Nadia LeBlanc et Logan VandeMeerakker sont les athlètes de l’année à Mathieu-Martin

Les joueurs par excellence des équipes sont Nadia LeBlanc (balle-molle, hockey féminin); Colin Robichaud (baseball); Kaël Boucher (badminton masculin, volleyball masculin senior), Amy Head (badminton féminin), Logan VandeMeerakker (football offensif), Dominik Malenfant (football défensif), Maxime Gaudet (golf), Éric Landry (soccer masculin junior), Isabelle Brun (soccer féminin junior), Télia Gaudet (soccer féminin senior), Isabella Lemaire (cross-country féminin), Yannick Boudreau (cross-country masculin, athlétisme masculin), Catherine Thériault (basketball féminin junior), Nicolas Richard (basketball masculin junior), Meghan Doiron (cheerleaders), Damien Robichaud (hockey masculin), Caroline Doucet (volleyball féminin junior), Madeleine Comeau (volleyball féminin senior), Raphaël Mallet (volleyball masculin junior), Alex Savoie (Ultimate frisbee), Maya Montiel (rugby féminin) et Sophie Black (athlétisme féminin). (Photo : Normand A. Léger)

Les joueurs par excellence des équipes sont Nadia LeBlanc (balle-molle, hockey féminin); Colin Robichaud (baseball); Kaël Boucher (badminton masculin, volleyball masculin senior), Amy Head (badminton féminin), Logan VandeMeerakker (football offensif), Dominik Malenfant (football défensif), Maxime Gaudet (golf), Éric Landry (soccer masculin junior), Isabelle Brun (soccer féminin junior), Télia Gaudet (soccer féminin senior), Isabella Lemaire (cross-country féminin), Yannick Boudreau (cross-country masculin, athlétisme masculin), Catherine Thériault (basketball féminin junior), Nicolas Richard (basketball masculin junior), Meghan Doiron (cheerleaders), Damien Robichaud (hockey masculin), Caroline Doucet (volleyball féminin junior), Madeleine Comeau (volleyball féminin senior), Raphaël Mallet (volleyball masculin junior), Alex Savoie (Ultimate frisbee), Maya Montiel (rugby féminin) et Sophie Black (athlétisme féminin). (Photo : Normand A. Léger)

Normand A. Léger

DIEPPE – Nadia LeBlanc et Logan VandeMeerakker, tous deux de Dieppe, sont les athlètes féminin et masculin pour la saison sportive 2016-2017 à l’école Mathieu-Martin de Dieppe.

Les deux étudiants ont été reconnus lors du Gala des athlètes de l’école, jeudi matin. Michelle Brideau et Tristan Morneault ont été choisis les recrues de l’année alors que Rémi Richard et Julie Arsenault sont les récipiendaires de la médaille Raymond Légère pour leur rendement académique et sportif.

Les équipes sportives de l’école ont remporté un record de six bannières provinciales cette saison, la meilleure récolte de l’école dans les sports de l’Association sportive interscolaire du Nouveau-Brunswick. Les équipes de hockey féminin, soccer féminin junior, golf, balle-molle féminine, soccer junior masculin et de rugby à sept ont remporté les titres provinciaux.

L’athlète masculin, Logan VandeMeerakker termine sa 12e année. Il a connu une campagne occupée dans les sports avec le football, le basketball, le volleyball et le hockey. «C’était ma première année au football, a-t-il lancé. J’avais assisté à des matches et cela me tentait de l’essayer. C’est un des sports les plus plaisants que j’ai joués. Le titre d’athlète de l’année termine bien mes quatre années. J’ai consacré beaucoup de temps dans cette école, en jouant trois ou quatre sports par année. Les équipes ont gagné bien des tournois et des bannières. Ceci termine bien mon passage ici. Mes meilleurs moments ont été mon premier but au hockey et le botté d’envol, à l’Acadie Bowl (football). L’idée d’endosser le chandail des Matadors était incroyable, j’ai donné mon 100 pour cent pour l’école.» Il est inscrit en kinésiologie humaine à l’université Saint Francis Xavier, en septembre. Aux jeunes, il leur conseille de ne pas se limiter à un sport, «ne pas placer tous tes œufs dans le même panier, mais d’en jouer plusieurs pour vivres des expériences différentes.»

Nadia LeBlanc est également une élève de 12e année. L’athlète féminine a évolué au soccer, à la balle-molle, au hockey et au volleyball. Elle a remporté deux bannières provinciales. «J’ai probablement été choisie en raison du montant de sports que j’ai joués et mes performances, a dit LeBlanc. J’ai gagné deux bannières, au hockey et à la balle-molle et je suis excitée de cela. J’ai joué des sports toute ma vie et à Mathieu-Martin, le titre couronne bien mes quatre années. Les deux bannières cette année ont marqué mes quatre années. Je vais poursuivre des études en radiologie à l’Université de Moncton, en septembre. Cet été, je serai aux Jeux du Canada, à Winnipeg comme membre d’Équipe Nouveau-Brunswick en balle-molle. On va faire le mieux possible. C’était excitant de porter le gilet des Vedettes.»

Michelle Brideau, de Dieppe, était en 9e année. Elle a joué au hockey, au basketball et au volleyball pour mériter son titre de recrue féminine. «Je ne savais pas que j’allais ga- gner, a-t-elle indiqué. Lorsque j’ai entendu mon nom, j’ai été surprise. J’ai apprécié jouer avec toutes mes équipes, tout le monde était gentil et on a gagné la bannière au hockey. C’était ma première année à jouer au basketball. Je vais continuer à jouer ces mêmes sports pour mes trois autres années.»

La recrue masculine est Tristan Morneault, de Dieppe. «Je ne m’y attendais pas, a dit celui qui a évolué au ultimate frisbee, soccer, athlétisme et au cross-country. On a gagné le championnat provincial au soccer. Ce titre commence bien mon séjour à Mathieu-Martin. Je veux continuer à jouer dans ces mêmes sports lors des prochaines années et me rendre au provincial. J’ai fini 4e au 1500 m, en athlétisme. Tous les sports sont bien organisés et on a plusieurs chances à jouer et avoir du fun.»

Rémi Richard et Julie Arsenault, tous deux de Dieppe et des élèves de 12e année, se sont mérité la médaille Raymond Légère pour l’excellence académique et sportive. «C’est un honneur d’avoir la plus haute moyenne, a dit Rémi Richard. Il y avait d’autres candidats avec d’excellentes moyennes, mais c’est bien de gagner. J’ai joué au hockey. Ce qui m’a marqué le plus a été l’esprit d’école incroyable et j’ai pu vivre cela avec plaisir. Je suis inscrit en DSS à l’Université de Moncton, en septembre avec l’intention d’aller en médecine. Cette médaille clôture bien mes quatre années.»

Julie Arsenault a dit qu’elle ne s’attendait pas de remporter la médaille. «J’ai été surprise lorsque j’ai entendu mon nom, a dit celle qui a évolué au soccer. J’ai travaillé fort les deux dernières années dans mes études. Je suis inscrite en DSS à l’Université de Moncton pour éventuellement me lancer en pharmacie. J’ai eu du fun avec les Vedettes, j’y ai rencontré des amies et les équipes avaient un bel esprit.»

Exprimez vous!

*