Le Village de Cap-Pelé investit pour sa promotion

Depuis la semaine dernière, on peut voir sur la route 15 une nouvelle enseigne annonçant la Plage Aboiteau de Cap-Pelé et indiquant la sortie qu’il faut prendre pour s’y rendre.  C’est un investissement de 6000$ pour cinq ans que la municipalité a décidé de faire pour rassurer ses citoyens et citoyennes et divers commerces, afin de s’assurer que les visiteurs pourront les trouver pendant la saison touristique. 
(Photo : Gracieuseté)

Claire Lanteigme

Une nouvelle enseigne annonçant la Plage Aboiteau de Cap-Pelé et indiquant la sortie qu’il faut prendre pour s’y rendre a été érigée la semaine dernière, sur la route 15, à environ cinq kilomètres de la sortie.

«Nous avons décidé de prendre la situation en main, de dire le maire Serge Léger, et le contrat pour l’enseigne représente un investissement de 6000$ pour cinq ans pour la municipalité. Malgré les modifications récentes apportées à l’échangeur routier sur la route 15, il est important pour  le Village de Cap-Pelé de rassurer nos citoyens et citoyennes et divers commerces, que les visiteurs pourront les trouver pendant la saison touristique.»

Pour le maire Serge Léger, il est important que la sortie pour Cap-Pelé soit bien identifiée sur l’autoroute. «Un grand nombre de commerces dans notre municipalité ont besoin de l’achalandage touristique au cours de la saison estivale pour rentabiliser leur année, dit-il. Plusieurs sont préoccupés par le nouveau tracé qui n’est pas connu autant par les touristes que par les gens d’affaires qui font affaire avec des commerces et des industries de la municipalité. Nous n’avions pas d’autre choix que d’investir pour sauver la saison touristique 2018», ajoute-t-il.

Le député Victor Boudreau dit travailler avec le ministère afin de voir ce qui peut être fait pour améliorer la situation.  «Mais, dit-il, il y a des règlements au sujet des noms qui peuvent apparaître sur les enseignes et Cap-Pelé n’y était pas avant.  Port Elgin y est parce que c’est la dernière municipalité dans la province où mène cette autoroute. Mais puisque le tracé de la route a été changé, ça pourrait peut-être justifier l’ajout de Cap- Pelé.»

Rencontre le 23 mai

  C’est finalement le 23 mai que les ingénieurs du ministère des Transports et des Infrastructures se rendront à Cap-Pelé et feront le tour de la région avec le député Victor Boudreau pour étudier la situation de l’affichage sur la route 15.

«Cette rencontre devait avoir lieu le 2 mai, d’ajouter le maire Léger, mais elle a été remise à cause des inondations. En attendant cette rencontre avec le ministère des Transports et des Infrastructures et pour tenter de rectifier la situation, l’installation d’une enseigne est l’une de plusieurs stratégies que nous utiliserons pour guider les gens au Cœur de l’Acadie.»

Les gens de Cap-Pelé rencontrés au cours de la fin de semaine n’ont que des éloges envers le maire et le conseil municipal. «Heureusement que nous les avons, de dire un propriétaire de commerce, qui profite de l’achalandage des touristes pendant l’été. Faut pas se fier sur le gouvernement car ça fait environ six mois que le Village de Cap-Pelé et la communauté d’affaires sont unanimes pour dénoncer le fait que le nouveau tracé de la Route 15 fait tout pour garder les automobilistes, les camionneurs et les touristes dans le noir à savoir comment se rendre à Cap-Pelé, puisqu’il faut maintenant prendre une sortie pour continuer vers l’Île-du-Prince-Édouard.».

«Ce sera bientôt le temps de la plage, d’ajouter une commerçante, et c’est une bonne période pour nous si les touristes nous trouvent.  L’an dernier à cause des problèmes de la Plage Parlee nous avons connu une augmentation intéressante du nombre de touristes.  Ce serait dommage qu’on les perde cette année à cause du nouveau tracé.  Nous sommes chanceux d’avoir un bon conseil qui se préoccupe de nous et de citoyens et citoyennes qui font tout en  leur possible pour remédier à la situation.  C’est mieux de compter sur les gens d’ici que sur les politiciens. Pour certains, en autant que Shédiac soit indiqué sur les enseignes, c’est tout ce qui compte», conclut-elle.

Exprimez vous!

*