Gain de 31-13 des Matadors au football

Le porteur de ballon Philippe Long (34) des Matadors vient d'obtenir le ballon du quart Daniel Comfort (en arrière) et entreprend l'une de ses nombreuses courses samedi pour les Matadors de Mathieu-Martin au football scolaire. Il sera à surveiller dans la partie du Bowl acadien, jeudi soir.

par Normand A. Léger

DIEPPE – Les Matadors de Mathieu-Martin ont su maintenir la cadence même devant un adversaire coriace qui ne lâchait pas et ils ont vaincu les Saints de Saint Malachy’s High School de Saint-Jean au compte de 31 à 13 samedi soir lors d’une rencontre de football à 10 hommes de la Ligue des écoles secondaires du Nouveau-Brunswick disputée au terrain Rocky Stone.

Pour leur part, les Olympiens (1-1) ont tenu le coup pour la première demie, mais ont ensuite connu des difficultés alors qu’ils se sont inclinés 49 à 19 contre les Spartans de Saint Stephen High School vendredi soir au même endroit.

Les Matadors de Mathieu-Martin (2-0) menaient 24-6 à la mi-temps. Philipe Long a mené l’attaque avec deux touchés. Alexandre Thériault a ajouté un majeur et quatre convertis en plus d’un botté de trois points. Louis Gagnon a capté une passe de 35 ver-ges du quart Daniel Comfort pour compléter le pointage.

«Je suis très heureux d’avoir eu remporté deux parties de file, a dit l’entraîneur Mark Crandall suivant la rencontre. Les joueurs ont démontré beaucoup de caractère ce soir. Ils ont bien répondu devant les difficul-tés. C’est une bonne indication pour le reste de la saison. C’est notre détermination qui a fait la différence. Nous n’avons pas abandonné lorsqu’ils ont marqué. Nous avons joué une bonne partie de football.»

Le porteur de ballon des Matadors, Philippe Long, était bien heureux suivant la rencontre de samedi. «C’est un bon sentiment d’avoir eu gagné deux parties de suite, a-t-il mentionné.  Nous avons travaillé fort toute la semaine pour bien nous préparer pour cette partie. Nous avons une bonne équipe cette année et nous commençons bien la saison.»

L’entraîneur des Olympiens, Terry Kennedy, a indiqué que ses troupiers ont bien joué en première demie vendredi, mais que des blessures à des joueurs clés ont gâché la deuxième moitié. Les Spartans menaient 14 à 7 à la mi-temps.

«Les blessures ont fait la différence, a-t-il dit. Je dois avouer cependant que les Spartans avaient une plus grosse et plus forte équipe que nous. C’est le troisième quart qui nous a fait mal.»

Johnny Wakasaka et Jérémy Lebans ont chacun traversé la ligne des buts avec le ballon pour les Olympiens. Marc-Alexandre Perreault a botté deux convertis.

Les Matadors affrontent les Olympiens jeudi dans le Bowl acadien.

Les deux seules équipes de football des écoles secon-daires francophones vont s’affronter jeudi soir à 19h au terrain  Rocky Stone dans la partie qui est devenue le Bowl acadien.

Mark Crandall, des Matadors, souligne que ses joueurs ne manquent pas de motivation pour cette rencontre. «La préparation se fait par elle-même en raison de l’importance de la partie. Nous allons regarder la vidéo des matches de l’Odyssée pour bien les analyser et bien préparer notre offensive et notre défensive.»

Le joueur Philippe Long souligne que la vidéo permettra une bonne évaluation de l’adversaire. «Nous allons voir ce qu’ils font et nous allons les contrer et faire le contraire, a-t-il ajouté.  C’est une grosse partie pour nous du fait que ce sont les deux seules équipes francophones de football. On se prépare comme pour les autres rencontres», a terminé l’étudiant de 12e année, mesurant six pieds et âgé de 17 ans.

L’entraîneur des Olympiens Terry Kennedy a fait remarquer que les Matadors ont remporté les deux premiers affrontements et que ses joueurs ont bien l’intention de renverser la vapeur cette année pour l’emporter. «Nous aurons seulement deux pratiques mardi et mercredi pour bien nous préparer, a-t-il lancé. Je m’attends que quelques joueurs blessés seront de retour cette semaine. Notre équipe est motivée et voudra l’emporter.»

Le match du Bowl acadien fait partie des célébrations de football avec la présentation de la rencontre de la Ligue canadienne de football dimanche au Stade Moncton 2010 Stadium entre les Tiger Cats de Hamilton et les Stampeders de Calgary.

Montant record amassé au tournoi de kickball de la Fondation Maurice Léger

Un des grands contributeurs au tournoi de kickball de la Fondation Maurice Léger, Ken Bennett (chèque en main), propriétaire du Canadian Tire de Shédiac, remet 10 000 $ à Luc Léger, président de la fondation. 35 000 $ des fonds amassés iront directement au Programme Bon Départ de Canadian Tire.

SHÉDIAC – Un montant record de 45 000 $ a été amassé lors du tournoi de KickBall de la Fondation Maurice Léger, qui a eu lieu samedi dernier au Parc provincial Parlee Beach, à Shédiac.

Cette levée de fonds comprend une compétition amicale entre 23 différentes équipes, un encan et diverses autres activités.

Depuis 2008, la Fondation Maurice Léger investit plusieurs milliers de dollars afin d’assurer que les jeunes de Beaubassin-Est, Cap-Pelé et Shédiac ne soient empêchés de participer à des activités sportives en raison de difficultés financières. Encore cette année, le groupe travaillera de près avec la fondation Bon Départ de Canadian Tire pour la gestion et la distribution des fonds amassés.

Le but de la Fondation Maurice Léger est de mettre les jeunes sur le même pied d’égalité en offrant un appui financier aux jeunes défavorisés désirant participer à des activités sportives. L’organisme croit fermement que les sports permettent aux enfants non seulement de s’amuser, mais également de développer des aptitudes telles que le travail d’équipe, le leadership et d’autres habiletés fondamentales à l’épanouissement de notre jeunesse.

Luc Léger et le comité organisateur désirent remercier tous ceux qui de près ou de loin ont contribué au succès de l’activité.

Substitut excellent pour le sel

– 1 tchuillèrée à table de moutarde en poudre – 1 tchuillèrée à table de poudre d’ail

– 1 tchuillèrée à table de poudre d’oignon – 1 chuillèrée à table de paprika

– 1-1/2 tchuillèrées à thé d’poivre de cayenne – 1 tchuillèrée à thé «of dried basil» là

– 1 tchuillèrée à thé «of dried thyme» («dare-there»)

 

Mélanger t’utes lés z’ingrédients pis placer dans z’un «shaker»… Épicer à votre goût, sus «whatever» qu’vous  aimez… Moi, j’aime ça sus dés z’oeufs!

 

Delphine B.B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Mon p’tit frére Za-Zarald pouvait juste pas s’arrêter d’bégayer

Mon p’tit frére Za-Zarald pouvait juste pas s’arrêter d’bégayer, quand qu’la p’tite Lucie, la fille au Veuf Fabien à «George», y y’a fait d’la belle mine à la danse du samedi souaire, à la Salle Paroissiale du Village dés Roseaux. Lés «lights» étions «dim» juste «right»! Ma cousine Delphine B.B. Bosse, l’incroyable Countré Star Extraordinaire, était sus «l’center stage» en train d’miounner «softly» t’une «famous Patsy Cline tune» – – ouaye, intitulée ««CRAZY»»! Parsounne sait exactement cossé qu’a magiquement arrivé à faire braver mon frére à d’mander à la p’tite Lucie à voulouaire «waltzé» avec lui – – pis coumme dans lés «movies» à youssé qu’un vrai «gentleman» quémande  l’honneur, à sés yeux, à la plus belle créature présente pour s’en v’nir gigoter avec lui sus la «dance floor»… «Yah»! Qu’a faite «blushé» Lucie un p’tit brin; mais qu’a point refusé l’invitâtion d’âller valser avec mon pauvre frérot gêné.

J’aimerais bin d’vous dire que quand qu’leux yeux s’avons «locké» ensemble sus la «dance floor», qu’c’était d’la «Hunka-Hunka-Burning-Love-at-First-Sight»! Mais regrettablement, la vraie «spark» d’amour a seulement «flaré up» (ou-la-la) au moment même quand qu’la surface dés vitres épaisses, à chacun d’leu paire de «fun» bouteille ou d’lunette, s’avons brumé pis «scratché rough» contre l’une pis l’autre. Qu’a faite «Ooops» Lucie perdre accidentellement son p’tit tchâs d’encens au goût «d’peppermint» dans la bouche à mon frére, coumment «smooth operator» pis «good kisser» qui y’é… Qu’était coumme un «sequel» d’un «Silent Golden Age Movie Moment of Kiss Me You Fool»; «and it was»!!! P’t’être bin pas aussi intense coumme dans «Gone With the Wind», mais «purtty damn close» pareil!

Après la danse, Za-Zarald pis la p’tite Lucie avons disparu… «Actually», mon snoreau d’frére a prêté mon «truck» pour s’en âller «parké» sus l’Tchaie d’la Pointe-du-Chêne. Ouaye, supposément pour s’en âller visiounner lés rayons de lune scintiller coumme milles petits djamants qui gambillent sur la surface dés vagues irréguliéres! «Yeah, right»! «As long» qui ne faisait pas son «octopus», sus sa premiére «date» – – après t’ute faut faire bounne impression, surtout si qu’tu veux «back» y d’mander pour sortir sus z’une deuxième «date»! Ensuite, y’avons été «spotté» au Pizza Delight de Shédiac – – «of all people», par Gertrude à «Fried Fish», qu’était là avec sa soeur arrogante Irina d’Toronto! S’lon Gertrude, Za-Zarald pis la p’tite Lucie étions z’en train de s’frippounner la face entière de spaghetti pareillement coumme dans la fameuse scène du «Walt Disney Movie» de «Lady and the Tramp». Mais s’lon l’commentaire sec à Gertrude, qu’a «witnessé» l’becque : c’était tu vraiment si nécessaire après c’là d’aouaire une «meatball fight» entre z’eux deux dans l’restaurant? De faire tant «d’mess», en plein public?!?

«I guess» qu’y’allons «back» s’ouaire à souaire! Za-Zarald plane d’l’amener manger au «Vinh’s Wok Restaurant» de Sackville, là – – pour asseyer d’l’impressiounner coumme y faut, par rappôrt faut l’dire qu’y’avons mêshoummes lés «best of the best egg rolls in town»! Pis «you never know», ein, en «breakons» un «fortune cookie» en «half» – – juste p’t’être «you never know» qu’y’ara révélâtion d’une «ever-lasting love to nurture» pis t’une «slight hint of joyful wedding bells in the very near future»! Mais «hey-hey-hey, rushons» pas vite lés z’affaires, là. À mon avis d’Bedeau pis coumme le grand frére à Za-Zarald, qui pornons leu’ gobbine de temps à s’apprendre à s’counnaître; pis à jouir d’la vie ensemble avant d’entreprendre de grandes décisions. Qué voilà, «my two cents worth»! «So, there»!

 

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

L’UdeM accueille le championnat de volleyball féminin du SUA

MONCTON – Marc Boudreau, directeur du Service de l’activité physique et spor-tive au campus de Moncton, a laissé savoir que l’Université de Moncton sera l’hôte de deux championnats du Sport universitaire de l’Atlantique Subway lors de la prochaine saison, et que l’équipe féminine de hoc-key a désormais un entraineur-chef à temps complet.

Les Aigles Bleues au volley-ball féminin accueilleront des six meilleures formations du circuit universitaire de l’Atlantique au Ceps Louis-J.-Robichaud du 17 au 19 février 2012 et le stade intérieur Vance-Toner recevra les meilleurs en athlétisme les 25 et 26 février.

Le Service de l’activité physique et sportive a présenté ses entraineurs pour la saison  2011-2012 : Jules Comeau (cross-country), Sylvain Rastello (soccer masculin et féminin), Monette Boudreau-Carroll (volleyball féminin), Serge Bourgeois (hockey masculin), Steve LeBlanc (athlétisme) et Denis Ross (hockey féminin). M. Ross devient ainsi le premier entraineur-chef du programme de hockey féminin à temps complet à la suite de son embauche en août. Il pilotait la formation à temps partiel depuis quatre ans.

«Je suis heureux de l’em-bauche de Denis Ross comme entraineur-chef à temps complet, mentionne Marc Boudreau. Notre programme de hockey féminin connaît du succès depuis quelques années et nous voulons qu’il en soit ainsi pour les saisons à venir.»

«Il y a beaucoup d’enthou-siasme en cette rentrée universitaire pour nos étudiants/athlètes, ajoute Boudreau. Chacune de nos équipes a soit commencé sa saison ordinaire ou est en entrainement préparatoire. Nos athlètes avec expé-rience et nos recrues forment d’excellentes unités qui laisseront leur marque dans les

divers circuits cette saison. Je remercie nos entraineurs et leurs adjoints, le personnel de soutien et plus spécifiquement nos étudiants/athlètes pour leur dévouement, que ce soit envers les études ou les sports universitaires. Nous avons des personnes engagées dans leur avenir.»

L’horaire complet des équipes est disponible à l’adresse www.umoncton.ca/umcm-sports.

L’équipe de cross-country sera l’hôte de la 29e Classique annuelle de l’Université de Moncton le 8 octobre.

Dévoilement des activités entourant le Touché Atlantique

MONCTON – Le comité organisateur du Festival du Touché Atlantique 2011 de la Banque Scotia a dernièrement dévoilé certains détails relatifs aux festivités prévues au cours de la semaine du grand match du 25 septembre.

Le match de la Ligue canadienne de football mettant aux prises les Tigercats de Hamilton, soit «l’équipe locale», et les Stampeders de Calgary, aura lieu au Stade Moncton de l’Université de Moncton. Il s’agit de la deuxième fois que Moncton présentera un match de la saison  régulière.

En plus du match de la LCF, le comité organisateur assurera la coordination de divers événements dans le cadre du festival afin de stimuler la fureur du football à Moncton. Les activités prévues comprennent la Soirée Pigskin Scotiabank, la Classique de golf, la fête d’avant-match, la fête de rue au centre-ville, et bien plus encore.

«L’événement de l’an dernier a placé la barre assez haute, et les partisans peuvent être assurés qu’ils ne seront pas déçus cette année, affirme le coprésident du comité organisateur, Brent Scrimshaw. Nous présente-rons encore de nombreux éléments réussis l’an dernier et nous promettons aussi de nouvelles surprises. Encore cette année, nous célébrons le football canadien à la manière des Maritimes. Moncton est l’endroit tout désigné pour vous pendant la dernière semaine du mois de septembre!»

La semaine de célébrations sera officiellement lancée le jeudi 22 septembre et se déroulera jusqu’au coup d’envoi du match le dimanche à 14h.

La Classique de golf de l’Association atlantique des anciens joueurs de LCF (à guichet fermé) appuiera les associations de bienfaisance de Moncton Football, le Club de golf de Royal Oaks. Elle fournira aux golfeurs de la région l’occasion jouer en compagnie d’anciens grands joueurs de la LCF.

