Michel Bertin se joint à la campagne de l’Arbre de l’espoir

mikebertin

   La campagne de l’Arbre de l’espoir est fière d’annoncer la nomination de Michel Bertin au Cabinet provincial de la campagne, à titre de vice-président pour Dieppe et Memramcook.

Déjà très engagé dans sa communauté, M. Bertin a consacré de nombreuses heures à des causes qui lui sont chères, dont la Maison des jeunes de Dieppe, Carrefour pour femmes, les Olympiques spéciaux, le Centre d’intervention en troubles d’apprentissage et le Tour de l’espoir. Il est aussi membre et ancien président du Club Rotary de Dieppe.

Claude Paré, vice-président provincial du Cabinet de l’Arbre de l’espoir, se réjouit de l’arrivée de Michel Bertin au sein de l’équipe.

«Michel a une énergie contagieuse et est extrêmement engagé dans sa communauté. Au cours des dernières années, il a consacré beaucoup de temps à de nombreuses causes, et on voit à quel point il veut faire une différence positive dans la vie des gens. Nous sommes extrêmement choyés qu’il ait accepté de se joindre activement à la campagne de l’Arbre de l’espoir, et c’est avec grand plaisir que nous travaillerons ensemble pour que la campagne atteigne ses prochains objectifs.»

À titre de vice-président au Cabinet provincial, Michel Bertin aura entre autres comme responsabilités d’assurer le développement de la campagne dans les régions de Dieppe et Memramcook et d’en faire la promotion.

«C’est une cause que j’appuie depuis longtemps et dans laquelle je suis prêt à m’investir complètement, explique-t-il. Je crois que nous sommes tous en mesure de faire une différence dans la vie des autres, aussi petite soit-elle, et c’est avec beaucoup d’enthousiasme que je me joins à la belle et grande famille de l’Arbre de l’espoir.»

La campagne de l’Arbre de l’espoir est une collecte de fonds annuelle qui contribue au développement du Centre d’oncologie Dr-Léon-Richard, à l’amélioration des soins offerts dans les unités satellites du nord de la province, au confort des patients qui séjournent à l’Auberge Mgr-Henri-Cormier et aux efforts de recherche de l’Institut Atlantique de recherche sur le cancer (IARC). Depuis ses débuts en 1989, la campagne de l’Arbre de l’espoir a recueilli près de 24 millions de dollars. Les fonds amassés sont réinvestis au Nouveau-Brunswick pour les patients atteints de cancer.

Exprimez vous!

*