Les Vito’s sont champions Junior B du N.-B.

Les Vito’s de Moncton sont les champions de la Ligue junior B du Nouveau-Brunswick, ayant balayé leur série finale 4 de 7 en rencontres consécutives. Moncton a gagné 4 à 3, en prolongation samedi soir, pour mettre la main sur le trophée et la bannière du championnat pour une deuxième année de suite. (Photo : Normand A. Léger)

Normand A. Léger

Le but de Patrik Landry, lors d’une mêlée devant le filet, à 5:34 de la période de prolongation, a donné une victoire de 4 à 3, aux Vito’s de Moncton et le championnat de la Ligue de hockey junior B du Nouveau-Brunswick, pour une deuxième année consécutive.

Les Vito’s vont maintenant représenter la province au championnat Atlantique, la Coupe Don Johnson, du 22 au 27 avril, à Kensington, Île-du-Prince-Édouard.

Les Koyotes de Kent avaient pris une avance de 3 à 0, dans la partie présentée à Cocagne, sur les filets de Simon Henman et Francis Robere, en première période et Wayne Jones, au début de la deuxième. Les Vito’s ont ensuite pris de l’énergie avec leur premier but de Johnny Chambers. Ont suivi celui de Rémi Thériault, en deuxième et de Louis Vachon, en avantage numérique, avec cinq minutes à jouer en troisième, pour envoyer le match en prolongation. Les deux équipes ont raté de belles occasions de marquer en fin de période. Chambers a ajouté deux passes et Jeremy LeBlanc, trois. Julien Landry a inscrit la victoire à son actif, avec 36 lancers contre 37 pour Samuel Gendron, le perdant.

Selon le capitaine Joseph Thériault, «on a commencé très faible, mais on s’est repris et on a joué plus fort sans lâcher. On n’a pas arrêté une fois commencée. On n’a pas eu peur à 3 à 0, on était confiant et prêts pour se rattraper. On se prépare depuis le début de l’année pour la Coupe Don Johnson et on a vraiment hâte.»

Le grand défenseur de Memramcook, Louis Vachon, était bien heureux du dénouement de la partie de samedi. «On a commencé trop lentement, mais on a joué en équipe davantage suivant la première et notre premier but nous a aidés. Au championnat Atlantique, toutes les parties sont importantes, on va les prendre une à la fois. On ne peut rien prédire, mais ce sera mon deuxième de suite et je suis excité. Le calibre sera élevé.»

Samuel Savoie en est à sa dernière saison junior. «Cela fait du bien de gagner comme ceci et surtout en prolongation, a-t-il dit. Il n’y a pas de meilleure manière de finir cela. Les joueurs ont bien pris cela, il y a une bonne chimie et on a gardé notre plan de match. Notre mission n’est pas finie, c’est notre objectif depuis le début de l’année de gagner la Coupe Don Johnson. On veut la gagner et la première étape est faite. Kent nous a donnés une belle bataille, il n’y a rien eu de facile.»

L’entraineur Kenny Brown avait le sourire facile à la fin de la partie. «Cette série a été difficile, a dit l’entraineur chef. Kent a toujours bien joué et je ne savais si on pouvait l’emporter ce soir après leur avance de 3 à 0. On a eu une bonne discussion sui-vant la première période et les joueurs savaient à quoi s’attendre. Ces gars sont supers, ils comprennent les enjeux. On connait les deux équipes de l’Î.-P.-É. et on attend de voir qui sera au tournoi de la Nouvelle-Écosse. On verra ce qui se passera au cham- pionnat de l’Atlantique.»

Le vétéran Félix LeBlanc, de Moncton, avait disputé deux saisons junior A avec Amherst avant de revenir jouer avec les Vito’s cette saison. «Je me sens bien d’avoir gagné avec mes amis, a-t-il lancé. La ligue junior B est bonne; je m’y suis habitué et j’ai eu du plaisir. Gagner avec mes amis était excitant, j’ai joué avec eux plusieurs années. J’ai connu une bonne saison et je veux m’améliorer pour l’an prochain aussi. On veut gagner l’Atlantique et il faudra batailler fort. Il y aura de bonnes équipes et nous devrons donner notre meilleur.» LeBlanc a joué des parties à la défense, lui qui a plutôt joué comme attaquant.

L’entraineur des Koyotes, Mario Cormier, était déçu de la défaite des siens, qui avait pris les devants 3 à 0. «On menait 3 à 0 et l’indiscipline nous a fait tort, a dit Cormier. Ils ont pris avantage des avantages numériques et je leur donne du crédit. Les Vito’s avaient plus d’expérience des séries. On a eu du plaisir cette saison et on a beaucoup appris. On a joué avec intensité lors des deux dernières parties de la série. J’aurais aimé en voir lors des deux premières. Cependant, notre équipe, ce soir, était bien différente de celle du début de l’entrainement. Les gars ont persévéré et l’attitude et l’atmosphère d’équipe étaient supers. Les gars aimaient venir à l’aréna et on était fier de nos jeunes. Je prévois être de retour l’an prochain. On devrait être l’hôte de la Coupe Don Johnson l’an prochain et j’espère qu’on aura une quatrième équipe dans la ligue.»

Les Vito’s avaient pris une avance de 3 à 0, en remportant une victoire de 3 à 1, jeudi soir, au Centre Superior Propane. Johnny Chambers et Jeremy LeBlanc, en première période et Justin Boudreau, en deuxième, ont trouvé la cible pour les Vito’s. Wayne Jones a été le seul des visiteurs à placer la rondelle dans le filet adverse, en deuxième période. Il n’y a eu aucun pointage en troisième. Samuel Gendron a vu 36 rondelles dans la défaite, dont 15 en deuxième et Julien Landry 28, pour la victoire.

 

Exprimez vous!

*