Les travailleurs jamaïcains de Cap-Pelé envoient des biens à leurs familles

Nous reconnaissons, de gauche à droite : Normand Hamel, Stenneth, Kemarley et Norm Vautour. Absents au moment de la photo : Chevon et Ruby. (Photo : Gilles Haché)

Nous reconnaissons, de gauche à droite : Normand Hamel, Stenneth, Kemarley et Norm Vautour. Absents au moment de la photo : Chevon et Ruby. (Photo : Gilles Haché)

Gilles Haché

Les quelque 90 employés jamaïcains travaillant dans les usines de Cap-Pelé se sont regroupés pour envoyer divers objets et de la nourriture à leurs familles en Jamaïque.

Deux conteneurs, l’un de 20 pieds et l’autre de 40 pieds, contenant plus de 200 barils seront envoyés à Kingston en Jamaïque, pour qu’ils soient distribués aux familles.

Avec l’aide de Norm Vautour, propriétaire de Pro-Tech Auto Center, qui offre des espaces de rangement et qui les aide à planifier l’envoi des conteneurs, les familles des employés pourront recevoir de nombreux produits allant même jusqu’à des téléviseurs.

La valeur de la marchandise dans un baril peut représenter 600$ canadiens, ce qui équivaut à près de 6000$ en dollars jamaïcains.

Les employés jamaïcains sont très reconnaissants envers Norm Vautour et Norma Boudreau pour tout ce qu’ils font pour eux. Ils désirent remercier également Danny Goguen, de Cap-Pelé Bait, de leur permettre d’utiliser leurs installations et le chariot élévateur (fork lift) pour le chargement des barils.

Selon les nouveaux contrats de travail, les travailleurs étrangers peuvent travailler de six à huit mois et doivent ensuite retourner dans leurs pays, mais ils peuvent revenir les années suivantes.

Exprimez vous!

*