Malgré tout, joyeuses fêtes de l’Acadie

 

Alcide F. LeBlanc

Les quatre meurtres sordides survenus le 10 août dernier dans la capitale provinciale causeront évidemment un impact négatif sur les célébrations des Acadiennes et des Acadiens. Cela se comprend. La perte brutale de deux de nos policiers dont une femme et un homme, comme les deux personnes civiles, nous convainc que notre société est gravement malade et violente.

Sans doute, ce triste événement nous rappelle les deux meurtres qu’a connu Moncton le 13 décembre 1973 alors que les policiers Aurèle Bourgeois et Michael O’Leary furent également et sauvagement abattus dans l’exercice de leurs fonctions. Et que dire de la récente et terrifiante tuerie des trois policiers à Moncton le 4 juin 2014?

Mais qu’a pu déclencher cette dernière fusillade à Fredericton? Est-ce la jalousie familiale? La vengeance? La tendance à croire que la violence peut résoudre les problèmes de notre société?

Au début de cette tragédie, tout probablement pour ne pas nuire au processus d’enquête, on dirait que les autorités policières et municipales s’étaient manifestées assez discrètes. Par contre, elles nous ont révélé les noms et les âges des deux victimes policières : Robb Costello, 20 ans de services et père de quatre enfants et Sarah Burns, deux ans de services et mère de trois enfants. Quant aux deux autres victimes, la situation était beaucoup moins claire. Enfin, on nous a annoncé les noms des deux civils: Donnie Robichaud, père de trois enfants, et sa conjointe, Dobbie Lee Wright, 32 ans. Tout pour dire que 10 jeunes sont devenus orphelins en raison de ce drame.

Autant qu’on le sache, la ville de Fredericton qui compte une population dépassant légèrement les 65 000 habitants n’a jamais connu dans son histoire ce genre de crimes. Malgré cela, les médias internationaux en parlent abondamment depuis le 10 de ce mois!

Quand on ne respectera pas davantage la vie humaine comme celle aussi du personnel policier dont le rôle est de nous protéger 24 heures sur 24, notre société se dirige graduellement et sûrement vers la décadence sociale et chaotique. Depuis ces dernières années, ne remarque-t-on pas ce phénomène à travers notre fragile planète?

Alcide F. LeBlanc

Exprimez vous!

*