Mille mercis Normand Robichaud!

 

En l’espace d’une trentaine d’années, Normand Robichaud de Barachois a consacré son bénévolat à la promotion de la musique et de l’art dans l’église historique de son milieu. Ce fut un véritable succès. Plus de 225 concerts y ont été présentés.

Sous son habile direction, lui et son équipe ont permis aux gens du Sud-est et aux vacanciers de savou-rer de la grande musique et de très beaux chants dans une église vouée à la destruction. Il a été le pionnier de cette nouvelle institution. Depuis lors, cet édifice est devenu un lieu privilégié d’art et de culture.

Lors de la soirée du 11 aout dernier où l’on a entendu et vu deux magnifiques artistes acadiens, le baryton Dion Mazerolle, originaire de Rogersville, et le pianiste Julien LeBlanc, originaire de Cocagne, tristement on apprenait le départ de cet homme qui avait à peine à retenir ses larmes. On le comprend! Spontanément, la foule s’est levée pour lui témoigner de sa plus vive reconnaissance. M. Robichaud ne s’est pas rendu compte de l’admiration des gens présents, car il avait quitté très rapidement le micro pour reprendre ses fonctions en arrière de l’église. Nous lui disons mille mercis!

Le 31e Été musical portait le titre de Rêveries vespérales et chacun des huit spectacles présentés avait lui aussi son propre thème. Le 11 juillet dernier, lors du concert d’ouverture, le thème avait comme titre Chaleur et légèreté. Devant une salle comble, la soprano Marie-Josée Lord, originaire de Haïti, mais qui vit à Montréal depuis l’âge de cinq ans, n’a certes pas déçu l’assistance. C’est une grande chanteuse. À son sujet, on a déjà dit : «Une voix d’une profondeur et d’une souplesse étonnante, un timbre radieux et cristallin. Une présence fascinante.»

Quand le légendaire pianiste Roger Lord a offert son spectacle, le 1er aout dernier, une autre salle comble. C’est à ce moment qu’il a présenté son hommage au pianiste hongrois Franz Liszt. L’Acadie est privilégiée de compter de si bons artistes de chez nous tout  comme la très talentueuse soprano Chantal Dionne qui fait carrière en Europe.

On dirait que l’assistance est surtout peuplée de gens venus de l’extérieur de la région immédiate. Peut-être veulent-ils donner la chance aux gens de l’extérieur d’y assister!

Alcide F. LeBlanc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *