Mario Babineau, entrepreneur maçon à 28 ans

 Diplômé du CCNB, Mario Babineau est le propriétaire de Hard Rock Masonry. (Photo : Gracieuseté)

Diplômé du CCNB, Mario Babineau est le propriétaire de Hard Rock Masonry. (Photo : Gracieuseté)

Mario Babineau est un jeune entrepreneur qui a étudié en Briquetage-maçonnage au CCNB – Campus de Dieppe.

«Je ne savais même pas que ce programme existait. J’ai été voir un orienteur et il m’en a parlé. Je voulais faire un métier, car je voulais travailler avec mes mains. Je prévoyais plutôt faire de la finition dans le domaine de la construction. Reste que le travail de maçon est similaire», a raconté le jeune homme de 28 ans.

Mario Babineau a grandi à Cap-Lumière, près de Richibouctou-Village, avant de déménager à Saint-Antoine. Diplômé de l’école Clément-Cormier de Bouctouche, il a terminé ses études au CCNB en 2009. Il a démarré son entreprise spécialisée dans le secteur résidentiel en janvier 2016.

«J’ai travaillé pendant huit ans avec Léon LeBlanc qui enseigne maintenant au collège. Il y a tellement de demandes pour des maçons. Mon patron refusait du travail tous les jours, car nous étions trop occupés. J’ai alors décidé de me lancer en affaires», a indiqué Mario, qui a porté les couleurs des défunts Commandos de Dieppe dans la Ligue de hockey junior A des Maritimes.

Le jeune entrepreneur ne regrette pas sa décision. Un an après avoir mis sur pied Hard Rock Masonry, Mario refusait déjà du travail. Il effectue principalement du travail dans le Grand Moncton, Memramcook et Bouctouche.

«Il y a une grosse demande pour des maçons. La moyenne d’âge des maçons est assez élevée. Je dirais que plusieurs ont même plus de 70 ans», a dit celui qui a décroché son Sceau rouge à 22 ans. Au Nouveau-Brunswick, la moyenne d’âge des maçons se situe entre 55 à 64 ans.

Neuf ans après avoir terminé ses études en CCNB, Mario conserve de beaux souvenirs de son séjour collégial.

«C’est un collège francophone, mais les enseignants sont bilingues, donc même si la formation est offerte en français, nous apprenons aussi des termes en anglais. Les enseignants ont de l’expérience sur les chantiers et ils nous donnent des trucs qui ne se retrouvent pas nécessairement dans les livres. Nous sommes bien préparés pour les chantiers», a fait savoir celui qui a adoré la vie étudiante au CCNB.

Malgré son jeune âge, Mario a même enseigné des blocs au CCNB – Campus de Dieppe. Le programme Briquetage-maçonnage est d’une durée de 40 semaines, soit une année d’études.

Exprimez vous!

*