérubé, d’Edmundston et le Prix Volet Jeunesse Richelieu à Alexis Bourque, de Grande-Digue. Comme le veut la tradition, la cérémonie de remise s’est tenue jeudi soir, dans le cadre de la soirée d’ouverture du Salon du livre de la Péninsule acadienne, qui fête cette année son 15e anniversaire.

Hélène Harbec est la première femme à recevoir le Prix Quinquennal, qui vise à reconnaître l’artiste pour l’ensemble de son œuvre. Madame Harbec n’en est pas à ses premiers galons littéraires puisque le Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie a reconnu l’excellence de ses écrits à deux reprises, lui ayant octroyé son Prix Annuel en 2002 pour le recueil «Va» publié aux éditions Perce-Neige et en 2014 pour «L’enroulement des iris» publié aux Éditions du Noroît. Dans son texte d’appréciation, le Jury du Prix a tenu à souligner «la très grande qualité de l’œuvre de madame Harbec et son formidable apport à la littérature acadienne.»  La lauréate a reçu un certificat, une médaille en bronze gravée à son nom ainsi qu’une bourse de 5000$.

Sébastien Bérubé a pour    sa part remporté le Prix Annuel 2018 avec son recueil de poésie «Là où les chemins de terre finissent» publié aux Éditions Perce-Neige. Le Jury a souligné le style sobre et le rythme entraînant de ses écrits. «Là où les chemins de terre finissent, confirme, à n’en pas douter, l’immense talent d’un artiste acadien émergent habile à faire résonner notre humanité commune.»  Le lauréat du Prix Annuel a reçu un certificat, une médaille en bronze gravée à son nom ainsi qu’une bourse de 4000$.

Alexis Bourque a quant à lui accepté avec beaucoup d’émotion le Prix Volet Jeunesse Richelieu avec un recueil de textes choisis incluant entre autres récit, conte et  monologue.  Le jeune adolescent a séduit le Jury notamment «par la fraicheur de son style et de ses mondes imaginaires, ainsi que par sa compréhension des ressorts de l’écriture littéraire.» Le jeune Alexis ne se cache pas d’avoir une grande admiration pour  la marraine du Prix littéraire, Antonine Maillet, et incarne depuis déjà plusieurs années Mouque, un personnage conteur au Pays de la Sagouine, créant et livrant ses propres monologues.  Le lauréat a reçu un certificat ainsi qu’une bourse de 1000$.

Madame Antonine Maillet, ne pouvant être présente à l’événement, a comme toujours tenu à adresser un message aux finalistes et lauréats du Prix, intitulé En quête d’une vie, leur partageant ses réflexions sur la quête incessante de l’écrivain qui aspire à écrire le livre de sa vie. «Je cherche encore à écrire le livre de ma vie.  Depuis toujours je cours après.  Bien avant de savoir écrire, alors que je ne connaissais des mots que leur sonorité, leurs liens les plus élémentaires, à peine leur sens, sauf pour les mots de la plus stricte nécessité (…) je faisais mon livre, le livre qui dévorerait le firmament, sauterait à cloche-pied par-dessus l’horizon, se glisserait au cœur des heures qui s’enfilent les unes dans les autres comme un collier qui fait plusieurs fois le tour du globe.  Si je parvenais, à force de creuser, à déterrer toutes ces heures, je retrouverais d’un seul coup le livre de ma vie.»

 

Exprimez vous!

*