Les aventures d’la belle Delphine pis du Bedeau

Moi, j’célèbre c’là la Fête dés Acadjens, mais avec une p’tite «twist» de Chiac «on the side»! Manger d’la poutine râpée du sud-est du Nouveau Brunswick goûte pareillement coumme ct’olle-là d’Caraquet; sauf qu’la nôtre, mêshoummes, est bin plusse grousse pis parfaitement ronde! En plusse, veuillez excuser mon ignorance – – bin pour longtemps, j’pensais qu’le mot guédille voulait dire gidounne… Hmmm! Jusqu’à temps qu’j’ai «findé out» l’autre jour (la honte pour moi), qu’ça «meanait» de dire : «roll». Ouaye, as-tu compris, Delphine? Coumme dans «Lobster Roll» («Mmmm»! «Yum-Yum»!)! Encôre meilleur, si qu’s’un «Lobster Roll Platter»!!!

Coumme que j’ai té oubligée d’expliquer au visiteux du Manitoba à mon gite: Non! Non! Pis Non! D’la SARRIETTE, ça s’fume pas… Malgré qu’cé vrai qu’notre herbe nationale (typiquement d’la région) – – mêshoummes,  qu’ça r’semble quasiment à  d’quoi d’Hippie – – ouaye,  qu’j’ai déjà vue dans lés très débuts dés bounnes z’ânnées «psychedelic» dés 1970’s! «Hey»! «J’usons» plutôt socitte (moi) pour «flavouré», dounner meilleur goût, l’intérieur d’mon grous potte de fricot (avec beaucoup d’pâtes); pis itout dans le dedans d’més bounnes tartes à la viande! Ha! Ha! Ha! «Hey Groovy Man», coumme dans la chanson <<in a gadda da vida>> – – y’a rien d’illégale d’aouaire d’la bounne «home-grown» sarriette en votre possession! Y’a rien d’honteux en ça – – moi, j’pousse ma «own»!

En parlant d’mon «Bed & Breakfast», v’là qu’ma «front yard» est peuplée d’une mi-douzaine d’Évangeline à Longfellow; peint à la main par mon houmme Ozime, contre du vieux «plywood» épais découpé… Y’en a y’une qui dounne l’illusion de loin d’horler une énorme larme pour son égâré d’innocent d’Gabriel; mais qué vraiment une mâre de crotte de goéland contre la joue qu’j’ai oublié d’arrouser «off» avec ma longue «garden hose» en «rubber»… Gobbine! Faut mentiounner itout qu’ma «favorite» pose est ct’olle-là, tout près d’l’entrée d’la «driveway», à youssé qu’la légendaire héroïne acadjenne est en train de déguster z’un épi d’blé d’inde, emborvé d’beurre fondu, avec sa seule bounne dent qu’à l’a d’reste dans la goule… Yâh! Pour «advertizé» le «Corn Boil Eating Contest» à n’importe tchi du village qui veut v’nir s’inscrire à y participer… Ouaye, qu’j’allons «hosté» che-nous, à souaire!

Cé vrai que du blé d’inde volé à toujours bin meilleur goût. Mais ct’ânnée, j’avais vraiment pas l’énargie en moi d’voulouaire revivre (coumme l’an pâssé) à m’faire brûler le derriére à coups «d’snap» de fusil à sel, par le vieux farmier foiroux – – ouaye, qu’appartcheint le beau grand jardin d’blé d’inde, dans l’boute du Saint-André-LeBlanc!!! J’ajouté une catégorie originale dans le concours : la parsounne chanceuse, qui pourra «scrapé off» le plus vite lés épis d’une douzaine de blés d’indes («in a world record time») avec son dentier hôrs d’sa goule, aura chance de gâgner une «all expense paid day trip for two» («imagine that, for two») en «horse buggy» dans l’boute d’la HA (HA «again», pour Haute-Aboujagane) – – Compliments pis «gift certificate» d’la «Farm» dés Boudreau!

À souaire, si qu’vous z’entendez tchequ’un z’au fait d’la butte du Village dés Roseaux (qué che-nous) en train de turlututer (mêshoummes) à haute voix au son du Drapeau Acadjen qui flappe dure au vent, en même temps que j’fais râler més vieilles cordes de guitare: bounne chance qu’ça s’ra moi la grande squine du countré, en train de s’escârrer pis d’jouir d’être une bin bounne vivante! Sôôôôô! J’vous z’invite à v’nir célébrer à souaire au Delphine «B & B» Bosse, «at absolutely no charge»,  au grous «Hee-Haw Party» de << «Swing» ta bottine dans l’fond d’la boîte à bois! >> «Again, Hee-Haw»!

 

Delphine B. B. Bosse ™ ™ ™

Countré Star Extraordinaire

Delphine B.B. Bosse Countré Star Extraordinaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *