Les scouts de Cap-Pelé célèbrent en grand!

Les scouts de Cap-Pelé ont célébré la Semaine internationale du scoutisme avec plusieurs activités, dont la 27e édition du fameux Feu BP. On compte une centaine de jeunes et une trentaine d’adultes bénévoles dans le groupe scout qui célèbre aussi son 60e anniversaire dans la communauté! Sur la photo, nous reconnaissons les scouts en compagnie de leurs dirigeant.e.s. (Photo : Gracieuseté)

Les scouts de Cap-Pelé ont célébré la Semaine internationale du scoutisme avec plusieurs activités, dont la 27e édition du fameux Feu BP. On compte une centaine de jeunes et une trentaine d’adultes bénévoles dans le groupe scout qui célèbre aussi son 60e anniversaire dans la communauté! Sur la photo, nous reconnaissons les scouts en compagnie de leurs dirigeant.e.s. (Photo : Gracieuseté)

Charles-Philippe Dray

Le mois de février est très important pour les scouts et les guides, et d’autant plus le 22 février.

C’est en cette journée qu’est célébré l’anniversaire du fondateur du mouvement, Baden Powell. Pendant toute de la semaine dernière, la grande majorité des mouvements scouts et guides du pays ont organisé des activités de célébrations, dont le fameux Feu BP des scouts de Cap-Pelé, qui a eu lieu vendredi dernier. Mais il n’y avait pas que ça! Il y a eu la traditionnelle levée du drapeau, et toutes sortes d’activités durant la fin de semaine, alors que le feu était maintenu 24 heures sur 24 pendant trois jours.

«Ça s’est très bien déroulé, s’est enchanté le chef de groupe des scouts de Cap-Pelé, Serge Léger. Comme nous le répétons souvent, l’esprit de BP (NDLR, Baden Powell) était avec nous pour allumer le feu en grand. Nous avons même vu le fameux Ti-Neige qui est venu faire son apparition.»

Quelque 150 personnes se sont rassemblées pour célébrer la 27e édition de l’événement annuel. Le groupe de scouts et guides de Cap-Pelé est le plus important en nombre parmi les groupes francophones à l’est de la Ville de Québec. Cette popularité est grandissante parmi les jeunes de la région.

«Moi j’aime vraiment ça venir ici, a mentionné le Castor Kolin Bélanger, alors qu’il s’amusait alentour du feu. Ce que je préfère, ce sont les nombreuses activités.»

«Pour ma part, c’est le bricolage!», a quant à elle, lancé l’Hirondelle Jaëlle Boudreau.

 

Exprimez vous!

*