Le Festival des futures vedettes présentera des matchs excitants auxquels participeront des vedettes du football provenant d’universités et d’écoles secondaires de la région. Le festival commencera le 22 septembre et se déroulera jusqu’au 24 septembre.

Depuis 2006, la Banque Scotia parraine les galas de la Coupe Grey. Il s’agit de soirées offrant de la nourriture et du divertissement, des soirées uniques à chaque ville hôtesse. Le Touché Atlantique aura lieu à Moncton pour une

deuxième année consécutive et la Banque Scotia est encore une fois fière de contribuer à la Soirée Pigskin tenue dans le cadre du Touché Atlantique à Moncton. La Soirée Pigskin aura lieu le samedi 24  septembre à l’hôtel Delta Beauséjour.

Il est temps de faire une demande pour le programme Bon départ de Canadian Tire

GRAND-BARACHOIS – Les jeunes de la région sont invités à faire des demandes dans le cadre du programme Bon départ de Canadian Tire. Ce programme a pour but d’aider les enfants de 4 à 18 ans à participer à des activités sportives et récréatives, comme l’inscription à la prochaine saison de hockey et de ringuette, ou encore la gymnastique et les scouts à l’automne prochain.

Afin de faire une demande de soutien financier par le biais du programme Bon départ de Canadian Tire, vous pouvez rejoindre Carole Landry, Agente communautaire de la Communauté rurale Beaubassin-est, à 532-0730 ou carole.landry@beaubassinest.ca. Vous pouvez également visiter le site www.beaubassinest.ca pour plus de détails et le formulaire de demande.

Pour plus de renseignements concernant le programme Bon départ de Canadian Tire ou pour faire un don, vous pouvez consulter le site Internet à l’adresse www.canadiantire.ca/bondepart.

Deux champions canadiens couronnés à Moncton

par Richard Dupuis

MONCTON – Les promoteurs du groupe Victory Boxing Promotions, Mike Doiron, et son père Ulysse Doiron, ont présenté une carte de boxe spectaculaire samedi soir, au Casino Nouveau-Brunswick, à Moncton.

Deux titres de cham-pionnats canadiens par le conseil professionnel de boxe du Canada (CPBC) étaient en jeu. Dans le combat du titre canadien dans la catégorie des poids moyens, Julis Bunda, de l’Ontario, a difficilement battu Stuart McLellan, de la Colombie-Britannique, en dix assauts. Il a remporté par décision des juges.

Dans le deuxième championnat, chez les mi-lourds, Jason Douglas, de l’Ontario a défait Frank White par décision partagée.

Dans les autres combats, Arron Corrigan, de l’Île-du-Prince-Édouard, affrontait Brandon Brewer, de Fredericton. Ce dernier est sorti vainqueur par arrêt de l’arbitre à 1 min 36 s de la deuxième ronde.

Marcel Maillet, de Shédiac, qui a été absent du ring depuis près de deux ans, a subi la défaite devant Darren Fletcher, de l’Ontario, dans une déci-

sion partagée des juges. Robbie Cameron, de Dalhousie, a dominé son adversaire Norm Peters, de Moncton, par mise hors de combat (T.K.O) au deuxième

engagement, à 2 min 55 s. Tim Skidmore, de la Nouvelle-Écosse, a été forcé d’abandonner son combat en première ronde, à 2 min 59 s, contre l’Ontarien Phil Rose. Steve Franjic, de l’Ontario a facilement battu Nick Whitting, des États-Unis. Le combat s’est terminé au premier engagement, à 2 min 57 s.

Les deux promoteurs du groupe Victory Boxing Promotions en étaient à leur toute première présentation d’une carte boxe au Casino Nouveau-Brunswick.

Plus de circulation de camions à prévoir à Cap-Pelé

CAP-PELÉ – En raison du début des travaux de construction de la nouvelle lagune à Cap-Pelé, il faudra s’attendre à ce que plusieurs camions empruntent le chemin Acadie, au cours des deux prochains mois.

