Les joueurs de hockey profitent d’un programme de développement sur mesure

Normand A. Léger

   Les jeunes athlètes féminins et masculins de la région qui aspirent à jouer à un niveau élevé de hockey ont la chance les dernières années de suivre un programme de développement et de conditionnement physique afin de se donner une chance de se tailler une place au sein d’une équipe visée.

Deux joueurs des Patriotes de Louis-J.-Robichaud, Cédric Boudreau et Patrice LeBlanc suivent le programme d’entrainement et de développement de joueurs de hockey, à Dieppe. (Photo : Normand A. Léger)

   Créé par le Centre de conditionnement physique PeakFitness de Dieppe, Rick Léger et Derek Cormier sont les deux responsables de ce programme de conditionnement physique et de développement d’habiletés sur la glace. Rick Léger, avec ses entraineurs, sont les experts du conditionnement physique et Derek Cormier, un ancien professionnel de plusieurs saisons en Europe, et son personnel de joueurs dirigent les destinées sur la glace. 

   Avec la pandémie, les mesures sanitaires, la distanciation et les autres mesures de nettoyage à prendre, les jeunes se rendent maintenant sur la surface Saint-Anselme du Centre Arthur-LeBlanc pour des sessions de conditionnement et la semaine prochaine se présenteront sur la surface Olympique pour les sessions d’habiletés.

   «Cela fait 16 ans que j’organise des sessions et j’avais envisagé une installation comme celle que nous avons au Centre Arthur-LeBlanc a dit Rick Léger, au Moniteur Acadien. Il m’a fallu quelques années, mais j’ai perdu l’installation des deux dernières années du programme et j’avais approché la Ville de Dieppe avec mon projet qui a reçu un bel accueil. Avec l’arrivée de la pandémie, la grande surface répondait à nos demandes. On a de bons joueurs de hockey dans la région et je voulais leur offrir un programme de qualité sans qu’ils aient à voyager ailleurs dans les autres provinces.»

   Il y a quatre groupes qui se rendent cinq jours par semaine au Centre AJL et deux autres à l’installation permanente de PeakFitness.  «Notre programme vise à offrir aux jeunes athlètes les outils pour se développer comme joueur de hockey et aussi leur donner des valeurs de la vie en se présentant cinq jours par semaine le matin à des sessions de conditionnement physique.» 

   «C’est un peu plus compliqué cette année, mais la taille de la superficie de l’aréna permet de garder une distance, d’avoir divers endroits de réchauffement et d’exercice, a dit Derek Cormier. Tout marche bien et les jeunes locaux peuvent poursuivre leur entrainement pour avancer vers un autre niveau. On a des joueurs élites, des professionnels, junior majeur et junior et autres niveaux. On travaille avec eux et on les encourage à pousser leurs limites.»

   Le groupe PeakFitness avait offert un programme de huit semaines à la maison lors de la fermeture forcée des gymnases. Celui sur place de 10 semaines est maintenant à l’horaire pour mieux préparer les jeunes pour la prochaine saison de hockey. L’accès aux vestiaires est interdit pour le moment, les jeunes doivent arriver avec leur linge d’exercice. Ils de-vront aussi porter leur équipement de hockey avec eux lors des sessions sur glace.

   «Les sessions sur glace sont axées sur les habiletés techniques basées sur positions de jeu, a ajouté Derek Cormier. Je veux créer des mouvements et des situations de jeux et diviser les jeunes selon leurs habiletés en six zones pour les aider à progresser dans leur position. On a 90 jeunes avec un maximum de 20 joueurs par groupes, avec six groupes.» Un bon nombre de joueurs junior, universitaires et professionnels sera présent pour offrir des conseils aux athlètes.  

   Deux joueurs avec de l’expérience dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec sont heureux de prendre part au programme afin d’augmenter leurs chances de demeurer avec leur club la prochaine saison. Cole Stewart est un joueur du Titan d’Acadie-Bathurst, échangé à Noël par les Mooseheads de Halifax. «Le Titan a été une expérience différente que celle vécue à Halifax, a-t-il indiqué. J’ai apprécié et aimé mon expérience en Nouvelle-Écosse. Je me prépare pour autre saison à Bathurst. Je vais travailler fort, m’améliorer, être un leader et aider l’équipe. Je vise jouer au niveau universitaire, par la suite. Comme un attaquant, je joue un jeu plus défensif surtout lors des désavantages numériques tout en contribuant des points. Bathurst est un nouveau départ pour moi et je suis heureux.» Il a joué une saison et demie avec Halifax et a quatre buts et huit passes pour 12 points en 63 rencontres. Il a accumulé deux passes en 13 parties avec le Titan.

Pour sa part, Aidan MacIntosh, cherche toujours une équipe junior majeur qui voudra lui donner une chance cette année. Il a disputé trois moitiés de saisons avec les Sea Dogs de Saint-Jean avant de terminer la dernière année avec les Ramblers d’Amherst. «Je cherche une chance dans le junior majeur, a-t-il indiqué. Je travaille fort cet été et on verra ce qui se passera. J’ai débuté la dernière année à Saint-Jean avant d’être envoyé aux Red Wings de Fredericton (junior A) pour un mois avant de retourner à Saint-Jean pour ensuite être envoyé à Amherst pour la fin de l’année. Je veux jouer le plus haut niveau possible. Je peux retourner à Amherst.» Ces deux joueurs sont des anciens des Flyers de Moncton.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *