Le Camping Plage Aboiteau Beach ira de l’avant à Cap-Pelé

(CL) –Suite à une étude d’impact sur l’environnement, le projet de Camping Plage Aboiteau Beach, en attente de validation depuis 2015, a reçu l’approbation du gouvernement provincial pour sa construction à Cap-Pelé, près de la plage l’Aboiteau,

Récemment, François Richard et ses partenaires ont finalement reçu le certificat de détermination émis par le ministère de l’Environnement.  «On a fait les modifications nécessaires pour un projet qui est très responsable du point de vue environnemental, de dire François Richard, développeur du projet. Par exemple, il y a des terrains humides qu’on a décidé d’enlever du projet de camping. On est passé de 273 à 247 sites pour s’assurer qu’on ne touchait pas les terrains humides.»

De plus, ils travaillent à finaliser un plan de drainage ‘zéro net’. En tenant compte de l’avis de plusieurs ingénieurs, ils envisagent un scénario dans lequel il n’y aura pas plus d’écoulements (de l’eau qui ruisselle le long de la surface du terrain) qu’à l’heure actuelle sur les sites des chalets et du marais avoisinants.

Le Village de Cap-Pelé a lancé un appel d’offres pour le développement du site en question, en mai 2014.  Et c’est la seule soumission reçue par le conseil.  Le nouveau camping sera construit sur une propriété de 23 acres entre la route 133 et la plage de l’Aboiteau, adjacente aux Chalets de l’Aboiteau.

Les promoteurs connaissent bien le terrain puisque M. Richard est le directeur général des Chalets de l’Aboiteau. Ses partenaires comprennent des propriétaires du terrain de camping Sandy Beach de Cap-Pelé.

«La plage de l’Aboiteau est de plus en plus populaire et l’achalandage augmente chaque année. La demande est là pour des sites de camping et comme c’est l’un des plus beaux endroits au Nouveau-Brunswick, il fallait donc s’assurer qu’on faisait ça correctement», d’ajouter M. Richard.

Le maire Serge Léger se réjouit de cette décision du gouvernement. «Ça va être bien car on a une belle plage à l’Aboiteau.  Les gens peuvent venir ici et c’est tout le bien du village dont il est question.»

Pour aller de l’avant, le projet doit respecter 24 conditions écrites dans le certificat émis par le gouvernement. C’est le village qui aura le dernier mot à savoir si le projet ira de l’avant.

Tout semble indiquer que l’approbation finale sera donnée tôt en 2019, pour que la construction commence au printemps. Si tout va comme prévu, le camping pourrait même ouvrir au public à la fin de l’été 2019. Le projet comprendra une piscine, une salle récréative, des bureaux et un terrain de jeux.

 

Exprimez vous!

*