Les maladies mentales

Txen Brun

Txen Brun

Souvent, les gens ont des préjugés à propos des personnes qui vivent avec une maladie mentale. Ils pensent qu’elles sont «folles», «weird», etc. Il faut enlever ces stéréotypes. Les gens qui souffrent de ma- ladies mentales sont normaux comme tous les autres.

Une autre chose qui me dérange quand les gens parlent des maladies mentales, c’est qu’il y a des gens qui ne prennent pas cela au sérieux. Il y en a qui pense que ce sont des choses que les gens inventent pour avoir de l’attention. Imaginez-vous une seconde que vous viviez avec une maladie au quotidien, en permanence puis que vous ayez finalement le courage d’en parler à quelqu’un, mais que ces personnes vous disent que vous inventez… J’imagine que vous ne trouveriez pas ça très amusant.

Les maladies mentales sont comme les maladies physiques, ce n’est pas un choix de vivre avec. Une personne ne s’est pas réveillée un matin et s’est dit «Wow! J’ai envie d’être paralysée pour le restant de ma vie!». Tout comme quelqu’un ne va pas dire «Wow! J’ai envie de faire une dépression!» Les gens atteints d’une maladie mentale n’ont pas choisi d’en avoir une.

Aussi, j’entends souvent des gens utiliser certaines maladies mentales comme adjectif! Vous ne comprenez pas ce que je veux dire? Je vais vous donner quelques exemples : «J’ai fais 54% sur mon test de math! Je suis «deppressed», «Elle est tellement maigre! Elle ressemble à une anorexique!», «J’aime quand mes choses sont bien orga- nisées! Je suis OCD!», «Il faisait chaud quelques minutes passées et maintenant il pleut! La température est bipolaire aujourd’hui!» Croyez moi, les gens atteints de maladies mentales n’apprécient pas cela.

Il faut apprendre à écouter les gens. Si quelqu’un se confie à vous avec ses problèmes, aidez cette personne. Cela concerne surtout les parents je pense. Quand vos enfants vous disent qu’il y a quelque chose qui ne va pas, soyez là pour eux. Ils auront beaucoup plus confiance dans des pa-rents qui les écoutent, que des parents qui se moquent d’eux et qui disent qu’ils exagèrent. Alors ils n’auront pas peur de se confier à vous. Ça n’est pas facile de s’ouvrir et parler de cela alors si une personne fait un pas vers vous, faites un pas vers elle!

Txen Brun

txentchelabrun@yahoo.com

Exprimez vous!

*