Le Sud-est se mobilise pour un projet de stratégie verte régionale

Les municipalités de Shédiac, Cap-Pelé, la Communauté rurale Beaubassin-est, les Chambres de commerce du Grand Shédiac et de Cap-Pelé/Beaubassin-est ainsi que la Commission des égouts Shédiac et banlieue étaient heureuses d’annoncer un partenariat afin de lancer une stratégie verte régionale qui sera appuyée par des initiatives à long terme visant la protection de leur environnement. Sur la photo, de gauche à droite : Roger Caissie, président de la Commission des égouts du Grand Shédiac; Serge Léger, maire du Village de Cap-Pelé; Jacques LeBlanc, maire de la Ville de Shédiac; Susan Cormier, mairesse adjointe de la Communauté rurale Beaubassin-est; Albert E.                       LeBlanc, président de la Chambre de commerce de Cap-Pelé/Beaubassin-est et Ron Cormier, président de la Chambre de commerce du Grand Shédiac. (Photo : Gilles Haché)  

Les municipalités de Shédiac, Cap-Pelé, la Communauté rurale Beaubassin-est, les Chambres de commerce du Grand Shédiac et de Cap-Pelé/Beaubassin-est ainsi que la Commission des égouts Shédiac et banlieue étaient heureuses d’annoncer un partenariat afin de lancer une stratégie verte régionale qui sera appuyée par des initiatives à long terme visant la protection de leur environnement. Sur la photo, de gauche à droite : Roger Caissie, président de la Commission des égouts du Grand Shédiac; Serge Léger, maire du Village de Cap-Pelé; Jacques LeBlanc, maire de la Ville de Shédiac; Susan Cormier, mairesse adjointe de la Communauté rurale Beaubassin-est; Albert E. LeBlanc, président de la Chambre de commerce de Cap-Pelé/Beaubassin-est et Ron Cormier, président de la Chambre de commerce du Grand Shédiac. (Photo : Gilles Haché)

                                                                                       

Les municipalités de Shédiac, Cap-Pelé, la Communauté rurale Beaubassin-est, les Chambres de commerce du Grand Shédiac et de Cap-Pelé/Beaubassin-est ainsi que la Commission des égouts Shédiac et banlieue sont heureuses d’annoncer un partenariat afin de lancer une stratégie verte régionale qui sera appuyée par des initiatives à long terme visant la protection de leur environnement.

En partenariat avec l’Association du bassin versant de la baie de Shédiac et de l’organisme Vision H2O, les trois municipalités vont mettre en place des initiatives communes qui auront pour but d’améliorer l’environnement.

«Ces deux organismes comptent déjà plusieurs grandes réalisations et actions concrètes à leur actif et reçoivent au- jourd’hui le mandat de développer une stratégie verte régionale qui permettra de créer des actions positives à long terme pour nos municipalités», souligne Jacques LeBlanc, maire de Shédiac.

«L’Association du bassin versant de la baie de Shédiac (ABVBS) a été créée pour répondre aux inquiétudes des résidents en ce qui concerne la salubrité de l’eau. Elle s’implique dans des projets et initiatives, y compris des projets de surveillance et de restauration de la qualité de l’eau, ainsi que des programmes de sensibilisation et d’éducation aux bonnes pratiques environnementales. L’association amène les collectivités à travail- ler ensemble dans le but de favoriser un écosystème sain qui maintiendra la qualité de l’eau pour les générations futures», ajoute le maire LeBlanc.

Pour Serge Léger, maire du Village de Cap-Pelé, «Vision H2O travaille sur divers projets environnementaux dans le but de maintenir un écosystème sain afin de conserver une eau de qua-lité en quantité suffisante pour la sauvegarde de la vie aquatique et les besoins des collectivités humaines. L’organisme est guidé par un comité directeur composé d’intervenants soucieux de voir au développement harmonieux du territoire et à la conservation des ressources.»

Cette stratégie permettra donc non seulement de mettre en place des initiatives et actions en matière de protection de l’environnement, mais visera également à développer une stratégie axée sur l’éducation et la sensibilisation de la population ainsi que pour les milliers de touristes qui déferlent sur cette région chaque année.

Les trois municipalités veulent mettre leur effort en commun pour trouver un soutien financier pour aider les organismes à mieux répondre aux besoins de la région.

«La protection de l’environnement est une question de sensibilisation et d’éducation, a pour sa part déclaré le président de la Chambre de commerce du Grand Shédiac, Ron Cormier. Comme cito-yen et citoyenne, comme personne d’affaires ou comme touriste, nous avons tout et chacun une responsabilité.»

«En adoptant une approche régionale, nous allons avoir un impact beaucoup plus grand. Il est donc important de travailler tous ensemble vers un but commun, soit une plus grande implication de nos régions dans la protection de notre environnement», a souligné le président de la Chambre de commerce de Cap-Pelé/Beaubassin-est, Albert LeBlanc.

L’Écolabel Pavillon Bleu

Comme région, on croit fermement dans l’importance de lancer une stratégie commune à long terme, mais on croit aussi que la province peut aller encore plus loin dans ses efforts de protection de ses plages et c’est pourquoi on invite le gouvernement du Nouveau-Brunswick à considérer fortement la reconnaissance internationale Pavillon Bleu pour les plages Parlee et Murray.

Pavillon Bleu est un écolabel international qui est décerné chaque année à des plages et des marinas. Les critères pour être reconnu Pavillon Bleu sont extrêmement sévères et comprennent l’éducation et l’information environnementales, la qua-lité de l’eau, la gestion de l’environnement et les règles de santé et de sécurité.

Au Canada, 26 plages sont certifiées Pavillon Bleu ainsi que six marinas pour un total de 32 certifications. Au Nouveau-Brunswick, seule la municipalité de Cap-Pelé a entamé le processus de certification Pavillon Bleu et elle devrait être acceptée prochainement.

«La certification Pavillon Bleu jouit d’une réputation internationale et, comme région, nous sommes convaincus qu’une telle certification nous apporterait une visibilité énorme et aussi des pratiques exemplaires en matière de protection de l’environnement et en matière de santé et sécurité pour nos citoyens et nos milliers de visiteurs», a ajouté en terminant le maire de Shédiac, Jacques LeBlanc.

Exprimez vous!

*