La sauvegarde de 100 ans d’histoire en Acadie

Conseil d’administration de la Fondation du Collège Saint-Joseph : de gauche à droite, première rangée : Donald O. LeBlanc, vice-président; Jean J. Gaudet, président; et Bernard Poirier, secrétaire; deuxième rangée : Paul-Eugène LeBlanc, Me Joseph Z. Daigle, Mgr André Richard, c.s.c., Raymond Léger, Fernand Arsenault, Daniel O’Carroll et Oscar Duguay. Absente : Louise Imbeault.  (Photo : Gracieuseté)

«Veiller à la sauvegarde et à la promotion du patrimoine acadien, historique, culturel et d’éducation que représentent l’ancien Collège Saint-Joseph et l’Université Saint-Joseph» est la mission que s’est donnée la Fondation du Collège Saint-Joseph Inc. lors de sa première assemblée générale, tenue à Memramcook. Récemment incorporée sous la Loi sur les compagnies du Nouveau-Brunswick, les membres de la Fondation ont adopté les Règlements généraux qui vont guider le fonctionnement et les activités de cette Fondation qui en même temps tient à souligner l’esprit légué par le Collège et les religieux de la congrégation de Sainte-Croix.

À la même occasion, les membres ont élu le Conseil d’administration de la Fondation et son Bureau de direction. Font partie du Bureau, Jean J. Gaudet, de Dieppe, président, Donald O. LeBlanc, ancien maire de Memramook, vice-président et Bernard Poirier, de Moncton, à titre de secrétaire qui agira également comme trésorier par intérim.

Un comité d’anciens du Collège dit de l’Université Saint-Joseph s’était constitué dans le cadre des démarches entreprises il y a bientôt deux ans auprès des instances gouvernementales provinciales et fédérales pour la préservation de l’édifice principal qui a servi comme bâtiment principal de l’Université Saint-Joseph puis de l’Institut de Memramcook après le transfert du collège pour devenir la pierre angulaire de l’Université de Moncton créée en 1963.

Au mois de février 2017, le premier ministre Brian Gallant venait annoncer dans l’enceinte dit du vieux Collège, la participation du gouvernement du Nouveau-Brunswick à un vaste projet de 25 000 000$ pour non seulement préserver l’héritage de ce premier Collège fondé en 1864 par les religieux de la congrégation de Sainte-Croix, mais lui donner une nouvelle mission communautaire qui sera partagée par de nombreux locataires tant gouvernementaux que communautaires et privés. La province est propriétaire des édifices et du complexe associé au Collège-Université Saint- Joseph-Institut de Memramcook.

Dans les plans de rénovations, les  anciens de l’Université Saint-Joseph veulent collaborer à la réanimation de la chapelle de l’Université, seul bâtiment qui avait résisté à l’incendie de 1933 qui avait complètement rasé le campus et plusieurs autres bâtiments et maisons privées. Dans son rapport, le président Jean J. Gaudet a tenu a remercier les membres du comité d’organisation qui ont pris sur leur fierté afin de faire les pressions auprès du gouvernement provincial pour sauver et rénover les édifices du collège afin de le rendre utile comme outil de développement irremplaçable pour le Village de Memramcook, «par la conservation de la mémoire des 100 ans du Collège et la promotion de cette histoire unique en Acadie».

Monsieur Gaudet a ajouté que «si le premier devoir de mémoire et d’intervention revient aux ancien.ne.s qui ont fréquenté l’institution ou bénéficié de ses cours et activités patrimoniales, la relève s’imposera bientôt aux ami.e.s du village et de la région immédiate, mais plus largement possible afin d’assurer la continuité; de l’effort que nous reconnaissons comme support moral et de conseil à l’organisme qui osera prendre le défi d’utiliser la chapelle aux fins de la sauvegarde de mémoire et de promotion de l’histoire du Collège et de reconnaissance aux religieux de Sainte-Croix». Plusieurs projets sont prévus par la Fondation pour l’utilisation de la chapelle et la mémoire du Collège et de l’Université Saint-Joseph.

Dans les Règlements généraux, on définit comme membres les anciens et anciennes qui ont fréquenté l’USJ, les cours d’été, les étudiantes du Collège Notre-Dame d’Acadie qui  recevaient leur diplôme de l’USJ, et toute personne (ami.e.s) qui reconnaissent le rôle important joué par le Collège et l’Université Saint-Joseph dans le développement de l’Acadie.

Exprimez vous!

*