«Nous estimons à 12 000

le nombre de voyages nécessaires pour exécuter les travaux, a prévenu la mairesse Debbie Dodier, lundi dernier, lors de la réunion du conseil municipal. Nous demandons aux gens d’être vigilants lorsqu’ils circuleront dans le village. Je demande également aux étudiants qui marcheront vers l’école de l’être aussi.»

Le contrat de la phase deux a été octroyé à Dexter Construction, au montant de 3 662 504 $. Quant à la phase 3, un contrat de

1 693 223 $ a été donné à Camille Léger ltée.

En bref… Des lettres ont été envoyées à l’autorité portuaire du quai de l’Aboiteau, au député Dominic LeBlanc et au ministère des Pêches et Océans pour indiquer que le chemin d’entrée au quai est en très mauvais état et, par le fait même, demander d’effectuer les réparations nécessaires… Tel que promis, le projet de réparation de ponceaux va de l’avant. La municipalité procèdera à la réparation du ponceau au 12 rue Vienneau et du 95 rue de l’Aboiteau au cout de 25 760 $. Le village a budgété la somme de 25 000 $ par année pour la réparation de ponceau. Une liste a été établie par la firme d’ingénieurs afin d’en déterminer les besoins… Un programme d’incitatifs pour de nouvelles constructions sera mis en vigueur en janvier 2012. La somme de 2000 $ sera disponible pour les nouvelles constructions… Une nouvelle subdivision verra le jour derrière le Seely Beach Inn sur la ruelle Parc-à-Georges… L’aréna ouvrira ses portes pour la saison le premier vendredi d’octobre… La municipalité a fait la demande au ministère des Transports d’allonger la zone de réduction de vitesse à 50 k/h pour y inclure la pharmacie et le centre médical… La Chambre de commerce de Cap-Pelé/Beaubassin-est aura ses bureaux à l’intérieur de l’édifice municipal… La municipalité prendra des mesures pour s’assurer que la période pour la collecte de gros déchets ne soit pas prévue trop à l’avance de la date de ramassage… Une lettre a été reçue du ministre des Transports, Claude Williams, qui confirme que la route 950 a besoin de réparations et que ce sera «parmi les priorités budgétaires de 2012»… La prochaine réunion régulière aura lieu le 3 octobre, à 19h…

Les résidents de Dieppe se disent fiers de leur municipalité

DIEPPE – Du 17 au 28 mai dernier, la firme Market

Quest-Omnifacts Recherche a effectué un sondage pour la ville de Dieppe afin de connaître l’opinion des résidents face aux services municipaux qu’ils reçoivent. Ce sondage a été effectué auprès de 400 résidents choisis au hasard, avec une marge d’erreur de ± 4,9%.

Les résultats ont été dévoilés lors de la réunion municipale de lundi dernier. Les faits saillants seront disponibles au dieppe.ca le vendredi 16 septembre.

Ce sondage vise à en savoir un peu plus sur le profil démographique de la communauté, la perception vis-à-vis la communauté, les programmes municipaux, les communications, la participation aux activités et les enjeux locaux.

Les résultats permettent de constater que 98% des répondants sont fiers d’habiter à Dieppe.

La majorité des gens est d’avis que Dieppe est une excellente communauté où élever une famille. Elle dit qu’elle encouragerait quelqu’un de l’extérieur à déménager à Dieppe et que la ville à un avenir prometteur.

«En tant que maire, ce sont des données qui me réjouissent et qui corres-pondent aux priorités de l’administration et du conseil municipal», a affirmé le maire Jean LeBlanc.

Les résultats du sondage démontrent également un niveau remarquable de participation des résidents aux activités et évènements communautaires.

Pour ce qui est des communications, la plupart des répondants se disent au moins «plutôt» informés des activités de leur ville, alors que plus d’un-quart (26%) se disent «très» informés, ce qui est remarquable pour un gouvernement municipal.