Lés aventures d’la belle Delphine pis du Bedeau

Le bel autoumne doit être t’un artiste, car le v’là qu’y’en train de s’amuser dans ma “backyard”, avec son pinceau magique, à enluminer le feuillage dés arbres avec dés éclats rougeoyants pis d’un spectacle trémoussant de jaunes enflammés. J’arai besoin bientôt d’aouaindre mon rateau idéal de p’tit jardinier, afin de coummencer à râcler pis à ramasser lés feuilles mortes qui tapissent épais l’gazon; ou “hmmm”, j’devrais tu bin lés empiler ensemble, pour me séduire à voulouaire sauter dedans pis à m’faire “gigglé” coumme que j’faisais temps jeune?!?

Depis qu’l’ermite saison d’autoumne a descendu d’l’ancienne butte qu’appartchenait autrefois à la famille dés Léger, qui s’trouve à être située l’autre bôrd du chemin qui fait quasiment face t’au Couvent dés Sœurs, du Village dés Roseaux – – (ouaye) j’ai coummencé à nourrir lés étchureaux pis lés zézeaux sauvages (surtout lés “blue jays” (mais ouayons, non la “baseball team”). Mais regrettablement, chaque bête ayons lés yeux plus grands que l’ventre ou étant dés gloutons égoïstes de nature, ça s’grimanche entre z’eux au point à s’arracher violemment du poils ou du plumage d’la tcheue. Pis quand qu’lés “feeders runnons out” de graines de tournesol ou de “peanut” à cotchilles ou de “whatever else”, v’là le plus smarte ou le plus effaré d’la “gang” hyper de p’tits ramasseux sauvages de noix à quatre pattes se brave s’en v’nir cougner ou “beggé” à ma porte pour m’avartir ou “m’chirpé”: “Hey”, Hen-Henri à P’tit Boute! Grouille ton friggin’ de grous derriére “off” du “couch”; pis “GIT”! Viens-toi z’en remplir l’mangeoire!

Mon fils Bosko a convaincu sa mére de l’amener “shoppé” t’au “GUY’S FRENCHYS” de “SHEDIAC”, pour s’en âller forter dans lés “bins” ou d’sus lés “racks” pour dés haillons à voulouaire fabriquer dés “scarecrows” – – pis ensuite d’lés planter deboute de d’sus le “front lawn”… Ouaye! À décorer pour célébrer l’arrivée de l’Action d’Grâce pis de l’Hallowe’en qué “just around the corner”. Pis une fois qu’lés branches d’arbres s’ront tou’nues d’leux feuillages, d’embellir t’utes lés boutes avec dés ornements de fantômes fabriqués en coton blanc ou de vieux draps d’lit déchirés.

Y faut j’vous laisse – – “GOTTA GO” – – car j’ai t’une “truck load” pesante d’énormes citrouilles à âller livrer à la Salle Paroissiale, aux Dames Chrétchennes. Qu’allons préparer avec dés centaines pis dés centaines de bounnes tartes à la citrouille, afin d’lés vendre pour ramasser assez d’argent pour v’nir z’en aïde t’aux Missions Étrangéres du Tiers Monde. Pis moi qu’adôre sculpter, j’en réserverai p’t’être bin y’une ou deusse pour “carvé” t’en “Hallowe’en motif” pis à voulouaire d’lés “auctionné off” pour la cause. So, si qu’vous counnaissez du laid monde qui “minderions” pas d’poser coumme modèles pour m’ins- pirer à “carvé” més “scary pumpkins”??? “Then”, gênez-vous pas d’lés encourager à voulouaire me bailler z’une “call”! (Coumme EIN, Ha-Ha, Gertrude à “Fried Fish”)!?!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

Exprimez vous!

*