Privatisation illégale au réseau de santé Vitalité

Le 27 janvier dernier, le réseau de santé Vitalité fut avisé par le ministre de la Santé, Victor Boudreau, et son sous-ministre, Tom Maston, que le ministère de la Santé, après négociation, signerait un contrat à long terme avec l’entreprise privée Sodexo pour la privatisation de la gestion des services hospitaliers d’alimentation, d’environnement et de préposés au transport des malades à l’intérieur de nos hôpitaux.

Selon Égalité Santé en Français (ÉSF), il n’y a aucune loi provinciale permettant au ministre Boudreau de négocier la privatisation des services hospitaliers à la place de Vitalité. Cette façon de faire du ministre Boudreau est une prise de pouvoir illégale.

Il faut se rappeler que le réseau Vitalité avait pris position, étude à l’appui, contre une telle privatisation à la fin juin 2016 et qu’il a de nouveau réaffirmé son opposition en décembre 2016. Vitalité, dans son étude exhaustive et rigoureuse, avait démontré que sa proposition éco-nomisait plus d’argent avec un impact moindre sur ses employés que la proposition de Sodexo. Cette privatisation par le mi-nistre Boudreau est déraisonnable et non-crédible.

Cette proposition entre dans le courant récent de démantèlement à la pièce de nos centres hospitaliers acadiens et francophones. Cette approche de destruction de nos hôpitaux va à l’encontre des droits de la communauté acadienne et francophone. Cette privatisation du ministre Boudreau est inconstitu-

tionnelle et viole les droits de notre communauté.

Le réseau Vitalité est dirigé par un Conseil d’administration formé majoritairement par des membres démocratiquement élus par la communauté. Vitalité est une institution de santé francophone, légale et souveraine avec plein droit de gestion. Vitalité est dans son droit de refuser la négociation et la privatisation de ses services. Messieurs Boudreau et Maston ne peuvent pas se substituer au Conseil d’administration de Vitalité. Cette privatisation est donc anti-démocratique.

Pour toutes ces raisons, Égalité Santé en Français félicite le Conseil d’administration de Vitalité pour son refus de la privatisation de la gestion des services hospitaliers d’alimentation, d’environnement et de préposés au transport des malades à l’intérieur de ses établissements. Nous encourageons fortement Vitalité à résister et à faire connaître les faits sur sa position auprès du public.

Égalité Santé en Français est prêt à prendre toutes les mesures nécessaires afin d’appuyer Vitalité dans son refus de privatisation et ainsi empêcher le ministre Boudreau de prendre des mesures illégales dans le dossier des services hospitaliers du réseau Vitalité.

Dr Hubert Dupuis

Président

Exprimez vous!

*