Les aventures d’la belle Delphine pis du Bedeau

Ma chère épouse, la belle pis glorieuse «Betty» d’la «Happy Valley», s’arrête jamais «d’cooké»; ça! Du souaire au matin, y’a toujours d’quoi qui mijote à tchuire sus l’fait dés rondelles en fer d’notre poêle à bois. Aujourd’hui, surtout qu’cé la Grande Célébrâtion d’la Fête du 15 août! Ma bien-aimée s’a décidé qu’à l’allait honourer notre tchuisine, avec l’arôme agréable d’un savoureux fricot aux palourdes, contenant dés pâtes; dont qu’j’avons l’intention d’sarvir, avec fierté, à nos réga-lés d’amis, à l’heure festive du souper. En plusse, sus l’menu y’ara du pain frais à deux bosses, tranché épais! En plus, un choix d’chiard (grâlé sus l’fait à la

perfection, coumme j’aime si tant savourer) ou de beignets

râpés (crêpes à la râpure, avec

du bon beurre fondu pis «sprinklé» sus l’fait avec du bon sucre blanc). Pis parce qu’lés beluets sauvages sont en saison, à cueillir à pleines pougnées dans lés champs, au long d’la vieille «railroad track» là… «Yum-Yum-Yum»! Pour le dessert : «Betty» a préparé, avec sés deux belles p’tites mains d’amour, son fabuleux bon grous pâté aux beluets – – qu’un vrai «bust» tchulotte! Pis le festin s’ra pas complet sans grignoter sus sés délicieux grous keks à mélasse; en faisant attention en même temps, à ne pas s’faire ébouillanter le boute d’la langue pis ni à s’faire faire bailler dés ampoules sus lés deux babines d’la goule en frippe-fripounnant sa bounne cuppée d’thé.

Après tcheques bons p’tits coups de vin aux cerises sauvages, fermenté à la perfection pis juste assez pour nous faire «feelé» bin… Ouaye, après l’heure du souper pis après d’aouaire larguer itout tcheques bons grous rots, j’allons âller la «whole shebang»… Ouaye, s’aventurer au Vieux Tchaie du Village pour l’Ouvarture Officielle d’la Parade du Tintamarre… Ouaye, à youssé qu’le grous mou d’tchûré en parsounne même, le Vénéré Pére Abel, va «blessé» / bénir la foule avec son bavas d’un court prône («hopefully», pas trop tannant). Là ensuite, y’ara la levée de l’énorme Drapeau Acadien, avec la chorale d’église à Delphine B.B. Bosse à miounner à voix graves pis solennelles l’Hymne Acadien Nationale : <<l’Ave Maris Stella… (Hmmm) Acadie ma Patrie/Ton Histoire je la Vis/ La Fierté je te la Dois/ En l’Avenir je Crois (bis)>>!

Une fois tarminée, cé icitte qu’la «Marching Band» dés Pompiers du Village dés Roseaux allons inviter la foule de Bons Vivants d’lés suivre… Ouaye! D’lés «joiné» avec le son du battement d’leu’ pottes pis d’leu’ pintes pis d’leu’

sublets pis «d’whatever else» qu’y’avons amené avec z’eux pour produire du bruit – – à accompagner la fanfare dés trompettes pis dés «drums» pis dés «xylophones» qui sont toujours joués «off tune»! Pis dans l’défilé, j’verrons l’image du drapeau tricolore acadjen pour sûr de «face painté» sus plusieurs joues d’enfants pis d’grands bidets. Moi, «j’plan» de «marché» avec mon étouèle de peint sus l’front, en chantounnons silencieusement dans ma tête avec fierté ma chanson favorite d’Angèle Arsenault, qué ct’olle-là de <<Y’a une étoile pour vous>>. Pis si par hasard qu’la fameuse tounne <<d’Évangeline Acadian Queen>> devrait «ooops» me «sneaké» ou «m’poppé up» itout dans ma «brain» – – «well», cé bin guarantie, à l’exception qu’j’la chanterai à tue-tête ct’olle-là!

Une fois la procession rendue à la Salle Paroissiale, lés gens joyeux seront invités de d’là d’âller au Delphine «B & B» Bosse. Ouaye! À v’nir s’bourrer la face, à l’épluchette de blé d’inde (supposément légale pis non-volée); pis avec la chance de gâgner  plusieurs merveilleux prix. Ouffe! «I hope» que Joe Lampion s’ra pas là; ou

«at least» se tcheindra claire / loin d’moi… «Trust you me», cé pas trop plaisant d’aouaire tchequ’un en pleine face manger du blé d’inde pis t’parler en même temps… Moi, m’faire cracher dés p’tits tchas d’épis trempes dans lés deux yeux, ça ne m’intéresse juste pantoute! Mais sur une autre note dés plus plaisantes – – Ein!  j’espère d’vous la ouaire «dare»! «Dare-Dare»!

Sôôô! «Happy» Bounne Fête dés Acadjens, là! Ouaye! Dés tchequ’affaires! Tchequ’affaires! Tchequ’affaires coumme ça!!!

 

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *