Les médaillés d’or heureux de leur championnat mondial

Les quatre joueurs du Sud-est de la province champions mondiaux du football junior sont, de gauche à droite, Glodin Mulali, Taylor Burns, Charles Lavallée et Dylan Tabone.   (Photos : Normand A. Léger)

(N.A.L.) –Les quatre joueurs du Sud-est du Nouveau-Brunswick, membres d’Équipe Canada des -19 ans, qui a remporté le championnat mondial de football, ont rencontré leurs partisans lors d’une soirée organisée par l’Association de football de Moncton.

Charles Lavallée, Glodin Mulali, Dylan Tabone et Taylor Burns étaient au terrain Rocky Stone pour signer des photos d’eux-mêmes en action lors des joutes au Mexique, la semaine précédente.

Charles Lavallée se dit excité du championnat. «C’était incroyable, c’était représenter mon pays et jouer contre d’autres pays. On a fait un bel effort et gagné. Tous ont travaillé fort en équipe. Je me repose pour deux semaines avant de retourner à Sackville pour le camp des Mounties.» Lavallée est un joueur de ligne offensive de deuxième année de l’université Mount Allison.

Le receveur de passes et demi, Glodin Mulali a indiqué que gagner le championnat mondial «était un plaisir incroyable. C’est différent de représenter ton pays, le Canada, et jouer contre le Japon, les États-Unis, l’Australie et la Suède. J’ai marqué trois touchés et un a été rappelé. Je suis heureux de ma performance.» Mulali retourne à Wolfville et à l’université Acadia, le 11 août, pour se préparer pour sa deuxième année avec cette équipe de SUA.

Le quart Dylan Tabone indique qu’il n’oubliera jamais l’expérience. «C’était stupéfiant. La différence a été qu’on était de bons amis qui ont travaillé ensemble. Il fallait avoir cette relation, on voulait gagner. J’ai joué comme quart arrière et j’ai apprécié, c’était une belle expérience d’apprentissage pour moi.» Il retourne jouer au Collège Saint Andrews, pour sa 12e année.

Taylor Burns était joueur de ligne offensive, à la gauche et il a vu de l’action en finale. «Représenter mon pays était impressionnant. Le style de football des autres pays m’a surpris. Leur calibre était excellent et parfois les joueurs étaient plus petits que nous, mais très rapides.»

Exprimez vous!

*