Le processus du Plan rural de Cap-Pelé : une ébauche est présentée

Gilles Haché

Après trois audiences pu-bliques où la population pouvait apporter des propositions pour des améliorations, la Commission des services régionaux du Sud-Est a soumis une ébauche du nouveau Plan rural proposé

Le plan est un guide conçu pour l’aménagement du Village au cours des dix prochaines années. Il a pour objectif principal de privilégier des orientations d’aménagement visant à stimuler la croissance de l’ensemble des ressources présentes sur le territoire de la municipalité. Cette croissance sera bénéfique à l’ensemble des citoyens du Village de Cap-Pelé en améliorant la qualité de leur milieu de vie. En voici quelques grandes lignes.

Les usages résidentiels

   Afin de maximiser la capacité des infrastructures déjà présentes sur le territoire, le village encourage le développement résidentiel à proximité du centre-ville afin d’encourager une mixité des usages et ainsi encourager une vie de quartier à l’échelle humaine; vise à promouvoir la densité résidentielle dans les endroits qui sont desservis par le système des égouts sanitaire et aura pour principe de favoriser diverses catégories de logement afin de répondre aux besoins des résidents et permettre aux membres de la communauté de rester à Cap-Pelé tout au long de leur vie.

Les usages commerciaux

   Le village aura pour principe d’encourager la croissance continue d’aménagements commerciaux dans le village, surtout dans le centre-ville et le long du chemin Acadie. Afin de réduire l’impact d’un rezonage sur les propriétés résidentielles avoisinantes, le conseil examinera les points suivants : a) l’accès au stationnement hors rue et la conception du terrain de stationnement; b) la génération de trafic; c) le bruit; d) le drainage du site; e) l’aménagement paysager et les zones tampons entre les usages résidentiels; et f) tout autre aspect jugé nécessaire par le Conseil.

Les usages industriels

   Le conseil aura pour principe de reconnaître qu’il existe plusieurs usages industriels à proximité des usages résidentiels et que ces usages industriels pourraient avoir besoin d’agrandir dans le futur. Afin de réduire l’impact d’un rezonage sur les propriétés résidentielles avoisinantes, le conseil examinera les points suivants : a) l’accès au stationnement hors rue et la conception du terrain de stationnement; b) la génération de trafic; c) le bruit; d) le drainage du site; e) l’aménagement paysager et les zones tampons entre les usages résidentiels.

Parc et espaces verts

   Il est proposé de porter une attention particulière aux genres d’activités qui pourraient permettre à la population d’utiliser l’un de ses parcs à longueur d’année.  Il est proposé d’évaluer la possibilité d’aménager un sentier afin de relier le centre-ville avec d’autres endroits importants dans le village, notamment la plage de l’Aboiteau. Il est également proposé de travailler avec les partenaires régionaux afin de mettre en œuvre les recommandations pertinentes du plan directeur des loisirs.

Les usages institutionnels

   Le conseil reconnait que la démographie du village change. Il y aura un besoin pour plus de services destinés aux ainés, tels que les foyers de soins, ainsi que des services pour attirer de jeunes familles, tels que le service de garde. Il y a plusieurs services localisés dans le centre-ville, tels qu’un foyer pour personnes âgées, une bibliothèque, une église, des usages récréatifs, et l’hôtel de ville. En concentrant ces services au centre-ville, ce secteur devient facile à accéder tout en utilisant les infrastructures municipales existantes.

La préservation de l’environnement

   Le conseil a pour principe de désigner comme étant des zones environnementales les endroits écosensibles, y compris, sans toutefois s’y limiter, les terres humides et les cours d’eau. Le conseil a pour principe de faire en sorte que les aménagements dont les usages sont non conformes à l’intérieur d’une zone environnementale soient agrandis, reconstruits, réparés ou rénovés, si les exigences relatives au présent règlement ne sont pas davantage compromises et que le développement n’empiète pas davantage sur la zone tampon.

Voilà quelques-unes des propositions que vous pourrez débattre lors de l’audience publique qui aura lieu le 18 mars 2019 à 19h à l’édifice municipal et si remis en cas de mauvaise température, elle aura lieu le 25 mars au même endroit.

Suite à l’audience, le conseil devra se prononcer sur l’acceptation du Plan rural.

En bref…le conseil se dit insatisfait des travaux effectués sur le chemin St-André suite à l’installation des égouts, des démarches seront entreprises pour que le sous-contractant réaménage la rue à un niveau acceptable… la municipalité à modifié le mode de rémunération afin d’y ajouter, afin d’encourager les femmes à s’impliquer dans la politique municipale, qu’un montant de 12$ de l’heure, maximum 75$ par jour soit alloué pour payer les frais de garde… Les pompiers Réjean LeBlanc, trois ans et Roger Landry, 20 ans, ont remis leurs démissions en tant que pompiers pour le village… Le carnaval aura lieu du 18 au 24 février, de nombreuses activités sont à l’horaire… Le village n’a pas encore reçu de demande officielle pour le nouveau terrain de camping… Le village tient à remercier Tediche Home Hardware pour sa contribution pour les feux d’artifice pour souligner le début des activités du 50e… la prochaine réunion du conseil aura lieu le 4 mars 2019 à 19h.

 

Exprimez vous!

*